Forum de la mairie de Sancerre RR



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maison du charbon, chez Claire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Bisac
Citoyen présent
Citoyen présent
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Ven 14 Aoû 2009 - 22:54

Bisac dont la conversation avec Thibal venait à peine de reprendre vut arriver Claire, enfin ! Pensa-t'il.
Il sourit à la jeune femme qui venait de faire son apparition et lui dit.

Enchanté madame de faire votre connaissance.

A peine arrivée, la jeune femme resortit aussitot, pour traire une vache avait-elle dit.
Jean avait quelque peu l'intention de faire, comme qui dirait, "tâche" dans ce tableau. Connaissant à peine le sieur Dominguez et son fils il commençait à se demander si sa présence ici lieu n'était pas déplacée.
Il repensa à la brève discussion qu'il avait eut avec Thibalt et se dit qu'il ne lui avait même pas répondu. En même temps il n'avait pas grand chose à répondre. Le diacre vivait seul et il avait l'impression que cela allait encore durait longtemps. Préférant se taire sur ce sujet, il vida son verre, précédement remplit par Claire et le reposa sur la table.
C'est ainsi qu'après un bref échange Aryan sortit et tomba nez à nez avec une autre personne.
"Encore un invité" pensa le diacre. Gardant le silence il jetta un bref coup d'oeil sur l'homme qui venait de faire son apparition puis regarda Claire, ne sachant quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 16 Aoû 2009 - 14:26

Un bref échange entre Ary et ces messieurs et la brunette sentait déjà les éclairs qu'Ary lui envoyait.
A peine le temps de souffler que son boulet prit le seau dans la cuisine et partit faire la traite de Calire.

Contente de vous voir messieurs mais Calire ne va pas se traire toute seule. Et puis, il parait qu'il faut nourrir ce p'tiot, pas lui qui va la traire ...

Norf ! La brunette avait encore su titiller Ary... Un léger haussement d'épaules avant d'adresser un sourire confus à ses convives.

Aaah ... vous m'avez fait peur, bonsoir ... Claire t'a un invité ! Excusez moi, j'dois aller m'occuper de ma vache.

Pas le temps de dire ouf, Claire se tourna vers la porte et y vit furtivement David... il était venu de son propre chef, ce qui la fit sourire.
Sans prendre le temps d'entrer, il décida de faire demi-tour et d'aller avec Ary... bien...

La pestouille remarquait le regard peu assuré de Jean, elle lui sourit l'air vraiment navrée... elle ne contrôlait plus rien du tout. Les allées-venues lui échappaient.
Elle inspira profondément, se disant qu'en théorie, elle était sensée vivre sa grossesse le plus...calmement possible pour ne pas que la situation vire au drame, une fois de plus.
Elle s'assit finalement et fit le tour de la situation...

Bon...deux Diacres près d'elle... y'avait forcément moyen de réussir à trouver un sujet de conversation... Dans un élan de bonne idée comme trop souvent malheureusement, elle engageait la conversation avec son sourire le plus radieux, encore qu'il devait être sévèrement terni par la situation...plaisante, complexe, angoissante à la fois.

Et Thibalt qui ne lui adressait toujours pas la parole... à peine un regard... et elle était sensée croire quoi ?
David dehors affairé avec Ary... Sans aucune réflexion, quelques mots sortirent enfin...

- Le lait pour le p'tit devrait arriver sous peu... j'vous prie d'm'excuser Thibalt, j'ai été prise par le temps...enfin j'n'osais pas sortir de peur de n'pas être là à vôtre arrivée...j'm'en serais voulu.

Se tournant vers Jean, puis Thibalt, la brunette posa sa voix et sortit de nouveau, d'un ton assez vif.

- Bien, taillons dans le vif...que pensez-vous, l'un et l'autre des d'moiselles seules qui s'retrouvent engrossées par hasard à cause...d'un moment d'égarement ?

Elle réalisa soudain la...brutalité de sa question...elle avait deux hommes d'église face à elle et... norf ! le naturel...faut l'chasser parfois !!!
Baissant les yeux pour ne pas laisser paraitre sa gêne, enfin, même si dans ce geste elle la confessait finalement, elle dit :


- Enfin j'veux dire... comment l'église voit ça ? ces d'moiselles méritent bien d'finir leur vie seules nan ? dévorée par les loups au milieu d'un bois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibalt
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 16 Aoû 2009 - 14:48

De là où Thibalt était placé, il ne voyait pas qui venait de frapper à la porte, aussi il retint simplement un soupir en voyant qu’il allait y avoir une personne de plus. Depuis qu’il était arrivé, non pas que la visite de ces personnes là ne soient pas quelque chose d’agréable pour ce qui est de faire des rencontres, il devait subir leur présence dans la mesure où il se sentait dans le devoir de parler à Claire. De lui expliquer certaines choses. Mais il ne pouvait le faire, et il n’osait pas la prendre à part pour lui les lui dire, de peur de paraître inconvenant face au Diacre et même à Pherea. Aussi, il resta assis sur sa chaise à jouer avec son fils faute de ne pouvoir réellement parler avec son hôte.

Finalement, Claire lui adressa quelques mots au sujet du lait et Thibalt lui répondit simplement
« Merci beaucoup » accompagné d’un sourire sincère quoi qu’un peu forcé. Il voulait qu’elle comprenne qu’il était heureux d’être là mais l’Aragonais n’était pas réputé pour son grand sens de la conversation ni même pour celui de l’exclamation de joie profonde. De toute façon il ne se voyait pas vraiment faire une quelconque discussion sur les profondeurs abyssales et l’intrigue mystique du lait de vache…

- Bien, taillons dans le vif...que pensez-vous, l'un et l'autre des d'moiselles seules qui s'retrouvent engrossées par hasard à cause...d'un moment d'égarement ?


Juste avant de dire cela, Claire avait adressé un regard à Bisac mais aussi à Thibalt qui ne put s’empêcher d’éclater de rire tant la question était soudaine. Conscient qu’il n’avait pas vraiment la bonne attitude, il se calma et regarda Bisac avec un air un peu gêné. Le pauvre, il devait sûrement se sentir encore plus mal à l’aise que lui, d’autant plus que la question était moins adressée à lui qu’à Thibalt lui-même pour toutes les raisons qu’il ne savait pas.
Visiblement, Claire avait bien compris que son attitude était loin d’être la bonne et avant même qu’ils ne répondent quoi que ce soit, elle ajouta:


- Enfin j'veux dire... comment l'église voit ça ? ces d'moiselles méritent bien d'finir leur vie seules nan ? dévorée par les loups au milieu d'un bois ?

Même s’il avait tendance à être assez indulgent avec les gens qui ne connaissaient pas vraiment le Livre des Vertus, Thibalt ne comprit pas vraiment l’intérêt de faire de pareilles insinuations. Mangée par les loups… N’importe quoi… Y’avait que les barbares pour faire ça… Cachant son irritation sur le sujet car il comprenait bien que tout cela le regardait plus lui que Bisac, il répondit tout d’abord:

« Vous savez très bien ce que j’en pense, Claire… Vous avez lu mes missives, la première comme la seconde. A vous de voir laquelle des deux vous voulez bien croire. Quant à ce que pourrait en penser l’Eglise, je ne saurai vous le dire, je ne suis jamais allé à Rome et je ne crois pas que le Livre des Vertus condamne où que ce soit les, pour reprendre vos termes, demoiselles seules qui s’retrouvent engrossée par hasard à cause d’un moment d’égarement. »

L’Aragonais n’avait aucune envie de pousser plus loin son explication. Ca n’était pas le bon moment ni même le bon endroit, aussi il préféra ne pas en rajouter tout en regardant Claire pour lui faire comprendre qu’elle n’avait pas à prendre à parti de la sorte le Diacre Bisac. Si elle tenait tant à lui parler, elle pouvait toujours le prendre à part… Mais ça, ça n’était vraiment pas la bonne façon de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Le Grand
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 30
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 16 Aoû 2009 - 23:23

David s'était installé près d'Ary, sans vraiment attendre de réponse. Il était parti sans même fermer la porte, et entendait plus ou moins les conversations qui s'y déroulaient à présent. Il ne faisait guère attention à ce qu'il se passait sous yeux, et écouta plus attentivement lorsque princesse se mit à parler.

Le ton qu'elle employait envers elle-même était dur et froid, comme il l'avait déjà entendu auparavant en taverne, et il ne lui plaisait pas plus qu'alors. Pour tailler dans le vif, elle y allait fort... À ces mots, il lâcha tout simplement ce qu'il était en train de faire, et se tourna vers la porte. Claire lui tournait toujours le dos, se concentrant sur les deux hommes déjà présents. Un homme d'église comme il l'avait deviné auparavant, et un autre qu'il ne voyait pas d'où il était.

Soudain la phrase de trop, et il partit rapidement vers la maison, dans laquelle il entra sans y avoir été plus invité. Il se glissa derrière Claire et lui murmura dans le creux de l'oreille, juste avant que les réponses n'arrivent.


Tu mérites pas d'être seule. Et tu le seras pas, pas tant que tu me connais.

Puis il se recula un peu, écoutant la réponse de l'homme qu'il ne pouvait voir plus tôt. Thibalt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibalt
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Lun 17 Aoû 2009 - 11:01

David… Bon sang… Il était là aussi, alors ? En le voyant, Thibalt ne put s’empêcher de lui adresser longuement un regard. On pouvait clairement comprendre dans ses yeux qu’il ne ressentait aucun plaisir à l’idée de revoir cet homme qui courtisait depuis si longtemps Claire. Pourtant, il aurait pu l’évincer en commençant à agir de la même façon que lui, c’est-à-dire jouer des petites attentions dont il avait brièvement entendu parler, susurrer des mots doux à l’oreille de la future maman, mais cela sonnerait faux.

*Il n’y a que dans la bouche de certaines vipères que leur sifflement semble naturel…* pensa-il.

Malgré tout, après des retrouvailles qu’il ne pouvait pas ignorer comme malheureuse, l’Aragonais comprit qu’il n’allait pas seulement devoir se battre pour tenter de récupérer le cœur de Claire… Il fallait aussi qu’il soit là, presque constamment, car chaque minutes qu’il passerait avec elle serait une minute de perdue pour lui. Loin de l’idée d’une quelconque compétition dont Claire serait la récompense au vainqueur, il fallait malheureusement bien avouer que le contexte se prêtait à quelque chose de ce genre. Tant que possible, Thibalt ne se mêlerait pas à cela, concentrant tous ses efforts sur Claire… Sur son cœur, son bébé, sur elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisac
Citoyen présent
Citoyen présent
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mar 18 Aoû 2009 - 11:51

Bisac qui regardait d'un oeil amusé les quelques allés et venue dans la maison Claire. Cette maison d'ailleurs ressemblait plus à un moulin qu'autre chose décidement.
C'est alors, que la maitresse des lieux rentra dans le vif du sujet en leur assignant une question aussi sujete à contreverse.
Avant de prendre la parole Jean écouta les réponses de son homologue.
Lorsqu'il eut finit il déclara.

Eh bien, je dois avouer que votre question est quelque peu troublante. De plus comme, le sieur Thibalt et moi même sommes vos amis je ne sais si nos réponses peuvent être honnête, je veux dire par là, que peut-être serons-nous influencer. Toutefois je vais répondre à votre question en deux temps. Cet enfant est-il le fruit d'un amour d'un soir ? Si oui, cet enfant est donc crée dans le vice de la Luxure, mais si au contraire cet enfant est le fruit d'un amour partagé entre deux personnes il est évident que cela change la "donne". Quoiqu'il en soit, l'enfant est la créature du Seigneur et à ce titre il mérite toute notre attention. Si dès son enfance, l'enfant est baptisé, si il rejoint la famille aristotélicienne alors certes il n'est pas péché d'être enceinte.
Le seul problème qu'il puisse exister vient du fait que si la mère, vous Claire en l'occurence, veut se marier il faut vérifier qu'un union est possible, surtout sur le futur marié n'est pas le père.
Dans tout les cas, si vous vous sentée génée par la présence de cet enfant, vous pouvez toujours suivre une retraite d'une semaine dans laquelle vos journées seront ponctuées de prières, de recueillements et de confessions. Toutefois je dois ajouter qu'au vu de la conjecture actuelle rien de tout cela n'est nécessaire et ce n'est certes pas moi qui vous en tiendrais rigueur.
Donc en guise de conclusion, je fus un peu long c'est vrai, ne vous en faites pas du point de vue de l'Eglise, il vous suffit de confesser vos péchés à Dieu et vous en setez pardonnée.

C'est à ce moment là qu'un homme fit son apparition dans la pièce. Il déboula par la porte, sans avoir frappé, et glissa quelques mots à l'oreille de Claire. Outre le fait que cette intrusion n'était pas un symbole de politesse on pouvait voir sur le visage de Thibalt une certaine répulsion à l'arrivée de cet homme.
Le diacre de Sancerre garda le silence, voulant observer comment la situation allait se terminer.

[hrp] : pour en revenir vite au fait au fait que le perso de LJD Claire soit enceinte, nous nous sommes permis de prendre quelques libertés avec le contexte historique. Il est évident qu'en 1457 (date où l'inquisition était encore puissante), une femme non mariée et enceinte était vouée à être la risé de son village et la seule solution qui s'offrait à elle était t'abandonner son enfant ou de partir avec.

D'ailleurs, ce n'est pas la peine de remonter au XV° siècle pour voir ce genre phénomène, au début du sièce (soit en 1901 est des poussières) une femme abandonnait son fils car elle était enceinte et non mariée, cela risquant de désohonorer sa famille, j'en sais quelque chose...
Bref, quoiqu'il en soit, nous avons pris des dispositions afin de rendre le jeu plus aisé.[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Jeu 20 Aoû 2009 - 18:42

Mais qu'est-ce qui lui avait pris... qu'est-ce qu'elle avait dit là ?
Certes, l'avis de Thibalt, elle le connaissait vaguement, enfin elle connaissait celui de l'homme en colère en apprenant une grossesse, et elle connaissait aussi celui de l'homme qui "accepte" finalement...
L'avis de Bisac était important aussi, tout comme l'aurait été celui de Lohen si il avait été là, lui qui l'avait sorti d'une bien mauvaise passe...

Et David qui...soudainement vint lui murmurer qu'elle méritait pas d'être seule...

La brunette écouta ensuite les deux avis, puis haussa les épaules. Bien sûr que de toutes façons, ça finirait comme ça...
Besoin de calme... norf ! bon sang qu'elle en aurait besoin un jour !
Une mission avec l'Ost serait presque bienvenue... ou un p'tit nettoyage... n'importe quoi pourvu qu'elle ait la sensation de ne plus "être" pendant quelques jours.

La situation la rendait extrêmement tendue, le sourire radieux qu'elle arborait depuis le début de sa grossesse disparaissait laissant place à des sourires plus ou moins faux. Il fallait qu'elle aille bien, elle n'avait pas le choix.
Elle savait que cet enfant dépendait d'elle... Mais ce qu'Ary et elle savaient c'est que sa vie à elle dépendait tout autant de la vie de... cet enfant qui serait regardé comme étant... un petit bâtard...

Elle promenait vaguement l'azur de ses mirettes dans la pièce, un peu paumée... Elle arrêta finalement son regard sur Esteban qui devait vraiment avoir soif.
Mais bon sang qu'est-ce qu'Ary pouvait bien fabriquer ??
Elle devait absolument arrêter le malaise qu'elle venait d'installer. Elle se doutait que Thibalt devait cogiter quant à ce qu'elle venait de dire, qu'elle avait droit à son petit jugement...
Elle ne pouvait s'empêcher de penser... Est-ce que, si elle devait faire sa vie avec lui il la laisserait un peu être elle-même ?
Et à l'inverse avec David... se dresserait-il devant elle pour la freiner parfois ?

Plus le temps passait, plus la brunette devinait que jamais un de ces hommes ne serait heureux avec...trop différents d'elle qu'ils étaient...

La tête qui tourne, la vue qui se trouble un peu, la brunette se lève.


- Scusez-moi... j'vais m'mettre dans le fauteuil... j'me sens un peu fatiguée.

Elle ne doutait pas de leur compréhension, ces trois premiers mois avaient durement été entrecoupés d'engueulades, avec Asta, avec Ary, avec Thibalt... de peu terribles avec Ary...
La brunette se leva puis se rendit en premier dans l'embrasure de la porte.

- Aryyyy, tu en es où ? J'crois qu'un p'tit glouton va déssécher à force !

Petit haussement d'épaules accompagné d'un léger sourire envers ces messieurs avant que la pestouille n'aille s'installer dans le fauteuil...préférant ne pas penser à ce qui pourrait se dire dans les prochaines minutes, entre David et Thibalt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bisac
Citoyen présent
Citoyen présent
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Jeu 20 Aoû 2009 - 19:50

Bisac regarda avec attention la réaction de Claire, ce qui parut le plus étrange c'est qu'elle ne manifesta presque aucune réaction. Elle se contenta de trimbaler son regard dans la pièce comme si elle la découvrait pour la première fois.
Le seul moment où la future mère ouvrit la bouche ce fut pour annoncer qu'elle allait s'asseoir dans un fauteil.
Un silence de plomb s'installa alors. Préférant garder le silence car connaissant le moins bien Claire, Jean se recula dans son fauteil et attendit. Il se demanda si il n'était pas temps de partir, sa présence pouvait peut-être les gêner. Il décida d'attendre tout de même quelques minutes afin de voir comment la situation allait empirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 23 Aoû 2009 - 12:07

Après avoir vérifié que le tonneau d'iceberg volé au Havre n'était pas caché en l'annexe de la mairie par Mac, les enfants terribles de Sancerre se dirigèrent, guidés par l'intuition sans faille d'Ulrich, vers une autre demeure...

Sur le pas de la porte de la maison fort bien tenue, ce qui aurait dû alerter l'impétueux sur la classe sociale de son propriétaire, Ulrich lâcha la main de sa belle,et ignorant son regard qui lançait des éclairs, il fanfaronna...

Vous voyez?
J'suis sûr qu'le tonneau s'cache dans c'te bicoque, alors pendons rapid'ment son propriétaire, comme ça, on s'ra tranquilles pour fouiller, et r'trouver l'tonneau!


Ulrich ignora le soupir désespéré de Vulcaine et tambourina à la porte...


Ouvrez, non d'la, c'est pour une pendaison!

OUVREZ VITE, AU NOM D'ARISTOTE, C'EST URGENT! SINON J'DEFONCE LA PORTE!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 23 Aoû 2009 - 12:40

Les pensées de la pestouille Sancerroise furent vite interrompues par une voix criarde.

Norf !!! c'est qui c'basin ???? l'a pas vu la vache d'vant ?

Vite campée sur ses pieds, la brunette lance un regard à l'assistance enjouée...mais plus que silencieuse, sûrement qu'ils avaient décidé d'veiller un mort...sauf qu'y'en avait pas à sa connaissance.

Elle leva le menton fièrement, fronça les sourcils et se dirigea vers la porte en tapotant sur son bidon comme si celui-ci avait pu bouger dans les dernières minutes. La main à peine sur la poignée qu'elle commençait à brailler.

Qui qu'c'est qu...


Ouvrez, non d'la, c'est pour une pendaison!

OUVREZ VITE, AU NOM D'ARISTOTE, C'EST URGENT! SINON J'DEFONCE LA PORTE!


Hein ? Quoi ? Une pendaison ? La brunette ouvrit la porte violemment et
sans prêter attention à qui se trouvait là demanda avec ardeur :


Qui qu'on pendouille Didiouss ??? Vlà qu'on pend pis qu'j'sais pas ! norf de norf !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulcaine
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 23 Aoû 2009 - 17:07

Maugréant de n’avoir pu trouver ce fichu tonneau chez le Maire, Vulcaine suivait Ulrich dans les ruelles de Sancerre.

Ah oui ! Vous vous croyez meilleur que moi ? Votre intuition ! Parlons-en de votre intuition ! Même pas fichu d’savoir si vous êtes un soyeux ou pas.

Vulcaine de colère, donne un coup de pied dans un vieux sac qui traine sur le bord de la chaussée. AIHEUUUUUUUUUU(non pas Vulcaine qui hurle mais le sac^^)

Norf de norf ! Un sac qui parle ! sorcellerie! Vulcaine s’approche prudemment tout en sortant sa lame de sa botte, soulève un coin de sac et se trouve nez à nez avec une tête hirsute. Franchy ! Ben qu’est ce que vous fichez là ? norf même pas fichu de vous trouver un toit dans ce village ! Dîtes faudrait voir vous et votre douce à vous bouger un peu le popotin, les rues et les tavernes de Sancerre ne sont pas une nurserie.

Ulrich n’avait pas même jeté un œil dédaigneux sur le sac, déjà il était presque arrivé devant chez Claire.

NOMEHO attendez moiiiiiiiiiiiiiiiii ! Puis j’suis certaine que ce n’est pas elle, si ça avait été le cas y’a bien longtemps qu’elle me l’aurait piqué ou qu’elle aurait fait faire le sale boulot par d’autres. Mais bon si ça peut vous rassurer ………

CLAIRE ! Bouge toi et ouvre, roule s’il le faut ça ira plus vite……

Enfin la porte s’ouvre, Vulcaine n’a que le temps de se mettre entre Ulrich remonté à bloc et Claire.

On y va mollo avec ma coupine vous ! Elle s’est faite engrosser alors on doit pas traumatiser sa progéniture avant même qu’elle mette la tête dehors, compris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 23 Aoû 2009 - 20:11

Ulrich était presque un homme, et s'il y avait un domaine dans lequel il était précoce, c'était bien l'absence d'écoute des femmes...
Il ignora donc totalement les avertissements de Vulcaine, aussi quelle ne fût pas sa surprise lorsqu'il tomba nez à nez avec Claire...


Norf de norf!


Il se retourna les yeux pleins de colère vers Vulcaine, mais ne lui adressa pas la parole; pour l'instant, il avait d'autres chats à fouetter!

Cl... Co... Co... Connétable!

heu...

Quelle agréable surprise! heu...


Ulrich resta coi quelques instants, réfléchissant à comment justifier sa présence céans...
Il était évident qu'elle n'avait pas volé le tonneau, une femme enceinte, boire de l'iceberg?
Elle eut pu le voler pour le revendre, mais il ne pensa pas aussi loin...


Ben... nous... nous passions par hasard, et heu...

Ulrich s'arrêta encore et passa sa main dans ses cheveux...

Et nous voulions vous... vous inviter à ... à not' pendaison d'crémaillère, oui, c'est ça, not pendaison!

Norf, ou c'que j'lai mis?


Ulrich se retourna prestement, sortit le vieux vélin qui trainait dans sa poche, un morceau de plume; il se piqua le doigt, et gribouilla quelques lignes à la va-vite...

Ha, le v'là!

Il tendit le parchemin à Claire...


Citation :

Liste des personnes notoirement malhonnêtes de Sancerre


Macgyver59


Invitation

Vous êtes invitée à la pendaison de crémaillère de Vulcaine et d'Ulrich Milambert Louis de Lasteyrie, dict Piyen.

Le lieu sera déterminé ultérieurement.
La date et l'heure aussi d'ailleurs.


Constatant sa bévue, il reprit le parchemin et en déchira le haut, puis le remit à la conseillère Ducale...

Valaaa!

Ulrich sourit innocemment, sûr de son coup...


Vous viendrez?

en attendant la réponse de la connétable il s'approcha de l'oreille de sa belle, et lui murmura...

z'êtes folle ou quoi? z'auriez pu m'dire à qui qu'était c't'e manoir! faut qu'on fuie... et vite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vulcaine
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Lun 24 Aoû 2009 - 9:40

Ah mais il commençait sincèrement à lui courir sur le haricot celui là. Il les collectionnait toutes : pleutre, de mauvaise foi, ne voulant jamais avoir tort, refaisant tomber sur les autres ses propres erreurs etc.…etc...la liste était longue. Non mais qu’est ce qu’elle fichait avec un gus pareil !

Bon maintenant ça suffit vos caprices, on écoute un peu ses ainés et on se tait nomého !

Le tonneau n’est pas chez Claire, ça s’était prévisible.

A mon avis il doit se trouver dans un endroit peu fréquenté, bien à l’abri des regards et certainement pas chez celui qui l’a volé. Je n’arrive pas à me sortir de l’idée que l’maire il y est pour quelque chose et comme je le vois souvent tourner la nuit chez Ysa ben ça m’étonnerait pas qu’il l’ai planqué là bas. Arf mais j’y pense ! Ysa aussi adore l’iceberg, après tout c’est p’t’être elle lui lui a demandé de le prendre…. Norf ces deux là je sais plus trop où les attendre. Dans le doute allons voir chez Ysa.

Vulcaine sentit à cet instant une vive douleur sur chacun des lobes de ses oreilles. AIHEUUUUUUUUU ! Portant instinctivement la main vers ses oreilles elle sentit sous ses doigts deux petites boules poilues.

Norf ! C’est que ça s’accroche ces bestioles ! Ça se cache sournoisement, ça pique, ça mord, ça envahit tout, ça fait ses coups en douce, ça vous saute dessus aussitôt qu’on entrouvre une porte. Norf de norf va falloir éliminer ça un de ces jours.

Décrochant les deux bestioles, Vulcaine les jette sur le plancher de Claire.

Tiens cadeau ! Ils te feront de beaux petits……et excuse nous pour le dérangement Clairinette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Jeu 1 Oct 2009 - 12:12

PLOC ... PLOC ... Et le gamin, ça l'amuse ... Gus' remarque la fuite du toit de la maison de celle qui le nourrit de temps en temps et qui lui file quelques écus pour vivre sa vie de gamin dasn un endroit encore un peu inconnu.

Ah beh ça oui ! Elle avait bin raison la donzelle Claire ! C'est bientôt une ruine cette baraque !

Le morveux, envoyé par Claire fit le tour de la maison, elle lui avait donné la clé... C'est qu'au fond, elle avait pas envie d'abandonner cette maison sans doute.

Plus d'un mois que la donzelle est partie ... pas de mot de qui que ce soit sous la porte...

Le nez retroussé de Gus' en disait long sur ce qu'il pensait. Il serrait dans ses poings trois missives qu'il devait apporter à des gens ici ...
Oh elle était assez gentille la donzelle au gros ventre... elle avait mis un noeud bleu pour le vélin adressé à un forgeron qu'elle appréciait bien, un certain Pacalister, elle lui avait dit qu'il la faisait toujours rire... Fallait juste le temps au mouflet de repérer où il se planquait le fameux Pacalister.
Un second parchemin noué d'un flot jaune était destiné "à une amie reine de la compréhension et de la gentillesse" comme ça qu'elle avait dit la d'moiselle, que la missive jaune était pour une grande dame, Dame Ysabeau.
Gus' avait repéré sa maison en venant jusqu'à la ruelle des trois Barbeaux.

Un parchemin, celui du flot noir, lui posait souci... Les yeux si bleus, si clairs de l'engrossée s'étaient assombris vraiment durement quand elle avait fini par le lâcher dans les petites mains de Gus'.


" Celui-là...l'perds pas Gus' ... et... si tu d'mandes ton ch'min pour la mener à destination... dis pas d'qui ça vient, rien... ça r'egarde personne... compris ?"

L'expression du visage habituellement plus doux de la d'moiselle figea Gus' qui opina sans broncher... Cette missive était pour un dénommé Astaroth ...

Le gamin s'assit dans le robuste fauteuil de la pièce à vivre, c'était confortable. Il posa les trois rouleaux sur le fauteuil mitoyen et cala sa tête le long du dossier, il s'endormit comme ça, innocent, tel un messager, jeune et discipliné. Il irait porter les messages un peu plus tard, après un repos mérité pour un gamin de 11 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astaroth
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1670
Age : 31
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mar 13 Oct 2009 - 21:53

Astaroth venait de recevoir ce courrier venant de Claire. Il etait heureux de savoir que tout c'etait bien passé. Il voulait en savoir un peu plus, mais la conjoncture n'était pas vraiment adequat pour discuter. Quoi que...

Il se rendit alors chez elle, pour retrouver le petit Gus dont elle parlait dans sa missive. Il arriva devant la porte toqua. La porte s'ouvrit lorsqu'il tuca à la porte. Il entra a pas de velour


Heuuu, y'a quelqu'un?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mar 13 Oct 2009 - 22:11

Le bonhomme dormait paisiblement quand une voix masculine le fit sursauter ! Aussitôt il chopa la première des bûches près de la cheminée, non personne fouillerait la maison de la donzelle !
Se retournant aussi vivement qu'il ne s'était réveillé en sursaut il lança la bûche en direction de l'intrus qui était à contrejour.

Par chance le projectile évita sa cible et le jeune garçon s'avança de quelques pas.

Il discernait à présent l'allure du type qui s'incrustait chez sa d'moiselle, il se grandit en gonflant le torse et pris une voix qui voulait dissuader l'opportun... On entre quand même pas chez les gens comme ça ! Bon sang que de mal appris dans ce patelin !


Vous êtes qui ? vous voulez quoi ? qu'est-c'vous faites ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astaroth
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1670
Age : 31
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mar 13 Oct 2009 - 22:23

Un projectile de la taille d'une poutre vint se rompre juste à coté de lui. Il esquissa quand même un mouvement d'esquive, sait on jamais, par pur reflexe.

L'enfant s'approcha lentement de lui, le quiestonnant.


Tu dois etre Gus non?

Je suis Astaroth, ou Asta un... ... ... ... ami
Claire m'a parlé de toi. Euuuuh, tu as eut des nouvelles recement d'elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mar 13 Oct 2009 - 23:03

Un ami d'elle ?

Le gamin fait un bref mouvement d'épaule, l'air désabusé...

Astaroth... ah oui ! Elle m'a parlé de vous... c'est vous qu'avez fait son ventre qui pousse là ? pis même qu'elle a dit qu'vous êtes parti après sans trop trop beaucoup prendre des nouvelles...

Un pli juvénile vint froncer le nez du gosse ...

Non pas d'nouvelles m'sieur... mais vous dites être un n'ami d'la damoiselle... vous mentez mal vous !
Vous y voulez quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astaroth
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1670
Age : 31
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 18 Oct 2009 - 10:21

Voila que le mome jouait l'inspecteur.

Bon, bon, bon, on est pas la pour dire qui est l'ami de qui.

J'ai reçu une missive d'elle. Me disant qu'elle venait d'accoucher.
Je venais savoir si elle t'avait donné de plus ample informations.

Pour le fait d'etre ami ou pas, c'est une autre histoire, qu'importe ce que tu sais, j'ai pas le temps à ses futilités
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Lun 19 Oct 2009 - 11:55

Et ben il s'en faisait pas lui ! C'était le roy ou quoi ? Il entre sans permission chez les gens, prend de grands airs, et ose demander des nouvelles de la gazoute et de sa progéniture avec des airs de commandant.
Il en fallait bien plus que cela pour terrifier le gamin.
Il lui avait dit qu'il avait pas de nouvelles... tu parles il en avait chaque jour.

Mais cet homme là, semblait fier, orgueilleux... Et le gamin sentait une chose... c'est que ce type devait s'en moquer pas mal...sûrement il était venu pour faire genre qu'il était quelqu'un d'attentionné. Mais le morveux savait aussi que n'importe quel homme qui assumait ses actes prendrait le temps de vraiment prendre des nouvelles, sans dire qu'il avait pas le temps. Sans prendre un gosse de onze ans de haut.

Le gosse regarda le type dans les yeux, et tant pis si il l'autre le prenait mal. Tant pis même si il prenait une toise, ce serait pas la première. Mais le type malappris le regretterait...un jour, quand Gus serait grand.

Le môme gonfla le torse pour se grandir à nouveau. Les discours de grands, ça le connaissait.


Oui elle a accouché. Et moi je vous dis que qui que vous êtes, et ben vous devez apprendre à être mieux élevé !
Vous faites le grand pac'que chui p'tit ! mais moi j'ai même pas peur de vous.
Vous êtes là par obligation ! Vous vous fichez en plus de savoir si vous avez une fille ou un garçon, même si tout va bien.
Vous voulez faire le chef ici ! mais vous êtes dans sa maison.
Vous voulez juste "de plus amples informations" vous êtes pas de la police monsieur !


Et moi je sais bien que vous vous en moquez !
Alors soit vous que vous me disez ce que vous voulez savoir soit que vous repartez de où que vous venez !

Le morveux restait planté sur ses deux pieds face à l'inopportun. Il tatonnait son lance-pierres au fond de sa poche au cas où l'autre veuille lui mettre la main dessus...
Vlannn un caillou entre les deux yeux... sa pratique lui permettrait allégrement de visser juste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gus
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Jeu 5 Nov 2009 - 19:26

Il bronchait pas le type... Il s'amusait à mettre une donzelle dans l'embarras et il disait plus rien !
Paraissait qu'il lui avait dit à la damoiselle qu'il assumerait sa paternité... Tu parles... siffles beau merle. Il s'en fout comme de sa première chemise de son rejeton.

Le gamin arbore d'un coup un sourire assez carnassier pour un si jeune môme, mais l'école de la rue apprend à grandir...et vite.

D'une main, il force le type à faire demi-tour, puis, plaçant son petit poing dans le bas du dos du...grumpf ! du géniteur, c'est comme ça qu'elle l'appelait la damoiselle...un géniteur, pas un père...
Son chiard allait avoir...ouuuuhhh pas loin d'un mois maintenant... Et lui s'en tamponnait le coquillard...
Le gosse le poussa donc ainsi, jusqu'à la sortie. Faut dire que l'autre, y résistait pas des masses...tu parles, sûrement occupé à quelle bonne femme il avait encore engrossée, encore une à qui il avait dit qu'il serait présent, qu'il assumerait niark niark niark ... paroles de politicien râté ça !

Sitôt le sans-gêne dehors, le gosse hurla à son attention.


Pis prochaine fois qu'tu sais pas quoi faire, vas te murger en taverne hein ! Et ceinture !

.Il l'avait mauvaise pour celle qui l'avait aidé beaucoup en le voyant, dans les rues de Limoges ça faisait un moment maintenant...
Le morveux cracha comme un type qu'il avait vu faire un soir et claqua la porte avec la violence de ses onze années.

Il avait eu une missive de la donzelle... L'armée dont elle faisait partie n'était pas en état de jouer aux héros en tant qu'armée, ils avaient dû la dissoudre pour tenter de retourner auprès des leurs.
Elle y disait qu'elle passerait la frontière, parce que sa fille et son homme grièvement blessé lui manquaient... Trois semaines qu'elles les avait pas vus presque...
Dans sa missive, Gus comprit également qu'elle voulait qu'il quitte Sancerre, son retour n'étant pas pour maintenant...

Le mouflet rangea donc ses quelques affaires, puis, quitta le 46 ruelle des Trois Barbeaux, à regrets...
Il referma doucement la porte à clé. Il ferait une dernière fois le tour de ce village qu'il aimait déjà tout autant que sa bienfaitrice. Il irait aux portes de Sancerre.... Il se retournerait, une dernière fois, il lèverait le bras pour faire un dernier signe au village,personne en particulier, personne n'avait fait attention à lui depuis son arrivée.

Puis il regarderait le chemin qu'il emprunterait... et il marcherait, seul, emmitouflé dans la veste chapardée à un type, trop grande pour lui...
SI il venait à croiser une armée de salopards du truc du milieu enfin...un nom dans le genre, il se cacherait derrière un buisson... Puis il reprendrait, dans quelques jours, sa vie de mécréant dans les rues et sur les chemins du Limouchien comme disait la damoiselle....

Une page se tournait pour le jeune aventurier...mais le bouquin n'était pas refermé...pas encore, pas maintenant
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mer 17 Fév 2010 - 11:06

Combien de semaines ? Combien de mois ? La brunette n'avait pas remis les pieds en cette demeure depuis bien longtemps. Son dernier souvenir était un moment d'égarement.... qui avait amené Ilona.
Quand la porte se profila, la brunette fouilla ses poches pour en trouver la clé, Ilona calée dans le creux de son bras... C'que c'était lourd un bébé endormi pfiouuu.... Anak pouvait la garder ainsi bien longtemps... mais pas elle, elle ne l'avait d'ailleurs jamais fait.
D'ailleurs... qu'avait-elle déjà fait pour sa fille ? L'abandonner à tout juste trois jours parce qu'un assaut avait lieu sur Châteauroux.... Voilà le triste résumé.

Elle secoua la tête, fallait ouvrir maintenant. Elle glissa la clé dans la serrure hum.... la porte résista quelque peu puis céda pour révéler une salle de vie poussiéreuse qui faisait la joie des toiles d'araignées.


Norf ! s'exclama-t-elle. Pas moyen de passer la nuit ici avant de reprendre la route ptite princesse... Quel...taudis ! Et quel froid...

L'emmerdeuse devait s'armer de courage. Elles reprendraient la route le jour même pour SA. Avant de revenir...normalement...
Elle essaya plusieurs positions pour Ilona pour le voyage jusqu'à Bourges. Quand elle eut le sentiment d'avoir trouvé la plus confortable, elle fit demi-tour, le rangement attendrait bien leur retour.
Elle retourna faire un tour en taverne, bizarre d'ailleurs, elle avait échappé à des tas de choses et se sentait souvent étrangère à présent, des chuchotements, des ptits signes... Qu'à cela ne tienne, après ses déménagements, elle était toujours retombée sur ses pattes .... et puis elle avait la lutte contre l'absence du Duc et son manque de communication pour l'occuper si elle ne s'y faisait pas.... Ce serait pas un problème longtemps.

Un léger sourire aux lèvres, un bleu éclairci dans le fond des yeux, la brunette referma la porte à clé, embrassa sa princesse sur le front et repartit d'un bon pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mar 9 Mar 2010 - 12:03

Blois.... Retour de cette ville où tout venait de basculer. Cramponnant Ilona, c'est tout sourire que la brunette ouvrit la porte de chez elles... de chez eux...
Sa visite chez Jimmy s'était avérée infructueuse, malheureusement, il ne l'avait pas entendue.
Les mois défilaient depuis la mort d'Anak, chaque jour ses derniers mots sonnaient tel le tintement clair et puissant des cloches annonçant la messe.
Elle avait relevé la tête, et son Blésien retrouvé lui avait rendu le sourire.
Ces deux là s'étaient perdus, ils se sont retrouvés. Le bonheur qu'elle commençait à percevoir avait été entaché par des "tu as de la chance" et compagnie.
Oui la brunette avait de la chance, leurs sentiments respectifs avaient parlé à nouveau, oui la brunette retrouvait par le fait le sourire et la possibilité d'être heureuse, mais pouvait-on parler de chance globale, parler de chance comme un total de ce qu'elle avait vécu lui semblait vraiment inapproprié... ça, elle n'en était pas convaincue.
Qu'importe, elle savait maintenant depuis un long moment qu'on ne pouvait jamais être totalement heureux, que toujours une ptite ombre, aussi légère soit-elle, apparaissait.
Elle n'en avait cure. Enfin, en apparence. C'était dans ces moments là que sa deuxième famille lui manquait... l'Ost lui manquait cruellement. Plus dur encore, elle savait qu'elle manquait aussi, ces petits messages qui vous font sourire et vous font comprendre que finalement, vos gueulantes n'étaient pas vaines.
Elle y avait fait ses preuves, gagné ses galons et ceux que Messire Duc avaient désapprouvés, m'enfin lui n'avait aucune notion du fonctionnement de l'armée en débarquant. Un paon parmi les soldats, y'avait plus manqué que ça....
Ce qui lui faisait mal au coeur, c'est qu'outre être loin de cette famille, Ilona quittait un peu la sienne aussi...après tout, elle avait été le premier bébé de la guerre, pointant le bout de son nez deux jours avant le premier assaut Limouchien... Premier assaut auquel la brunette avait décrété qu'elle irait défendre son duché, enceinte jusqu'aux dents ou libérée, mais elle y serait allée, même en train d'accoucher elle y serait allée !

Une brève pensée du jour où Tad' avait tenté de kidnapper le fruit de ses entrailles, et un sourire plus grand s'afficha.
Ilona était devenue un peu mascotte de la garnison, que de visites....

La brunette secoua la tête puis entra dans cette maison trop longtemps abandonnée.


Pfiouuuuu ma fille, arrête de penser, tu vas te perdre là ! Affaire-toi plutôt à dépoussiérer tout ça... vous allez pas vivre là dedans !

Elle savait aussi qu'Asta débarquait à Sancerre, avec quelqu'un visiblement puisqu'il avait dit "on" dans sa lettre... Elle savait aussi qu'il avait pas lu comme il fallait ... Mais ça, c'était Asta. Et faute de temps ces derniers jours, elle n'avait pas réussi à lui répondre. Une explication s'imposait.... oui elle l'avait eu dure en perdant Anakin, oui elle avait songé à confier Ilona au dispensaire de peur de ne pas lui donner ce dont elle avait besoin... Mais elle avait bien écrit tout ça au passé !

Et où avait-elle dit qu'Ilona était une erreur ??? Nulle part ! Bon sang c'ui là avait tendance à interpréter quand même.... La brunette était persuadée, non, certaine que la seule erreur dont elle avait parlé, c'était ce qui s'était passé cette nuit là. Ilona n'est que le fruit innocent de cette erreur. Norf ... Oui, il tardait à la brunette de le voir, pour qu'il connaisse sa fille. Et puis on verrait bien.

Elle aurait aimé que son Blésien soit présent, sans doute pour la rassurer. Mais la brunette avait souvent fait face seule à ce qui venait face à elle, ça continuerait, pas de raison !
Elle sortit du paquetage la couverture d'Ilona et installa la petite sur le gros fauteuil s'assurant qu'elle ne pouvait pas tomber, puis commença par ouvrir grand les fenêtres... le soleil hivernal ne tardait pas à adoucir la température de la maison. Elle mettrait du coeur à l'ouvrage, pour sa fille et pour son Blésien et alla chercher de quoi dépoussiérer tout ce bazar, jetant, de temps à autre, un regard azuré de nouveau vif et enjoué, vers sa fille aux portes de l'endormissement.

Une fois la table de nouveau accueillante, elle y déposa, en son centre, un portrait de sa fille, les couleurs égaieraient la maison en attendant de lui trouver une place plus adéquate... Ce portrait qui avait été réalisé dans de douces couleurs et sur lequel l'auteur ne s'était pas privé de glisser quelques mots qui avaient fait rire l'emmerdeuse Sancerroise....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mar 9 Mar 2010 - 12:37

Ysabeau qui se baladait dans les ruelles, se rendant au bureau de la douane, hé vi fallait que douane se fasse, comme elle disait... passa ruelle des trois barbeaux. Tiens ??? une jolie fumée sortait de la cheminée du 43... Tiens, Claire était donc bel et bien de retour... Bonne nouvelle, bonne nouvelle.
Ces derniers jours avaient été pleins de bonnes nouvelles, le retour de son frérot, qui avait enfin pu quitter le monastère, l'installation de Sam, qui semblait vouloir s'investir dans le village, le retour d'Ary... oh, celle-là, pas pour très longtemps mais bon... et celui de Claire.
Elle s'approcha de la porte, et frappa un coup discret.


Claire ? t'es là ? c'est Ysabeau...



_________________


Dernière édition par Ysabeau le Jeu 11 Mar 2010 - 8:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mer 10 Mar 2010 - 10:25

Son attention portée sur ce grand nettoyage, la brunette entendit d'un coup une voix qui lui était familière.

Claire ? t'es là ? c'est Ysabeau...

Sourire aux lèvres, la brunette pose le balai dans un coin et va accueillir son amie.

Ysa !!! Comme chui contente de te voir ! Bien sûr que j'suis là ! T'as vu ? dis, t'as vu ? J'avais pas menti hein! J'suis r'viendue !

Elle étreignit son amie qu'elle pensa à relâcher, parce qu'étouffer ses amis n'était pas chose correcte.

Et bien allons entre donc, Ne reste pas sur le seuil de la porte ainsi, j'vais tout refermer pour pas que ma ptite princesse ait froid. Comme tu vois, j'essaie de redonner un peu de vie à cette maison depuis tout ce temps....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maison du charbon, chez Claire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les PNJ des sims 3 ne passent plus chez moi.
» Soirée du Vendredi 27 aout 2010 chez Blutch
» Logiciel dessin maison
» Baliste faite maison
» Guide d'achat Maison Martell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la mairie de Sancerre RR :: Village de Sancerre :: Habitations de Sancerre-
Sauter vers: