Forum de la mairie de Sancerre RR



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Aryan
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 541
Age : 26
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Dim 7 Nov 2010 - 22:10

La journée avait été rude. Aryan avait passé la matinée dans les livres de l'Université et l'aprés-midi à travailler sur son ancienne maison dans laquelle elle n'habiterait surement pas, à ranger les dernières affaires des lardons qui trônaient rue Cornue.
Lison lui rappelait sans cesse " il faut tourner la page ". Tourner la page ... cela semblait si simple et pourtant inaccessible. Par deux fois, le Vieux Meuble avait essayé, par deux fois elle avait seulement réussi à ouvrir de nouveau la blessure. Aryan secoua la tête, tourner la page lui semblait impossible, pas à Sancerre où tout lui rappeler Son souvenir.

C'est après un long soupir qu'Aryan arriva devant la porte. Elle avait laissé les lardons et Lison endormis à l'auberge.

Aryan frappa trois coups à la porte et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Dim 7 Nov 2010 - 22:40

[218- Rue porte vieille]

Ludmila était couchée dans son lit quand elle avait entendu Saya se lever. Le plus discrètement possible ,pour ne pas la déranger, elle aussi s'était levée et avait passé sa robe de chambre. Alors qu'elle ouvrit la porte de sa chambre et qu'elle fit quelques pas vers l'escalier elle aperçut la maitresse de maison sortir, une pomme à la main. La mine contrariée qui se lisait sur son visage ne rassura pas Ludmila le moins du monde mais elle ne pouvait se mêler des affaires des autres... Ce n'était pas pour cela qu'elle avait été engagée depuis quelques années maintenant.

Elle se changea et se coiffa. Ensuite, elle descendit dans la cuisine préparer un petit-déjeuner copieux pour les trois petits gloutons qui dormaient encore à poings fermés. Quand ce fut fait elle alla les réveiller en douceur, mangea avec eux et leur pria d'aller s'apprêter.

Peu de temps après quelqu'un frappa à la porte. Ludmila fut surprise, Saya recevait peu de visite pour le moment. Elle se fit distancer par le jeune garçon aux cheveux blonds qui ouvrit la porte à la volée.


Tante Aryan! Dit-il d'une voix enjouée en lui sautant au cou.

Ludmila arriva alors à petits pas et gronda le jeune homme d'avoir ouvert le porte sans être sûr de l'identité de la personne qui se trouvait derrière. Haut de ses 10 ans maintenant, Aaron fit la moue et baragouina deux trois mots en guise de protestation. Ludmila sourit, amusée et s'adressa à Aryan.


Bonjour Dame Aryan, entrez donc. Hélas votre soeur est partie se promener. Puis plus bas, comme pour parler à elle-même mais dans l'intention qu'Aryan l'entende quand même. Elle semblait fort contrariée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryan
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 541
Age : 26
Date d'inscription : 31/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Lun 15 Nov 2010 - 21:55

[218 rue porte vieille]

Tante Aryan!

Aryan reçut la petite tête blonde dans ses bras et l'embrassa chaleureusement. Une petite blonde qui n'était plus si petite que ça maintenant.

Norf de norf ! Aaron ! Quand arrêteras tu de grandir ?

Dame Courant d'air ébouriffa les cheveux de son neveux et ne put s'empêcher de rire quand ce dernier exprimer quelques râleries tout en marmonnant. Décidément, les petits garçons étaient tous les même, et elle en avait un modèle réduit pour le lui rappeler.

Aryan sourit à Ludmila mais retint une moue quand celle ci lui annonça que sa soeur n'était pas là.

Elle semblait fort contrariée... Lui avait chuchoté Ludmila. Et si Saya était contrariée;, il n'y avait qu'un seul endroit où elle pouvait se trouver.

Le Vieux Meuble remercia Ludmila et se pencha vers son neveu.


Dis moi, penses tu que tu pourras réunir tes soeurs pour que je puisse vous dire au revoir quand j'aurai parlé à ta maman ?

Oh non tante Aryan ... pourquoi tu pars ?

Aryan se contenta de sourire à son neveu et lui ébouriffa les cheveux une nouvelle fois. Elle se retourna et continua sa marche pour retrouver ce fameux arbre... Si elle le retrouvait !

[Au pied de l'arbre]

Après de longues heures de marche,Aryan finit par arriver à l'arbre de sa soeur. Elle resta immobile pour l'observer et se demandait quels souvenirs, quelles réflexions pouvaient la hanter ainsi pour qu'elle se réfugie ici. Le Meuble en avait une vague idée.

Aryan s'avança vers sa soeur et se racla la gorge.


Vous pensez arriver à prendre racine très chère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Dim 21 Nov 2010 - 14:45

Au pied de l'arbre

Cela faisait quelques heures maintenant qu'elle était assise sous l'arbre et même si le fond de l'air était froid, même si elle n'avait pas très chaud, elle était restée là, assise, plongée dans ses pensées. Elle avait saisi une pierre ronde et polie par le temps qu'elle s'amusait à lancer et à rattraper à cadence régulière dans sa main.
Elle n'arrivait pas à se décider et cela la perturbait vraiment profondément. En effet, elle avait vécu peu de périodes de doutes dans sa vie. Elle avait toujours su prendre des décisions rapidement même si parfois elles s'étaient pas montrées optimales... au moins elle avait fait des choix.
Mais la situation avait évolué, elle avait désormais des enfants, elle avait beaucoup mûri et réfléchissait aux conséquences que pourraient avoir ses actes avant d'agir sur un coup de tête. Partir ou ne pas partir? Telle était la question.

Elle n'était pas beaucoup plus loin dans ses réflexions quand elle entendit une voix qui s'adressa à elle.


Vous pensez arriver à prendre racine très chère ?

Elle fut tellement surprise qu'elle laissa retomber son caillou et que celui-ci atterrit en beauté sur son crâne. Elle maugréa et se frotta la tête à l'endroit où elle aurait certainement une belle bosse. Elle releva la tête et sourit largement à sa soeur. Elle était contente de la voir.

Jean Racine? Oui... J'essaie... mais ce n'est pas encore très concluant comme vous pouvez le voir chère soeur.

Elle lui adressa un faible sourire.

Que me vaut ta visite? Assieds toi donc à côté de ta charmante et lumineuse soeur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Ven 31 Déc 2010 - 15:26

Le temps était froid, des flocons tombaient du ciel comme par magie et rendaient à Sancerre son image poétique. En d'autres temps, Saya aurait aimé se promener sous les flocons et les sentir fondre sur son visage. Hélas, son accouchement imminent (mais oui, qu'est ce qu'il attendait pour montrer le bout de son nez celui-là?) et surtout la peste qui faisait rage lui interdisait de sortir de chez elle. Les seules promenades qu'elle s'autorisait étaient celles qui la menaient au Havre. Même si ces sorties étaient rares, elle y trouvait toujours beaucoup de plaisir à converser avec ses amis et tout nouveaux arrivants qui se présentaient.

Ce jour-là, s'interdisant de sortir, elle s'était assise tant bien que mal sur le rebord de la fenêtre et regardait les flocons tomber un par un dans la rue. Elle avait posé sa main sur son ventre et sentait le petit être bouger. Elle sourit tristement. Elle ressentait au fond elle un sentiment étrange; mélange de joie et de tristesse profonde. Elle était heureuse d'être mère de nouveau et elle savait que son enfant serait merveilleux car il avait été conçu avec Amour et son père était quelqu'un de merveilleux, un ange au sens figurée comme au sens propre et c'était bien là le problème. Elle redoutait de devoir élever seule un nouvel enfant. Elle avait tant rêver de pouvoir partager ces moments avec Vikttor. Hélas la vie en avait décidé autrement. Elle avait peur de ne pas être à la hauteur, elle avait raté tant de bons moments dans l'éducation des jumeaux. Elle s'en était plutôt pas mal sortie mais à l'époque elle pensait plus à s'amuser qu'à s'occuper de ces petits êtres qui lui avaient certes amputé une partie de sa jeunesse mais qui avaient été le plus beau cadeau qu'on lui ait fait. Elle regrettait, maintenant qu'ils étaient grands et qu'ils désiraient vaquer à leurs propres occupations , de ne pas avoir pu profiter de leur enfance, de ne pas les avoir vu grandir.
Une larme coula doucement le long de sa joue et elle ne prit même pas la peine de l'essuyer. Certes elle avait mûri, elle avait pris de l'expérience et avait cessé de privilégier son travail à sa famille. Mais, elle était encore jeune et avait peur de ne pas avoir les épaules assez larges pour supporter la responsabilité de ses quatre enfants. La perte de son père l'avait marquée plus qu'elle ne voulait se l'avouer et ses précieux conseils lui manquaient surtout dans une telle situation. Elle aurait aimé que lui et sa tante Icefly soient là. Il y avait tellement de gens qu'elle aimerait voir auprès d'elle...
Ses pensées glissèrent vers des souvenirs bien plus anciens. C'était une journée de décembre, à Bourges. Elle se souvenait qu'à l'époque son coeur trop innocent battait pour un parfait imbécile qui n'hésiterait pas à la laisser en plan après lui avoir promis monts et merveilles. Elle espérait qu'il ne recroiserait jamais sa route, sinon , il passerait très certainement un mauvais quart d'heure... Ou alors elle le remercierait plutot de lui avoir rendu sa liberté... Elle devait être redevable à tout ceux qui petit à petit lui avaient fait du mal et avait fait de son coeur ce petit tas de cendres. Car si tout ce qu'il lui était arrivé n'avait pas eu lieu, peut-être n'aurait-elle jamais rencontré cet Homme, celui qui avait tout changé dans sa vie et qui par un simple regard avait pansé les maux de toute une vie. Mais là n'était pas l'histoire, ni les pensées de notre jeune tavernière du Havre... En effet, durant cette journée de décembre, cette soirée même, à Bourges, elle se trouvait en compagnie de sa soeur Aryan et de sa fille adoptive Louise. C'est alors que sous les flocons de cet hiver étaient nés ses premiers enfants ceux qui n'eurent jamais la chance de connaître leur père car celui-ci n'avait jamais trouvé utile de les rencontrer... Son accouchement fut long et douloureux mais quand elle avait tenu ces petits être dans ses bras de gamine tout son monde avait basculé et elle avait compris que rien ne serait jamais plus pareil. Elle ne devait plus penser que pour elle, elle devait également penser pour eux...

Une douleur dans le ventre la troubla dans ses pensées. Elle serra les dents et attendit que ça passe. Cela faisait quelque temps que ce genre de mal la dérangeait mais elles commençaient doucement à se rapprocher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Sam 1 Jan 2011 - 10:37

Les pas d'Ysabeau la conduisirent sur le chemin des remparts. Elle marchait à l'ombre des hauts murs de Sancerre, la neige crissant sous ses pas. Fort heureusement elle était chaudement vêtue, et avais mis ses bottes fourrées.
Peu de monde sur le chemin des remparts, elle salua les gardes au passage, ceux qu'elle verrait moins régulièrement, puisque Greg l'avait remplacée à la douane.
Au bout du chemin est... la rue de la porte vieille, tiens... elle tourna... le 218 n'était pas loin. Norf de norf, une silhouette assise à la fenêtre. Par ce froid ... sous la neige !
Saya, son amie Saya était là, avec son gros ventre...


Saya... qu'est-ce que tu fais là ? tu vas prendre du mal voyons, rentre au chaud... Mais...

Elle prit conscience du visage crispé de la jeune femme, qui se tenait le ventre

Tu as mal ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Sam 1 Jan 2011 - 19:17


Saya... qu'est-ce que tu fais là ? tu vas prendre du mal voyons, rentre au chaud... Mais...


Saya sursauta, elle n'avait pas entendu son amie arriver et elle ne s'attendait pas à la voir trainer dans les parages.

Tu as mal ?

La tavernière du Havre déserra les dents, la douleur venait de passer. Elle passa sa main sur son front et attendit quelques fractions de seconde avant de répondre à Ysa.

Oui. Ca va, ça vient, mais avec une fréquence de plus en plus élevée...

Elle tourna ses yeux vers son amie, elle était inquiète et la peur commençait à s'emparer d'elle. Elle commença à respirer un peu plus rapidement, sentant la panique monter en elle. Elle saisit la main d'Ysa.

Ysa, s'il te plait, reste près de...

Mais elle ne parvint pas à terminer sa phrase, elle ferma fort les yeux tout en serrant la main de son amie dans la sienne, une nouvelle douleur venait de faire son apparition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Dim 2 Jan 2011 - 8:48

Ysa, s'il te plait, reste près de...

Saya lui prit la main, ferma les yeux... Norf de norf, se dit Ysabeau mais... elle devait bel et bien être en train d'accoucher !

Saya... respire, détends-toi... on va rentrer chez toi, et on va compter les secondes qui séparent chaque... chaque contraction, car ça doit être ça. Ma belle, tu vas de nouveau donner la vie... le travail a commencé. Allez, appuie-toi sur moi, on rentre...

Elle prit Saya par les épaules, la fit descendre de la fenêtre, poussa la porte du pied (ouf, elle n'était pas fermée) et entra dans la maison.
Le feu était presque éteint.
Elle fit s'asseoir son amie dans un fauteuil, près de la cheminée.


Tu ne bouges pas... tu comptes... je vais chercher du bois.

Puis elle sortit, prit une berrouette, y empila une bonne quantité de bûches et de petit bois et revint dans la salle.
Elle disposa les bûches, le petit bois, souffla sur les braises... bientôt une flamme claire jaillit, éclairant la pièce.
Ysabeau connaissait la maison, elle y était venue maintes fois.
Elle alla tirer de l'eau du puits, remplit la marmite pendue au-dessus de la crémaillère. Il fallait de l'eau chaude, des linges propres... Pas de sage-femme à l'horizon depuis... depuis la disparition de Mentaïg, mais elle avait déjà assisté à maint accouchement, et Saya avait déjà donné la vie... Elle se lava les mains, puis s'approcha de la jeune femme.


Alors... tous les combien ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Dim 2 Jan 2011 - 17:29

Ma belle, tu vas de nouveau donner la vie...

Aux paroles de son amie le temps parut s'arrêter. Elle devint alors simple spectatrice de tout ce qui se passait autour d'elle... Elle n'avait aucune prise sur ce qui lui arrivait et elle avait horreur de ça. Elle se laissa guider par son amie qui l'installa dans un fauteuil et puis prit tout en main.

Ysa, ne t'épuise pas. Je sais que tu viens de sortir de cette grave maladie, tu as besoin de repos!

Mais déjà Ysa était sortie en lui disant de compter le temps entre deux contractions.

1-2-3-4-...

La future mère avait beau déjà avoir accouché, elle était morte de peur et se demandait comment les évènements allaient se dérouler. Elle aurait aimé que sa soeur soit à ses côtés mais celle-ci avait bien d'autres problèmes en tête. Ses enfants souffraient de la peste et ne semblaient pas guérir. Saya se faisait un sang d'encre pour eux.

61-62-63-64-...

Alors que Saya comptait avec application elle suivait du regard Ysa qui s'activait en tous sens. Elle se demandait ce qu'elle aurait fait si elle n'était pas passée par là. Ludmila était partie faire des emplettes avec les deux filles et Aaron vagabondait avec sa bande de copains...

120-121-122-123-124-...

Comment allait-elle faire? Elle n'avait pas encore fini de tout préparer. Elle avait pensé à ressortir les vêtements de jumeaux mais le lit n'avait pas encore été mis en place. Elle savait qu'elle aurait dû s'y prendre plus tôt pour préparer la venue de ce petit être. Mais le moment n'était pas à se faire des reproches.

180-181-182-183-184-...

Elle regarda le feu qui se ravivait dans la cheminée. Des flammes paresseuses commençaient à faire leur apparition. Elle adorait regarder le feu danser dans la cheminée surtout quand elle était blottie dans les bras de l'homme qu'elle aime. Elle savait qu'elle n'aurait plus cette chance mais elle se promit de bercer leur enfant devant de tels feus crépitants.

240-241-242-243-244-...

Comment se passerait la naissance? Comment allait-elle éduquer ce nouvel enfant? Que répondrait-elle quand il poserait des questions sur son père? Et si elle n'était pas à la hauteur pour élever une nouvelle fois un enfant seule? Après tout elle avait eu beaucoup de chance avec les deux premiers! Mais si cette chance l'avait abandonnée? Elle sentait peu à peu la panique monter de nouveau en elle mais elle continua de compter ce qui l'apaisa un peu. Mais l'apaisement fut de courte durée car une nouvelle contraction perturba le cours de ses pensées.

Quelques instants plus tard elle entendit des bruits de pas et rouvrit les yeux.


Alors... tous les combien ?
Toutes les 5 minutes environs.

Elle baissa la voix et chuchota presque:
Tu crois que je serai un bonne mère? C'est à ce moment qu'elle sentit un liquide se répandre entre ses cuisses. Elle ferma les yeux plissa le front et ajouta:
Et bien... il y a intérêt car je crois que je viens de perdre les eaux.

[HRP: Excusez moi si ce n'est pas conforme à la réalité. Je ne suis pas spécialiste en accouchement ^^ Et excusez également mes fautes d'orthographe, ma pauvre petite tête se remet plutot mal du réveillon.
Sinon, cet rp est ouvert à tous Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Lun 3 Jan 2011 - 9:01

Toutes les cinq minutes...

Norf de norf, se dit Ysabeau, ça va pas tarder... Puis Saya lui annonça qu'elle venait de perdre les eaux. En effet, sa robe était trempée, une mare se formait sous le fauteuil...
Norf de norf, il fallait agir.


Tu crois que je serai un bonne mère?


Saya... tu as déjà des enfants, tu as été une bonne mère, tu es une bonne mère. Elle appuya sur le présent
Est-ce que jamais Louise, Eloise et Aaron ont jamais manqué de rien ? N'as-tu pas toujours été présente, attentive, malgré les vicissitudes de ta vie ? Maintenant ils sont grands, ils prennent peu à peu leur indépendance, et tu as la sagesse de les laisser découvrir la vie et le monde sans trop les harceler. Tu es une bonne mère Saya.

Tout en parlant, elle allait chercher des linges propres, essayait de se souvenir des accouchements auxquels elle avait assisté. Elle regrettait qu'Ary ne soit pas là... sans doute trop occupée à soigner ses pauvres lardons atteints par la peste... Tristan, Eolia... elle eut une pensée pour eux, qui se battaient contre la maladie.
Elle s'approcha de la marmite, l'eau frémissait. Parfait. De l'eau chaude...
Puis elle revint vers Saya qui haletait, en proie à une nouvelle contraction.


Je vais t'examiner, je me souviens de ce que faisait Mentaïg... Détends-toi, respire à fond, écarte les jambes...

Elle se lava soigneusement les mains, et ....

Ouh là là ! c'est bien avancé... le passage est ouvert... tu vas bientôt pouvoir pousser Saya...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Mar 4 Jan 2011 - 1:57

Les paroles d'Ysabeau avait réussi à la calmer, à la rassurer un petit peu. Oui... Sans doute qu'elle n'avait pas tord, il était vrai qu'elle avait toujours fait de son mieux. Elle entendit le nom de Mentaïg et tout de suite ses pensées se tournèrent vers elle. Mentaïg était une femme exceptionnelle et elle avait beaucoup d'expérience en matière d'accouchements. Elle aurait aimé qu'elle soit là aujourd'hui mais elle savait qu'Ysabeau était tout aussi compétente et elle lui accordait toute sa confiance.

Ouh là là ! c'est bien avancé... le passage est ouvert... tu vas bientôt pouvoir pousser Saya...

Elle inspira très profondément, ferma les poings et adressa un sourire presque serein à son amie.

Je suis prête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somalien
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Mar 4 Jan 2011 - 22:17

Soma se promenait dans les rues de Sancerre, se dirigeant au 218 rue de la porte vieille...chez Saya. Cette dernière lui avait proposer de venir à son accouchement. Il ne savait pas si il irai mais, tout le monde lui avait dit d'y aller. Et puis, ça lui fera plaisir...

Il arriva au 218 rue de la porte vieille.

Bonjour !! Je peux entrer ? Il y a quelqu'un ?

La porte s'ouvrit, elle n'était pas fermée et puis il avait pu entendre un "Tu peux entrer !". Il entra donc, puis en arrivant dans la pièce où se trouvaient Saya, assise dans un fauteuil mouillée et Ysa qui s'occupait d'elle. De l'eau chaude, du feu tout bien ravivé...Il s'y connaissait absolument pas en accouchement et demanda :

Bonjour !! Euh, non...je peux vous aider ? Que faut-il que je fasse...? Saya, tu m'avais proposer de venir alors je suis venu.

Il attendit une réponse ne sachant quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Mer 5 Jan 2011 - 8:26

Ysabeau entendit quelqu'un entrer, puis une voix familière, celle de celui qui passait son temps à rêvasser en taverne, le nouveau compagnon de cette chère Ary, bref, Soma... Tout en continuant à s'occuper de la future mère, elle lui dit :

Ah, Soma ! ben vi je me doute bien que t'y connais rien aux accouchement, c'est une affaire de femmes, de femmes sages dit-on d'ailleurs... T'inquiète pas pour l'instant tout va bien, le bébé n'est pas loin... Ah oui, tiens, tu peux te rendre utile. Regarde, il n'y a presque plus de bois pour alimenter le feu, tu veux bien aller en chercher dehors, juste à côté de la maison ? Il y a un bon tas... et puis t'occuper du feu... Merci Soma c'est gentil d'être passé;

Puis, posant une main sur le ventre tendu de Saya

Allez, c'est le moment, c'est l'instant, mon amie... Pousse ! Pousse à fond !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somalien
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Mer 5 Jan 2011 - 18:35

A peine arrivé, Ysa l'avais déjà envoyé quelque part. Chercher du bois pour le feu...dehors juste à côté de la maison...il y a un bon tas. Pendant que Ysa parlait, tout en écoutant, il regardait tout autour lui. Effectivement, il fallait s'occuper du feu...il se dirigea donc vers la porte, sorti en la laissant entre ouverte pour pouvoir écouter ce qu'il se disait. Il entendit :

Allez, c'est le moment, c'est l'instant, mon amie... Pousse ! Pousse à fond !

Il allait et venait, rapportant du bois. Quand il en eu assez, il referma la porte du pied puis alla s'occuper du feu.

Voilà !! Je m'occupe du feu, occupe toi bien de Saya ! Courage Saya, n'ai pas peur.

Tout en s'occupant du feu, il regardait comment s'y prenait Ysa, faut bien apprendre un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josselyn
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Lun 21 Fév 2011 - 20:20

Une ombre franchit les remparts de Sancerre, laissant le bruit de ses pas se fracasser et courir le long des hauts murs d'une ville endormie. Seul le souffle du vent venait défier la sérénité de l'obscurité et percer le mystère de la nuit. Le jeune homme avançait, laissant ses yeux découvrir les lieux encore inconnus.

Son regard était captivant. Personne ne savait s'il devait se noyer dans sa profondeur ou au contraire y résister pour ne pas se sentir violer de l'intérieur. Regard moqueur et pourtant plein de délice, qui paraissait-il était capable d'éveiller le malaise, le trouble de chacun. Gouffre de vie et de mort où les stigmates de l'ambition et de sombres desseins s'étaient encrés.

Son costume de jeune galant était tombé, tandis que celui de manipulateur, d'ingrat et de sans cœur avait repris place sur ses épaules. Une cicatrice en forme de croix siégeait sur sa joue. Souvenir d'une rencontre malheureuse avec une dague. Cela lui donnait un petit côté charmant disait-on. Seulement quand on ne le connaissait pas vraiment. Mais au fil de son apprentissage, son innocence et ses bonnes intentions s'étaient dissipées et avaient laissé place à des valeurs peu nobles et des projets sulfureux... Comme quoi les apparences étaient parfois bien trompeuses.

Il leva lentement les yeux vers la bâtisse qui se dressait devant lui. Des cris s'échappaient de la demeure et distillaient une grande agitation. Il s'approcha de la porte, poussé par un caractère curieux. Il resta silencieux face à l'ébullition qui s'était emparée de l'endroit. Il leva son poing pour frapper à la porte, mais se retint de le faire. Comme s'il était retenu par une main invisible qui l'invitait à laisser retomber son bras le long de son corps. Il se contenta de glisser un pli sous la porte, et repartit silencieusement. Quelques mots étaient venus se coucher dessus.



Citation :

Dame Saya,


Le temps a certainement effacé les souvenirs que vous avez pu vous faire de moi lorsque nous étions plus jeunes. Je suis Josselyn d'Etaind, votre cousin, nos mères respectives étant sœurs. Nous n'avons pu nous côtoyer que pendant notre enfance, la vie intimant parfois certaines séparations. Mes pas m'ont aujourd'hui mené jusqu'à Sancerre, pour un séjour de courte durée. Seules quelques heures me séparent de mon départ.

J'ose malgré tout espérer une prochaine rencontre, à Sancerre ou ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Mar 22 Fév 2011 - 1:04

Elle avait cru perdre connaissance, comme si elle avait été aspirée dans un autre monde, un autre univers qui n'était pas le sien. Elle avait parcouru de vastes contrées, rencontrés des gens hauts en couleur qui lui avaient tous donné quelques conseils sur la vie qu'elle devait mener. Elle avait vu maints couchers de soleils, maintes étoiles dans le ciel et maints sourires sur des visages d'enfants...

Allez, c'est le moment, c'est l'instant, mon amie... Pousse ! Pousse à fond ! La voix d'Ysabeau parvint tout de même à la sortir de sa torpeur. Le moment était venu, c'était à son tour de jouer. Elle allait enfin connaître à nouveau ce moment merveilleux, cette étincelle de lumière dans un monde parfois bien trop sombre, elle allait donner la vie! Elle avait senti la présence de Soma qui avait remis du bois dans le feu, elle ne se sentait plus seule, plus abandonnée... Mais si elle savait que Vikttor était présent à ses côtés pour la soutenir dans cette épreuve. Elle inspira profondément et poussa de toutes ses forces.

Elle ne pouvait deviner que de l'autre côté de sa porte se trouvait un jeune homme, une lettre à la main, retenant presque son souffle. Et alors qu'elle criait de douleur une lettre fut glissée sous sa porte et attendait d'être ramassée et ensuite d'être lue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Mar 22 Fév 2011 - 8:03

Un frôlement sous la porte, Ysabeau se détourna un instant... Un petit rouleau de parchemin gisait là, par terre. Mais ce n'était pas le moment d'aller le ramasser. L'instant était proche où Saya allait à nouveau donner la vie, où un petit être ouvrirait les yeux sur ce monde...
Le jeune femme poussait de toutes ses forces.
Ysabeau, attentive, vit la tête du bébé s'engager... Il était là, presque là... doucement elle prit le petit crâne, pour l'aider à sortir de son nid.


Stooooooooooooop ! il est là ! il arrive ! ne pousse plus !!!!!

Pendant ce temps Soma apportait la bassine d'eau chaude. Les linges propres étaient là, à portée de main, prêts à recevoir le bébé nouveau-né...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Mer 23 Fév 2011 - 0:26

Stooooooooooooop ! il est là ! il arrive ! ne pousse plus !!!!!

Alors qu'elle venait de pousser une dernière fois de toutes ses forces, ces quelques paroles de son amie furent comme un soulagement. Elle n'en pouvait plus, elle était à bout de forces. Sur son front avaient perlé des goutes de sueur et ses cheveux y restaient collés. Les muscles de son corps la faisaient souffrir et elle avait une forte envie de sombrer dans le sommeil.

Mais tous ces désagréments disparurent comme par enchantement lorsque la miracle de la vie parvint à sa fin et que le petit être innocent fut éjecté du corps si confortable de sa mère. Elle vit les mains d'Ysa saisir le nouveau né puis sa vision se troubla. Elle se mit à paniquer: pourquoi ne voyait-elle plus bien? Comment cela se faisait-il qu'elle ne pouvait observer avec netteté le fruit de son amour pour Vik? C'est en fermant les yeux qu'elle comprit qu'elle pleurait et que c'étaient des larmes qui avaient obscurci sa vision.

Une tape sur les fesses et un hurlement vint se répercuter sur les murs de la maison de Saya comme il y a longtemps auparavant...Son enfant,son fils, montrait son mécontentement et en même temps toute sa vivacité. Son fils... oui... son fils...


C'est un garçon! avait-elle entendu crier. Elle se détendit d'un coup, laissant les larmes couler sur son visage, elle tendit les bras vers le nouveau petit diablotin qui devrait apprendre à affronter la vie sans l'aide de son père...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Mer 23 Fév 2011 - 8:54

Oui, c'était un beau petit garçon, qui avait hurlé d'une voix de stentor quand Ysabeau lui avait claqué les fesses pour faire entrer l'air dans ses poumons tout neufs.
Hé bien, celui-là, il saurait se faire entendre !
Ysabeau avait coupé et noué le cordon qui pendant neuf mois avait relié le bébé à sa mère, avait lavé soigneusement le petit corps, enveloppé de linges frais, et l'avait posé dans les bras de sa mère.
Saya avait les larmes aux yeux, souriait.


Tu vois Saya, tout s'est bien passé. Tu as un beau petit garçon... Il est magnifique, et je peux te dire qu'il a du coffre !
Comment vas-tu l'appeler ?


Puis elle se souvint du petit mot glissé sous la porte. Elle le ramassa et le tendit à la jeune mère

Tiens, pendant que tu poussais, j'ai vu ceci que quelqu'un a glissé sous ta porte. Je pense que ce mot est pour toi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Jeu 24 Fév 2011 - 1:19

L'évènement qu'elle avait attendu pendant neuf long mois semblait s'être déroulé en quelques centièmes de secondes. Le placenta avait été délivré, le cordon coupé, l'enfant lavé et remis dans les bras tremblant de la mère. Quand Ysabeau lui remit son fils dans les bras Saya eut le souffle coupé. Elle avait l'impression de tenir dans ses bras un cadeau divin, la plus précieuse "chose" qu'elle pourrait jamais trouver, un message d'espoir qui annonçait que tout n'était pas fini et que la mort ne l'avait pas complètement emporté sur la vie. Son regard se plongea dans celui du petit bonhomme qui découvrit non sans une certaine crainte l'univers dans lequel il devrait vivre de nombreuses années. Elle caressa lentement de son doigt tremblant sa petite joue toute douce et elle sourit largement.


Tu vois Saya, tout s'est bien passé. Tu as un beau petit garçon... Il est magnifique, et je peux te dire qu'il a du coffre !
Comment vas-tu l'appeler ?


Le regard de Saya se posa sur Ysa. Un garçon, elle n'avait même pas besoin de réfléchir pour savoir comment elle le nommerait.

Merci mon amie, merci pour tout! Je ne sais pas ce que j'aurais fait si tu n'avais pas été là. Je vais lui accorder l'honneur de porter le nom de son père, de son grand-père et de son "grand-oncle" qui m'a enseigné tant de choses quand j'étais encore plus jeune et naïve qu'aujourd'hui.

Elle regarda son fils et ajouta:

Tu t'appelleras Vikttor Bragon Lems. En espérant que tu sois aussi généreux, intelligent, humble, réfléchi, courageux que ces trois hommes qui ont considérablement guidé ma vie.

Même si elle n'avait pas vraiment envie de lâcher son nouveau né, la jeune mère avait grand besoin de se changer et de se laver. Elle profita du restant d'eau chaude pour enlever le sang qui recouvrait son corps et elle revêtit des vêtements propres. Pendant ce temps Ysabeau avait disparu du côté de la porte et alors que Saya c'était de nouveau allongée, son fils dans les bras, elle revint, une lettre en main.

iens, pendant que tu poussais, j'ai vu ceci que quelqu'un a glissé sous ta porte. Je pense que ce mot est pour toi...

Les sourcils de la jeune tavernière du Havre se froncèrent: qui pouvait bien lui avoir écrit? Sans doute sa soeur Aryan? Elle remercia Ysabeau et prit la lettre qu'elle déplia avec minutie. Ses yeux parcoururent le parchemin à une vitesse folle, son coeur s'accéléra et elle se demanda pendant quelques temps si elle ne rêvait pas.

Comment est-ce possible? grommela-t-elle. Elle attrapa un parchemin et écrivit aussi bien qu'elle le put.

Citation :
Cher Josselyn d'Etaind,

Quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai lu votre missive. Apprendre l'existence d'un de vos cousins alors que vous croyez que la plupart de votre famille n'est plus de ce monde voilà de quoi rester pantoise!

J'aimerais vraiment vous dire que je me souviens de vous mais hélas un incident malheureux a effacé presque la totalité des souvenirs que j'avais de mon enfance ne me laissant que des bribes incompréhensibles. Peut-être parviendrez vous à les éclaircir à lever le voile sur toute cette partie de ma vie qui reste un grand mystère moi?

J'espère qu'il n'est pas trop tard et que vous vous trouvez encore à Sancerre car j'aimerais vous rencontrer au plus vite. C'est pourquoi je vous convie à retrouver le chemin de ma maison et à franchir le pas de la porte. Je ne peux hélas pas vous promettre un accueil en grande pompe. En effet, les joies de la maternité vont me prendre pas mal de temps et d'énergie.

En espérant, moi aussi, vous rencontrez très prochainement

Saya

Elle enroula soigneusement le parchemin, pensive et pria Ysabeau de bien vouloir l'attacher à la patte d'un pigeon. Elle ne savait pas où pouvait se trouver le sieur Josselyn mais les pigeons pouvaient parfois être des volatiles plein d'instinct et d'intelligence. Les remuements et les gémissement du mini Vik la tirèrent de ses pensées. Le petit bout réclamait l'attention de sa mère pour remplir son petit ventre creux. L'heure de la première tétée avait sonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josselyn
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Jeu 24 Fév 2011 - 2:18

Josselyn traversait les dédales de la ville paré d'un regard sombre et mystérieux. La nuit profondément obscure s'était emparée des lieux et s'était appropriée le monopole du silence et de la crainte. Le jeune homme s'empressa de regagner la chambre dans laquelle il se cachait le jour pour dissimuler sa présence et taire ses ambitions. Il se libéra de sa cape d'un geste ample, et l'abandonna près de la porte.

Il alla ensuite se laver les mains avec minutie, détachant les bribes de sang qui s'y étaient accrochées. Ses mains s'enlaçaient et se déliaient avec aisance, ayant acquis l'habitude de devoir effacer les preuves de certaines activités funestes. Mais Josselyn demeurait malgré tout intègre dans son imperfection, et savait se montrer loyal en dépit de ses quelques travers.

Alors qu'il allait se plonger dans ses plans farfelues, son regard fut attiré par une missive posée au coin de son bureau. La tavernière s'était donc permis de pénétrer dans sa chambre alors même qu'il lui avait défendu de le faire... Il lui faudrait arranger cela. Il prit connaissance du contenu du parchemin d'un air curieux et contenté.

Ses traits devinrent moins farouches, et un fin sourire s'étira sur son visage de jeune homme.


Citation :
Dame Saya,

Si j'ose en croire les lignes que vous m'avez adressées, vous venez de vous doter d'un nouveau rôle de mère. Mais peut-être n'est-ce pas votre premier enfant qui vient d'apparaitre au soir d'un hiver finissant. Je me permets en tout cas de vous souhaiter toutes mes félicitations, à vous et à votre époux, sachant que donner naissance à un enfant est le subtile mélange d'une souffrance atroce et d'une joie incommensurable.

Je comprends que vos souvenirs se soient échappés et vous assure que je vous dévoilerai tous les mystères venus se déposer sur votre enfance, et votre passé.

Cependant, cela ne pourra se faire dans l'immédiat, étant donné que je vais devoir me retirer en retraite d'ici quelques jours. Mais j'escompte bien, à mon retour, vous rencontrer, ou bien poursuivre notre correspondance. A votre guise.

Je vous adresse mes pensées les plus aimables,


Il lui fit parvenir la missive par un pigeon sauvage.


Dernière édition par Josselyn le Jeu 24 Fév 2011 - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Jeu 24 Fév 2011 - 9:33

Vikktor Bragon Lems... Un bon choix de prénoms Saya, et nul doute que, de là où ils sont, ceux dont il va porter les noms veilleront sur lui.

Elle laissa Saya faire un brin de toilette, la jeune femme était coquette et tenait à son apparence... Puis Saya lut la missive, qui sembla lui procurer une vive émotion. Ysabeau se tut, ne voulant pas être indiscrète. Qui était ce mystérieux correspondant ? Elle jeta un petit coup d'oeil discret sur le parchemin, n'en reconnut point l'écriture.
Saya attrapa un parchemin, Ysa lui tendit encre et plume et, du mieux qu'elle put, son fils toujours sur elle, adossée à des oreillers, elle écrivit une réponse, roula le parchemin et lui tendit.
Ysabeau l'attacha à la patte d'un pigeon qui connaissait les moindres recoins de Sancerre, et le laissa s'envoler vers son mystérieux destinataire.

Mais Vikktor-Bragon-Lems réclamait de vive voix sa première tétée.
Ysabeau regardait, émue, le nouveau-né s'accrocher au sein de sa mère. Une nouvelle vie commençait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Sam 16 Avr 2011 - 12:40

Un cheval d'un noir de geais s'arrêta devant la porte de la maison 218 de la porte vieille. La cavalière posa la pied à terre, un petit nuage de poussière se créant autour de ses bottes. Elle tenait précieusement quelque chose dans les bras et un sourire venait de s'afficher sur son visage. Elle attacha le cheval à un anneau de la maison et commença à fouiller dans sa besace après les clefs de la maison.

- Norf de norf! Mais qu'est ce que j'en ai fait. Ma manie à toujours perdre mes clefs ne s'arrangera donc jamais avec le temps... Je ne suis pourtant pas encore sénile.

Les bougonnements joyeux de la jeune femme firent gigoter le petit paquet qu'elle avait dans les bras. La jeune femme d'environ 30 ans tourna les yeux vers son fils qui lui adressa un joli sourire. Elle arrêta ses fouilles archéologiques, de toute façon ses clefs ne semblaient pas être là... et sourire aussi à son fils. Elle lisait dans ses yeux le regard que lui adressait régulièrement l'amour de sa vie.

- Tu briseras des coeurs avec ton beau sourire et tes fossettes Vikttor. Oui... Après 4 longs mois de retraite, la tavernière du Havre, maman de 4 joyeux diablotins, veuve inconsolable de Vikttor était de retour sur les terres sancerroises. - Par contre... maman a encore perdu ses clefs! Hum... Ne regarde pas ce que je vais faire! Je ne voudrais pas que tu deviennes le truand le plus populaire du Royaume.

C'est à ce moment que Saya entreprit de forcer la porte de sa propre maison... Il faudrait vraiment qu'elle pense à laisser une clef cachée non loin de sa porte car ça finirait par lui coûter cher en menuisier...

Tout à coup elle sentit une pression sur son épaule droite, elle se retourna et se mit à hurler. Un homme d'une carrure impressionnante se dressait devant elle, fourche à la main, avec un air menaçant. Le bébé se mit à pleurer inquiet des hurlements de sa mère.


- Albert! Ce n'est que moi! Georgette. J'ai encore oublié mes clefs et heu... ben je force la porte de ma propre maison.

Elle rit doucement tout en continuant de bercer tendrement son fils pour le calmer. Albert était un jeune homme qui s'était installé non loin de chez elle et qu'elle connaissait fort bien, l'ayant vu grandir. De plus, il passait assez bien de temps avec Aaron, son fils ainé.

Albert fort content de revoir Saya la prit dans ses bras et commença à lui poser mille questions, sur son absence, son séjour en retraite, sur la santé du petit,... Un vrai moulin à paroles. Soudain, une lumière de génie s'alluma dans les yeux d'Albert, il fouilla dans sa poche et en ressortit une clef. Il la tendit à Georgette



- Je crois que ça peut vous être utile! dit-il.

Elle saisit la clef, les sourcils froncés. Que faisait-il avec une clef de chez elle?

- Vous me l'aviez confiée lorsque j'étais sans abri. Vous m'aviez dit de ne pas hésiter à l'utiliser lorsque j'en avais besoin.

Elle sourit, en effet, il avait raison. Elle le remercia chaleureusement et ouvrit la porte de sa maison. Un nuage de poussière l'accueillit et elle ne put s'empêcher de tousser bruyamment. Elle avait du pain sur la planche... il fallait que tout brille avant que Ludmila ne rentre de voyage avec ses trois autres petits monstres.

Albert avait dû partir car il devait garder un troupeau de moutons qui gambadaient joyeusement dans les prairies voisines. Aussi, c'est seule qu'elle entama le grand nettoyage de printemps de sa maison. Elle commença par aller chercher le berceau de Vikttor qu'elle dépoussiéra. Ensuite, elle l'y posa et l'installa à l'ombre dans son jardin, bien loin de toute cette poussière.

Elle noua ses cheveux, saisit le balai et commença à frotter vigoureusement tout en se demandant ce qu'était devenu son sois-disant cousin Josselyn d'Etaind?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Dim 17 Avr 2011 - 10:39

218, rue de la porte Vieille... depuis des lustres, nulle fumée ne montait de la cheminée. La maison était fermée, les volets clos, le jardin en friche... Ysabeau avait le coeur un peu serré chaque fois qu'elle passait devant. Saya était recluse chez les nonnes... Pour combien de temps encore ?
Ce dimanche des rameaux, sans même qu'elle en ait conscience, ses pas la menèrent dans la rue de la porte vieille. Ele avait quelques rouleaux de parchemin à la main, qu'elle voulait distribuer. Et... ses yeux s'écarquillèrent, un grand sourire fleurit sur ses lèvres... Les fenêtres étaient ouvertes, la porte baîllait... et une silhouette familière maniait le balai à l'intérieur.
Elle pressa le pas, le coeur battant.
Arriva devant la maison.
S'écria


Sayaaaaaa ! enfin !!! je commençais à désespérer... Tu vas bien ? et ton petit Vikktor ? et les enfants ? Tu sais que Ary est de retour, avant son... déménagement ? et que Cle est là lui aussi ???
Tu sais... je me marie bientôt, la date est fixée... je voulais glisser le vélin sous ta porte, mais... je te le donne en mains propres, c'est mieux...


Elle embrassa chaleureusement son amie et lui tendit le vélin



puis ajouta



C'est joli non ? C'est Zoyah qui me l'a enluminé... et je te donne tous les renseignements....Tu viendras hein ? tu viendras ?
Citation :
La cérémonie se déroulera à l'Archevêché de Bourges, église St Jean de Sancerre.

Le banquet et le bal suivront dans une salle sancerroise qui sera ouverte à tous (hrp sur le forum secondaire, coin des Arpenteurs. Je ne mets pas de lien ils ne fonctionnent pas avec le fofo officiel)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   Mar 19 Avr 2011 - 12:02

La poussière, la poussière, la poussière est une sorcière. On la lave le matin, la poussière, la poussière, elle reviendra dès demain. Atchoum.* chantait-elle joyeusement en tentant tant bien que mal de faire sortir toute cette fichue poussière de sa demeure.Elle espérait y entendre le plus vite possible les rires et les cris de ses enfants se répercuter sur les murs comme au bon vieux temps. Elle était prête à vivre à nouveau, à goûter les plaisirs de la vie et à laisser au maximum les peines du passé derrière elle.

Sayaaaaaa ! enfin !!! je commençais à désespérer... Tu vas bien ? et ton petit Vikktor ? et les enfants ? Tu sais que Ary est de retour, avant son... déménagement ? et que Cle est là lui aussi ???
Tu sais... je me marie bientôt, la date est fixée... je voulais glisser le vélin sous ta porte, mais... je te le donne en mains propres, c'est mieux...


Elle laissa tomber son balai par terre sans se retourner. Cette voix, elle la connaissait. Elle la connaissait même très bien et son coeur se mit à battre un peu plus vite, un large sourire s'accrochant à son visage. Elle se retourna, tellement émue que son petit cerveau eu du mal à assimiler toutes les informations qu'Ysabeau lui fournissait. Une embrassade, un vélin dans la main, la bouche un peu entre ouverte, c'est dans cette position que Saya se trouvait quand elle retrouva enfin ses esprits. Elle battit plusieurs fois des cils et regarda le vélin. Elle regarda Ysa et la prit dans ses bras.

Toutes mes félicitations mon amie! Je suis si heureuse pour toi!

Puis ses yeux glissèrent sur la date de l'heureux évènement et elle grimaça légèrement. Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieure comme à son habitude et regarda Ysabeau.

Je ne sais pas si je saurai y assister... Je suis vraiment désolée. J'aurais vraiment voulu venir! Mais je te promets de tout faire pour essayer d'y être.!**

Elle sourit à son amie puis répondit à ses autres questions.

Mini Vikttor va très bien! Mais il a beaucoup grandit depuis que tu l'as vu! Elle alla chercher Vik dans son berceau et l'approcha de son amie. Le bébé regarda la dame qui l'avait aidé à voir le jour de ses grands yeux bleu-vert. Mes trois autres petits chérubins ne devraient pas tarder. Ils étaient partis en vadrouille avec Ludmila car je ne voulais pas qu'ils subissent l'ennui de la retraite!

Aryan et Cle à Sancerre? Quelle excellente nouvelle! Cela fait tellement longtemps que je ne les ai plus vu! Et Aryan pourra enfin voir son neveu. Comment vont-ils? Et toi comment vas-tu? Et Oxytan? Fin prêt pour le grand jour?


Elle avait envie de tout savoir, de rattraper le temps perdu, d'autant plus qu'elle se sentait coupable d'avoir abandonné sa ville de la sorte. Elle posa délicatement Vikttor dans les bras d'Ysabeau pour pouvoir aller chercher deux chaises dépoussiérées à l'intérieure. Elle les installa dans le jardin et proposa à Ysabeau de s'asseoir quelques instants si elle avait le temps avant de terminer sa tournée de distribution.

*: Chanson de Chantal Goya si mes souvenirs sont bons... j'avoue sur le coup j'ai un peu honte
**: Je pars du 7 au 14 en voyage rhéto... A moins que la fête ne dure jusqu'au 14 j'aurai un peu de mal de venir... Je suis désolée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au 218 rue de la porte vieille, chez Saya et Vikttor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Niveau 5 Chez la vieille
» [Le pays de Bree] La vieille Fôret (Introduction.)
» lao shan chez la vieille?
» Soirée du Vendredi 27 aout 2010 chez Blutch
» Dalar Vaillefendre : Porte-Mort et baron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la mairie de Sancerre RR :: Village de Sancerre :: Habitations de Sancerre-
Sauter vers: