Forum de la mairie de Sancerre RR



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 9 Juil 2007 - 14:05

Amélia ne bougea pas, pétrifiée.

Aller voir? Rester?

Non... mieux vaut ne pas bouger... Que pourrais-je faire de toutes façons?

Amélia grimpa les escaliers en courant et se coucha, la tête sous les couvertures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 9 Juil 2007 - 14:21

Gallup arriva vers 8 heures du matin, fourbu.
Les coquins avaient filés *, et la nuit avait été rude.
La maison était encore plongée dans le noir, volets fermés...
Inquiet, il monta à l'étage.

Amélia ?
Dans la pénombre, il s'aproche de l'alcove, écarte doucement le lourd rideau de velours,et decouvre sur le lit une montagne de couettes, couvertures, édredons, polochons, coussins, draps de dessus, draps de dessous, le tout sans dessus dessous.
D'une main tremblante il tâte, passe une main dans les profondeurs duveteuses, farfouille, cherche, explore, et effleure enfin une forme douce et chaude....

- Hum... tisane ?


* rp pas encore écrit.... aille aille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 9 Juil 2007 - 16:07

Amélia sortit la tête de dessous les couvertures, contente d'entendre la voix de Simon. Il avait la mine fatiguée. Il n'avait dû que peu dormir...

"Comment le nuit s'est-elle passée? As-tu découvert quelque chose de nouveau?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 9 Juil 2007 - 16:44

Ma plus belle découverte c'est toi !!

Par contre, dans les sous-sol: il s'agit bien de Raspoutine,une vieille connaissance et des spadassins: Ange le corse, P'tit Robert le nain chauve et lettré , et Grand Louis au cerveau inversement proportionnel à son reste... Il se cachait la journée dans la maison juste en face des caves de Gracay !! au numéro 111...
Et la nuit, il passait en détails tout les souterrains de la ville... mais à la recherche de quoi ??? mystere !!
En tout cas, Raspoutiine a prit la fuite avec sur lui la carte des souterrains... je n'ai en ma possession qu'un manuscrit incomplet car à demi brulé: les mémoires du père Nicieux ! Tout un programme....

Il doit y avoir un lien direct avec ce qui est caché sous nos pieds...
ce serait bien d'enquêter au monastère de Saint-satur, dont ce père avait été abbé il y a cent ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 9 Juil 2007 - 17:05

Saint Satur? Le père Nicieux?

Amélia réfléchit...

Si tu veux, si tu n'as pas le temps d'y aller, je peux y aller moi!
Allez, c'est décidé! Je pars tout à l'heure et je rentrerai demain.
Chercher dans les bouquins, ça c'est dans mes cordes!

Sur ce Amélia se leva et fila se préparer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 9 Juil 2007 - 19:35

Heu... si tu prend un bain.... je veux bien aussi.... heu....

Embarassed

Bon, je vais mettre de l'eau à chauffer et cueillir des pétales de roses....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Mar 10 Juil 2007 - 20:49

Simon avait regardé partir Amélia avec appréhension, la suivant du regard tandis qu'elle se dirigait vers la porte César.
Puis il rentra chez lui, fit un peu de ménage, désherba un peu, contrôla le blé que son employé du jour avait stocké dans la grange (un jour un coquin avait rempli les sacs de mauvais foin, avait touché sa paye, et avait disparu de la circulation.... ), puis....
ben...il tourna en rond. Il alla au bureau de police, tourna en rond, fit un visite au marché, tourna en rond, tenta de manger un morceau en taverne, trouva la bière tiède et la pitance fade.... croisa Balzac747... le trouva insignifiant....
puis il rentra chez lui, tenta de se mettre au lit, ne put trouver le sommeil, se leva, but un verre de lait, tourna en rond dans sa cuisine, puis se rhabillant, alla se promener en haut des remparts.... il voyait de loin Saint Satur, dans le creux du vallon, et les lumières de quelques pêcheurs nocturnes sur la Loire.... et soupira...

Simon finit sa nuit chez Amelia, enseveli sous les deux tonnes de couvertures, retrouvant dans sa chambre un peu de sa présence et faisant son absence moins présente. *




* je garde pour plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Mar 10 Juil 2007 - 21:40

Une fois ses affaires réglées, Amélia avait pris le chemin de Saint Satur. Simon lui en avait indiqué la route et l’avait accompagnée jusqu’à la sortie du village. Il y avait fort longtemps que la jeune femme n’avait ainsi eu l’occasion de partir hors de Sancerre et son plaisir aurait été grand si Simon avait pu venir avec elle… et aussi si le soleil avait été de la partie. Mais elle dût faire l’essentiel du chemin sous la pluie, à l’abri sous sa cape dont la capuche lui retombait sur le front. Au moins, au vu du temps exécrable, elle risquait moins de faire une mauvaise rencontre, et la cape cachant sa mince silhouette et ses longs cheveux roux, on aurait eu peine à savoir si elle était femme ou homme.
Le chemin fut rapidement fait et Amélia arriva bien vite devant l’austère abbaye. Elle y prétexta un pèlerinage afin d’y obtenir couvert et gîte pour la nuit. Un gros moine un peu sale la mena dans le bureau du père supérieur. L’homme grand et d’âge mûr la questionna d’un air un peu suspicieux sur sa destination et le but de son voyage. Amélia inventa un vœu qu’elle aurait fait de se rendre en pèlerinage à Bourges si son père guérissait pendant l’épidémie de consomption. Il sembla convaincu et se détendit un peu. Amélia en profita pour amener la conversation sur l’abbaye elle même.


"Ce lieu est vraiment très beau ! il respire la tranquillité… "

En fait de tranquillité, il respirait surtout une pestilentielle odeur de fromage. C’était là à n’en point douter l’activité essentielle des moines.

" Oui notre communauté vit ici paisiblement. Mais il n’en fut pas toujours ainsi et notre abbaye serait aujourd’hui bien plus belle encore si elle n’avait autrefois été dévastée par ces créatures du sans –nom que sont ces Anglois… ".

Amélia haussa un sourcil :

" Anglois ? Que s’est-il donc passé ? "

Le regard du père Pignan s’obscurcit tout à coup.

" Ils ont pillé notre abbaye à de nombreuses reprises et la dernière fois ils noyèrent presque tous nos religieux dans la Loire…

-Tous ?
- Presque, un seul pût s’échapper mais il disparût lui aussi…
- Le père Nicieux ? "

L’homme à ce nom s’arrêta aussi net lançant à Amélia un regard noir.
" Zut " se dit-elle, " j’y suis allée trop vite ! "


" Non, notre illustre père Nicieux décéda lui aussi. Sur ce demoiselle, vous devriez aller vous reposer jusqu’à l’heure du repas. C’est que nous dînons de bonne heure ici. En attendant, un de nos moines vous montrera la cellule où vous pourrez passer la nuit… "

En parlant de père Nicieux, le regard que le moine lança à Amélia en lui parlant de sa cellule et de la nuit à venir fut plus que subjectif : on aurait dit un affamé regardant une dinde rôtie. La jeune femme ne se fit pas prier pour prendre congé.
Un autre moine l’accompagna jusqu’à sa cellule. Ils traversèrent un dédalle de couloirs et passèrent devant une salle remplie de livres et de moines assis devant des tables d’écriture.
" Ils copient sans doute… " pensa Amélia. La cellule était froide, sommairement meublée d’un lit et d’une petite table de travail. Amélia s’allongea un moment, se demandant comment elle arriverait à apprendre quelque chose sans éveiller les soupçons. Aller fouiner au milieu des livres semblait risquer et pouvait être très long. Poser des questions trop directes pouvait être dangereux. Amélia ne voulait pas décevoir Simon. Pour lui, elle était capable de bien des choses. Elle réfléchit et finit par s’assoupir jusqu’à ce qu’un moine vint la chercher pour le repas du soir.
La salle du repas était d’un silence absolu. Religieux et voyageurs de passage mangeaient sans bruit. Amélia s’installa dans un coin et mangea le repas qu’on lui portât. Une soupe de légumes et un morceau de fromage. Elle mangeait, le visage tourné vers son assiette, jetant de temps à autre des regards obliques pour observer les personnes autour d’elle. Dans un coin, elle aperçut un jeune moine au visage bien fait qui lui aussi semblait l’observer. Leurs regards se croisèrent et l’homme lui sourit légèrement . Amélia se dit qu’il y avait peut être là une chance à saisir pour son enquête et lui rendit son sourire. A la fin du dîner, l’homme s’approcha d’elle et lui fit signe de le suivre pour la mener jusqu’à sa cellule. Amélia le suivit jusqu’à la petite porte et là, s’approchant d’elle, il lui murmura dans un souffle
" A l’écurie, à la tombée de la nuit… " puis s’éloigna. Amélia s’enferma dans l’austère cellule. Elle se sentait mal à l’aise dans ce lieu et elle se dit un instant qu’elle n’aurait peut être pas dû venir…
Quand l’obscurité commença à tomber, Amélia passa la tête par la porte. Pas un bruit. Il fallait y aller. Mais comment retrouverait-elle ensuite sa cellule ? Elle laissa la porte légèrement entrouverte derrière elle et tenta de bien mémoriser le lieu et le chemin qu’elle devrait prendre. Heureusement, Amélia était dotée d’une excellente mémoire ! Elle parcourut les couloirs comme une ombre, hésita plusieurs fois puis retomba devant le bureau du père Pignan. De là , elle retrouva facilement l’entrée et se dirigea vers le lieu où elle avait vu à son arrivée un vieux moine guider les montures des voyageurs. Dans la pénombre Amélia tenta de distinguer quelque chose. Mais à part les chevaux, elle ne voyait personne. Soudain, une main se posa sur son épaule. Amélia réprima un cri d’effroi.

" Et bien ma jolie, va pas falloir crier comme ça, sinon on va se faire prendre ! ".

Le jeune moine ne put s’empêcher de rire. Amélia tenta de retrouver son calme et se força à sourire. Le moine s’assit dans un tas de paille, une boîte à lucioles posée à côté de lui. Il était d’une beauté troublante et aucun de ses traits n’exprimait de méchanceté, juste un peu de malice tout au plus.

" Alors, qu’est-ce qu’une jolie demoiselle comme vous fait ici toute seule ? Et comment se fait-il qu’il suffise à un moine de lui donner rendez-vous dans la paille pour qu’elle accourre si facilement ? "

Il rit à nouveau. Amélia s’assit à son tour et prit un air détendu. Elle lui conta son histoire de pèlerinage et lui dit qu’elle avait choisi cette abbaye pour passer la nuit car on lui en avait dit beaucoup de bien.

" Vraiment ? C’est étonnant ! " lui répondit l’homme.

" Si si je vous assure, quand j’étais petite on m’a beaucoup parlé de l’histoire de l’abbaye, des Anglois, du père Nicieux… "

Amélia observa la réaction du jeune homme.

" Le père Nicieux ! ! ! ah oui ! ! ! un sacré celui–là ! ! ! Enfin, tout ce que l’on raconte sur lui n’est que légende…
-Légende ? Oh non non, je suis sûre qu’il y a du vrai…
- Ne le croyez pas, ici personne ne croit à l’histoire de la relique, ce n’est que foutaise inventée en son temps pour embêter les Anglois qui avaient détruit l’abbaye… "

L’histoire de la relique ? Amélia touchait au but.

" Ah non, vous n’y croyez pas ? Mais quelle est votre version de l’histoire ?
- La légende dit que voyant arriver les Anglois, le père Nicieux aurait confié à un jeune moine la relique de St Nectaire qui était, soi disant, le trésor de l’abbaye. Le jeune moine déguisé en paysan aurait réussit à s’échapper grâce à un plan des souterrains secrets de la région et y aurait caché la relique dans un endroit que le père Nicieux lui avait indiqué. On a eu parlé du village de Sancerre non loin d’ici mais sans plus de certitude. Les Anglois, furieux de ne point trouver la célèbre relique auraient alors jeté tous les moines dans la Loire et le dernier qu’ils jetèrent aurait été le père Nicieux qui jura au nom d’Aristote que jamais un Anglois ne poserait sa main sur la relique de St Nectaire. "

Amélia écoutait avec attention , essayant de mémoriser chaque mot.

" Mais tout ça n’est que foutaise. Les Anglois ont tout saccagé et jeté tous les hommes dans le fleuve seulement pour s’amuser car ce ne sont que des créatures du sans-nom ! Et puis de toutes façons jeune fille, jolie comme t’es, on va pas passer la nuit là dessus. Y a bien mieux à faire !"

Sur quoi, il prit Amélia par la taille et tenta de l’enlacer. Un coup de genou bien placé la libéra de l’étreinte et elle s’enfuit en courant jusqu’à l’intérieur de l’abbaye. Elle se perdit dans les couloirs et après plusieurs tours et détours finit par retrouver sa cellule. Elle s’y enferma et poussa le lit contre la porte. Elle demeura assise sur le sol, dos au mur, toute la nuit, priant pour que ni l’abbé, ni le jeune moine, ni que ce soit d’autre ne s’avise de venir.
Au petit matin, elle attendit d’entendre du bruit dans les couloirs pour sortir et rejoindre les autres voyageurs qui quittaient l’abbaye. Elle repartit l’air de rien pour ne pas éveiller les soupçons et rentra à Sancerre.
Là, elle passa au bureau de Simon mais ne l’y trouva pas. Elle rentra donc chez elle, n’ayant pour envie que de dormir un peu et s’écroula sur le lit sans s’apercevoir de la forme humaine cachée sous les couvertures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Sam 14 Juil 2007 - 16:13

s’écroula sur le lit sans s’apercevoir de la forme humaine cachée sous les couvertures...
forme qui ne bougea pas... ah, attendez voir... non toujours pas...confused
si bien qu'Amélia s'endormit. Elle était si déçue de ne pas avoir trouvé Simon, elle qui aurait tant voulu l'embrasser, se serrer dans ses bras tout contre sa peau, mordiller son oreille et... Mais non, pas de Simon.Sad
Alors écrasée par la fatigue, Amélia sombra dans un profond sommeil, si profond que rien, je répète RIEN Evil or Very Mad , n'aurait pu la réveiller!
Sommeil à peine perturbé par un rêve très doux avec un moinillon au visage d'ange, au fond d'une grange, dans la paille....

(NA!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Sam 14 Juil 2007 - 17:13

( oh la garce !!! )

Simon est en haut des remparts de Sancerre , au milieu de la attisée par les assaillants il étouffe à moitié , pose sa hache.... une échelle est plaquée contre la paroi, les hommes de Saint-Aignan grimpe, mètre par mètre...
le jeune Simon, bravache , baisse ses braies, et pisse sur eux , entendant resoner dans la nuit le cri de dépit du maire de Saint-Aignan, George dit le poilu, mais soudain... une ombre, la lueur d'une cuirasse et Simon prend sa hache, la lève pour fendre le crane de l'importun, mais , la hache trop lourde l'entraine vers l'arrière, il perd l'équilibre, tombe, et c'est une lame qui va s'abattre sur lui ....

et il pousse un cri, et tombe du lit, emportant dans sa chute draps, coussins, couettes , édredons, traversins et femme.


( 17h12: je viens enfin de trouver mon maillot.... norf !! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Dim 15 Juil 2007 - 0:55

(ben les rêves, on décide pas: c'est le subconscient qui s'exprime!!)
Amélia roule par terre mais ne se réveille pas, trop heureuse dans son rêve.
Sur le dos, un léger sourire sur les lèvres, elle murmure :" oh... on m'avait dit les moines habiles de leurs mains mais là... oh et vous Père Nicieux, vous me chatouillez l'oreille avec votre moustache... et vous père Pignan..."

Amélia gloussa de manière tout à fait stupide puis se retourna, plus ou moins enroulée dans un tas de linge, et continua à dormir, ronflant même légèrement.

(Ben quoi c'est interdit que 3 moines aprennent à une novice comment on fait du fromage de chèvre ?? Cool )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Mar 17 Juil 2007 - 21:39

(Traire des vieux boucs c'est pas comme ca qu'on fait du fromage gente dame... )

17 juillet. Gallup rentre, fourbu. Il a passé une partie de l'aprés midi au champ de Bragon, en plein soleil, avait passé la matinée à traiter quelques dossiers délicats au poste de police ( ah ce Micki, quel comique !!! ), puis était passé à Bourges en CDV ( coup de vent, le nouveau moyen de transport des conseillers en période estivale) .


- je crois que... je devrais consulter l'herboriste....

Il avait de plus en plus mal à la tête, et s'écroula dans une chaise, la tête dans ses bras croisé à même la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Mar 17 Juil 2007 - 23:44

Amélia embrassa les cheveux de Simon. Elle le conduisit jusqu'à la chambre et l'aida à s'installer confortablement sur le lit. Elle l'aida à enlever sa chemise et ses chausses. Elle ouvrit les volets mais pas complètement, juste assez pour que le vent frais puisse entrer.
Ainsi, il faisait bon dans la chambre. La chaleur, le travail, le manque de sommeil, voilà qui pouvait expliquer ce mal de tête.
Amélia mit de l'eau bien fraîche dans une bassine et prit un linge propre. Elle le mouilla et doucement, assise au bord du lit, elle le passa sur les tempes de Simon.Il ferma les yeux. Puis, elle lui posa doucement le linge humide sur le front et décida de descendre lui préparer une tisane.

Arrivée à la porte de la chambre, Amélia se tourna un instant. Elle regarda Simon... Elle l'aimait, plus que tout. Il était très occupé et elle le comprenait. Elle tentait de ne pas l'accaparer. Elle ne voulait pas être un fardeau pour lui. Elle voulait juste pouvoir l'aimer.

Elle descendit et lui prépara du tilleul avec un brin de camomille pour l'aider à dormir. Lorsqu'elle remonta , elle constata en souriant que Simon n'en avait plus besoin. Il dormait comme un bébé.

"Pourvu que son sommeil soit réparateur..."

Elle sourit et descendit lui écrire un mot qu'elle déposa sur la table de la pièce commune.

Citation :
Simon, je te laisse ce mot au cas où je sois déjà partie demain quand tu te réveilleras. J'espère que tu te sentiras mieux et que tu passeras une bonne journée.
Je t'aime.

Puis elle monta se coucher dans la chambre qui autrefois avait été celle de ses parents, afin de pas déranger le sommeil de son aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 23 Juil 2007 - 18:32

Amélia préparait ses affaires pour son départ. Elle ressentait en effet un grand besoin de s'éloigner un peu de Sancerre, de prendre du repos tant physique que moral. Simon était très occupé ces derniers temps et Amélia avait l'impression de tourner en rond dans la maison. Un éloignement lui ferait le plus grand bien. Pas un éloignement de Simon, non bien sûr. C'est juste qu'elle avait l'impression d'être toujours dans ses pattes et elle ne voulait pas l'embêter ni le faire culpabiliser de ne pas pouvoir passer plus de temps avec elle.
Amélia se résigna donc à partir quelques temps en retraite à Noirlac. Pourtant, cette idée ne l'enchantait guère. Peu portée sur la religion, l'idée de passer une dizaine de jours au monastère n'était pas pour elle très agréable. Et puis, il y avait Issanka. Elle ne pourrait pas l'emmener à Noirlac. Et Simon. Si par hasard, il avait un peu de temps de libre, il ne pourrait pas la rejoindre.

Amélia s'assit sur le bord de son lit en soupirant. Quelle était donc la solution? Toute perdue dans ses pensées, Amélia se souvint tout à coup de quelque chose. Un endroit. Un endroit où elle n'était plus retournée depuis des années. Depuis le temps où une terrible épidémie avait emporté ses parents.
La jeune femme courrut jusqu'à la chambre qui autrefois avait été celle de ses parents. Elle y rentrait toujours avec un léger pincement au coeur. Dans un coin, un vieux coffre. Amélia s'assit par terre et l'ouvrit. A l'intérieur tout ce qui lui restait de ses parents: de vieux vêtements, des châles de sa mère, quelques parchemins poussiérieux. Mais où pouvait-elle donc bien être? Amélia retourna toutes les affaires, les sortit et les étala toutes sur le sol autour d'elle. Et finalement, tout au fond, dans un coin, elle la vit. La clef! La clef de la maisonnette en bois que son père avait construit jadis. Amélia se souvenait plutôt d'une cabane, une cabane au bord d'un lac, quelque part dans les bois.
Amélia essaya de se remémorer la route. Cela ne paraissait pas évident. C'était si loin. Qu'avait-il pu advenir de cette maisonnette que son père avait construit avec tant d'application? Elle devait être dans un sacré état... Tant mieux, ça lui ferait une occupation.
Amélia se souvenait de journées d'été passées là bas, à jouer et à se baigner au bord du lac.
C'était décidé, Amélia irait là bas passer une retraite paisible seule, au bord du lac. Elle pourrait y emmener Issanka et peut être que si Simon avait du temps...
Amélia se prit à rêver d'un séjour à deux, seuls, dans un petit havre de nature qui pourrait peut être devenir "leur" jardin secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 23 Juil 2007 - 23:37

Amélia se coucha seule. Elle n'était pas repassée chez Gaya et espérait que son amie ne lui en voudrait pas mais elle n'avait pas le coeur à la fête.
Seule dans son lit, la tête sur l'oreiller, Amélia regardait le ciel étoilé par la fenêtre qu'elle avait laissé entrouverte pour faire entrer la fraîcheur. Demain de bon matin elle partirait. Ses affaires étaient prêtes et Amélia était heureuse d'avoir pris la décision de rejoindre le cabanon de la forêt. Au bord du lac, avec Issanka, elle passerait une retraite paisible.
Elle aurait juste voulu pouvoir dire au-revoir à Simon, l'embrasser et se blottir contre lui quelques instants. Mais, son travail devait l'avoir retenu fort tard. Amélia s'était résolu à lui envoyer un pigeon, lui signifiant le chemin pour rejoindre le cabanon, sans trop d'espoir.

Amélia ferma les yeux et tâcha de s'endormir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Mar 24 Juil 2007 - 9:08

Amélia prit un petit déjeuner copieux. Elle rangea la maison et rassembla ses affaires . Elle ferma portes et volets et mis une simple affichette sur sa porte.

Citation :
En retraite

Puis elle se baissa pour caresser Issanka et lui murmurer: "En route..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Jeu 2 Aoû 2007 - 17:54

Amélia poussa la porte de sa maison.
Elle plissa légèrement les yeux pour reconnaître les lieux pourtant si familiers, les volets étant encore clôs.
Amélia ferma la porte derrière elle, posa son sac à terre et se laissa tomber sur un banc.
Elle demeura ainsi, seule, dans la pénombre, un long moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Jeu 2 Aoû 2007 - 21:38

Gallup comme chaque soir passait devant la maison, soupirant.
Foutu poste de police, foutu conseil ducal, qui l'avait empêché de rejoindre la belle en sa cabane lointaine....
Mais.... qu'est à dire ??? on est venu ? des visiteurs ?? le portillon est resté ouvert ??

Simon s'approche à pas de loup, tourne la poignée, la porte s'ouvre.... ses yeux scrutent la pénombre, il passe la tête et ....


HIIIIIIIIIIIIII !!!!!

Tu es revenues !!!! alors ? raconte !!! non!! embrasse moi d'abord, tu raconteras ensuite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Ven 3 Aoû 2007 - 9:44

Amélia se leva, embrassa Simon et se serra un long moment dans ses bras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Sam 4 Aoû 2007 - 1:30

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle....
la mauvaise c'est que je dois partir en "mission" cette nuit....
la bonne c'est que j'ai mon après midi pour rester prés de toi !
Oui heu... c'est pas forcement un cadeau... Suspect

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Dim 5 Aoû 2007 - 8:54

Amélia avait été heureuse de pouvoir passer l'après midi auprès de Simon.
Malgré son emploi du temps de ministre, il pensait à elle et elle en était touchée.
Petite sieste à l'ombre des grands chênes sur les bords de Loire tandis que les cannes à pêches bien installées sur le bord attendaient tranquillement leurs malheureuses victimes. Amélia réveilla Simon avec des chatouilles

Oh non!!!hihihi arrête!!!hi hihihi !!! arrête je te dis ou je te jette à l'eau!!!hihihi
Amélia arrêta le supplice en lui collant un long baiser sur les lèvres.
Petit pique nique à deux puis ils rentrèrent tous les deux bras dessus, bras dessous avec dans leur besace deux magnifiques truites arc-en-ciel.
Grillées, pour le dîner, elles furent un délice.
Puis il fallut laisser partir Simon. Amélia devant la maison l'observa un long moment s'éloigner. Elle était chanceuse, elle le savait. Il ne fallait donc pas être trop exigeante envers lui. Dans le ciel, une étoile filante. Amélia fit le voeu de voir un jour Simon avec toutes ses affaires, vieux dossiers et autres tonneaux vides et ne jamais plus repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 6 Aoû 2007 - 0:44

Une martre ratatouille à la porte depuis une minute ou deux, jette son message lorsque la porte s'entrouvre et file comme une dératée en de fous zigzags entre les légumes du potager pour échapper au chien qui la poursuit, fou de rage.

Citation :
Mon amour,
Avec mes compagnons de route, nous sommes bien installé dans une petite clairière, pas très loin de la route.
Il semble que l'information sur la fermeture des chemins a bien circulée.
Seul accroc, deux jeunes dames qui n'avaient visiblement pas eu connaissance de l'opération, et qui se sont jetées dans la gueule du loup.
Quand on dit que les contraires s'attirent, c'est vrai !!
Autant l'une semble apprécier la compagnie des hommes et les choses galantes ( pour ne pas dire plus) , autant l'autre ne supporte pas même l'idée qu'un homme la touche.
C'est donc, après interpellation, que j'ai du lui courir après pour la fouille légale sur prés d'une demi-lieu, tout en ayant l'autre qui, s'étant déshabillée plus que de raison, s'accrochait à moi en hurlant "mais vous ne m'avez pas fouillé partout !".
L'affaire, bien sur, sous les rires de mes compagnons de l'A.D.O.
Tout est bien qui finit bien: je les ai estourbi toutes deux pour le compte, d'une bonne callote derrière les oreilles.
Opération nettoyage terminée, nous prennons la route dans deux heures; j'envoie donc cette martre te prévenir que je serai de retour à Sancerre au petit matin. Ne ferme pas au verrou, je pense rentrer directement chez toi pour le petit déjeuner, je cueillerai mures et framboises en chemin, et passerai prendre de la crème fraiche chez le père Martin à Vinon. Il est insomniaque !
Mille baisers. Simon.

PS: Mine de rien, l'autre gourmande m'a mis les sens sens-dessus-dessous, alors reste sans dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 279
Age : 39
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Lun 27 Aoû 2007 - 16:04

Amélia avait marché toute la nuit pour être sûre d'arriver à Sancerre au petit matin. Simon était rentré de l'hospice. Elle le savait, elle le sentait. Un tout petit moineau était venu jusqu'à Gien le lui murmurer à l'oreille. Elle voulait le retrouver au plus vite. Pour cela, il lui fallait supporter les jérémiades de Varg mais même ça ne pouvait la décourager.

"Amélia, tu marches trop vite."
"Amélia, j'ai faim, on fait une pause?"
"Amélia, j'ai mal aux pieds."
"Amélia, j'ai pipi!"


Amélia, elle, haussait les épaules en regardant Issanka qui semblait ,elle aussi, totalement affligée. La jeune femme n'avait ni faim, ni froid et ne ressentait plus la douleur de ses ampoules aux pieds. Elle n'avait pas peur non plus et ce malgré la mésaventure qu'elle avait connue à l'aller. Amélia voulait rentrer.Elle ne pensait qu'à ça! Son esprit était déjà à Sancerre, son âme auprès de Simon. Comment allait-il? Avait-il retrouvé l'usage de ses yeux?
Amélia ne pouvait s'empêcher de sourire en revoyant en esprit le visage de son aimé. Revoir le doux ovale de son visage, retrouver les goût de ses lèvres et la chaleur apaisante de ses bras.


"Amélia, t'as entendu le bruit là? Et si... si c'était un animal? Un ours peut être?"

"Varg, tais-toi et marche! et passe moi la torche, à force de trembler comme ça, tu vas finir par te brûler!"

Enfin, ce fut avec les premières lueurs de l'aube que Sancerre apparut devant leurs yeux. Amélia dit rapidement au revoir à son compagnon de voyage, pressée d'aller retrouver le compagnon de sa vie.

Elle poussa la porte de sa maison et trouva un drôle de chantier dans la cuisine. Simon le cuisinier avait dû passer par là! Elle monta quatre à quatre les marches qui menait à la chambre . Il était là, allongé, paisiblement endormi. Amélia se faufila doucement dans le lit et se blottit contre lui. Ce parfum, ce doux parfum. La jeune femme ferma les yeux, heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Gallup
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Mar 28 Aoû 2007 - 0:11

Simon sentit sa présence, son parfum, et su que c'était elle, enfin... et non plus ces religieuses acariâtres sentant le pisse de chèvre et la mauvaise soupe qui l'harcelerent durant son séjour en les hospices, ou ces médecins qui le sont comme lui est pape...
il passa délicatement ses mains sur son visage, lisant les formes douces.
Faudra s'y faire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joie
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   Mar 28 Aoû 2007 - 4:27

Le pigeon de amelia se posa au bord de la fenêtre et attend sagement que sa maitresse ouvre.
Un message était accroché à sa patte.

Citation :
Amélia je te remercie pour ton petit mot, ces très gentil de part Cool
Ne te fais pas de souci pour moi c'est juste une mauvaise passe, comme je me connais ça va vite me passer.
Déjà ton petit mot ma remonté le moral, je te remercie Cool

A très bientôt Amélia

Joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au 205, Rempart des Dames, chez Amélia.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soirée du Vendredi 27 aout 2010 chez Blutch
» Quelques "Case Blue" chez MMP
» 5 Drôles de dames
» du nouveau chez ubisoft
» La cours des Dames

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la mairie de Sancerre RR :: Village de Sancerre :: Habitations de Sancerre-
Sauter vers: