Forum de la mairie de Sancerre RR



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35  Suivant
AuteurMessage
Jehane
Citoyen présent
Citoyen présent
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Dim 28 Mar 2010 - 17:38

Jehane caressa la jolie chatte puis fit une proposition à Ysa.
Au fait, si tu te rappelles, je suis tisserande et j'ai du temps à occuper, donc, si tu le désires, je te donnerai un coup de main. C'est sûr qu'à deux, ça va aller plus vite! Elle but une bonne rasade de ce breuvage qu'elle appréciait décidément un peu plus chaque jour puis rendit à Ysa son clin d'œil complice. Tu quittes parfois Sancerre?... Bravo! T'avoueras que tu ne t'éloignes pas vraiment!.
Elle rit.
Ah au fait, je suis sincèrement désolée de ce qui t'est arrivé à l'université. Curieuse façon d'être reconnaissant du travail que tu as fourni avec tant de sérieux! C'est décevant, vraiment.

Jehane avait envie de parler à Ysa qui était certainement la mieux placée pour la conseiller. Elle avait longuement hésité puis elle se lança enfin.

Tu sais Ysa, je suis un peu mal à l'aise par rapport à la mésentente entre Asta et Claire. Je sais que je n'ai pas à m'immiscer dans un passé qui ne m'appartient pas mais bon, vu l'incidence de ce passé sur le présent, je me demandais s'il serait opportun que je me présente à Claire. Peut-être serait-elle plus confiante, rassurée en sachant qu'une femme pourrait prendre soin de son petit bout, non? Peut-être comprendra-t-elle que je veillerais toujours à ce que le bébé ne soit pas perturbée. Enfin... je pense être digne de confiance, non?
Qu'en penses-tu, toi qui connais Claire bien mieux que moi et que Asta aussi, sans doute.


Elle se tut un instant, observant son amie et avec devant les yeux, l'image de la petite Ilona dans les bras de sa maman.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Dim 28 Mar 2010 - 18:02

Ysabeau écoutait Jehane.

C'est vrai, tu es tisserande... j'avais oublié, et puis ton échoppe n'est pas ici, à Sancerre... enfin pourquoi pas en effet, oeuvrer ensemble dans l'atelier ?
Pour l'université ne t'en fais pas, ma colère est tombée... C'est vrai, je n'étais qu'intérimaire après tout... Ce qui m'a peinée, en fait, surtout, c'est de n'avoir pas été prévenue... mais bon, c'est fini maintenant, n'y pensons plus, et puis l'université est fermée en plus, pour causes de menaces concernant la sécurité...

Jehane lui parla de Claire, d'Asta, de leur relation... et d'Ilona bien sûr... Que lui donner comme conseils ? Elle se demandait que penser...

Tu es certes digne de confiance Jehane, et je donnerais ma main à couper que tu saurais t'occuper d'Ilona. Le problème vois-tu c'est que... Asta et Claire... en fait, ils ont un peu tous les deux le même tempérament, volcanique, impulsif... Donc forcément, ça explose souvent !
Claire en veut à Asta d'être parti sans prendre de nouvelles, sans voir sa fille... Asta en veut à Claire de ses absences, de son manque de disponibilité.
Tout ça n'est pas facile. Alors, te présenter à Claire... pourquoi pas ? discuter avec elle, faire plus ample connaissance. Mais en ce moment elle n'est pas à Sancerre, je crois qu'elle est partie récupérer quelques affaires à Saint Aignan.
C'est difficile, les rapports humains. Surtout quand un enfant est en jeu. Ilona... une petite fille innocente, il ne faudrait pas la perturber.
Pour l'instant c'est Tenma qui s'en occupe, Claire la lui a confiée, et je pense qu'il ne se débrouille pas si mal.
Je ne sais trop que te dire, Jehane... Tout ça est si... compliqué...
Ah, je voudrais te poser une question. Une chose m'intrigue fort
Pourquoi Asta s'est-il présenté à la mairie, alors qu'il ne rêvait que de quitter Sancerre et le Berry ?

A son tour elle se tut, interrogeant du regard son amie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehane
Citoyen présent
Citoyen présent
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Jeu 1 Avr 2010 - 14:48

Jehane s'était confiée et la réponse d'Ysa fut claire, digne d'elle d'ailleurs: réponse franche, pleine de bon sens et qui prouvait une fois de plus à quel point Ysa était un être de confiance, sans parti pris et loin de tout jugement. C'était pour cette raison qu'elle l'appréciait autant.
Ce fut alors qu'elle lui posa une question à laquelle Jehane ne s'attendait pas du tout et qui la laissa perplexe!


Heuuuu, pourquoi.... et bien là, Ysa, tu me poses une colle! Je n'en sais fichtre rien! En fait, je connais tellement Asta que je n'ai pas pris la peine de lui demander des raisons à cela. Je lui ai juste dit: "Fais-toi plaisir"! Voulait-il se tester ou tester les Sancerrois? Je n'en ai aucune idée. Par contre, quand tu dis qu'il ne voyait qu'une chose, c'était de quitter Sancerre, je n'en suis pas si sûre. D'abord, il y avait Jehane qui s'était éloignée pleine d'incertitudes par rapport à lui au départ puis, comme tu as dû le comprendre, par rapport à Lili et Vince. Ensuite, il avait besoin de recul, besoin de quitter cette ambiguïté qui caractérisait Sancerre à cette époque, besoin d'une bouffée d'oxygène après tous les événements que tu connais. Mais dans son cœur, Ysa, il est Berrichon et ses amis vivent dans le fond de son âme.

Jehane sourit à son amie puis revint sur le sujet de Claire.

Merci, en tout cas pour ta réponse Ysa. Je crois que j'avais bien cerné les deux personnages! Du moins, lorsqu'ils sont en présence l'un de l'autre, osa-t-elle ajouter sur un ton de blague. Cependant, le portrait que vous semblez faire d'Asta me donne l'impression que nous ne parlons pas du même homme. Je ne le vois nullement comme ça mais comme un être profondément bon, généreux, sur qui on peut compter. Je crois que, tout compte fait, nous sommes faits l'un pour l'autre. Il me procure l'équilibre dont j'avais besoin, il me rassure bref, avec lui, tout semble si simple et si facile. Et je suppose qu'il en est de même pour lui?

Elle termina son verre, se leva subitement et...

C'est pas tout ça mais je te fait perdre un temps précieux!
Au boulot! Je te suis... à nos fils et à nos aiguilles!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelyana.
Nouveau citoyen
Nouveau citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Mer 7 Avr 2010 - 13:47

Un pigeon voletait virevoltait a travers le ciel Berrichon.. Il avait été mandaté afin de delivrer un message de sa maitresse Amelyana..Le 17.. 17.. c'est ca.. hop piquant du bec il fonca vers la maison et se posa plus ou moins sur les pattes delivrant son parchemin.

Ma chère Ysa.

J'ai bien recu ton dernier message, et j'avoue avoir une forte envie de revenir a Sancerre, meme si tu le sais il y a des personnes que je ne peux voir.. enfin qu'importe comme tu l'as dit il suffit de les eviter.
Pour le moment je suis toujours au stade de la reflexion; Mon retour a Limoges me permet de me poser, meme si tout les souvenirs sont bien plus present ici que dans toutes les villes qu'il m'a été donné de voir..
La Mairie.. la Maison ou Kamui et moi vivions.. c'est vraiment très dur de revoir tout cela,mais en meme temps mis a part les souvenirs que j'ai, il n'y a plus rien a Limoges qui me rattache a la ville, meme la taverne ou je faisais le pillier a disparut.
Tristesse de la fin d'une époque..Et bonheur des retrouvailles/ J'ai enfin revu mes bouts de choux, Eleyonora s'est tellement accrochés a moi que j'ai cru ne pouvoir jamais respirer.. Elle a dormi dans mes bras toute la nuit..après m'avoir assommé de paroles tant elle voulait me raconter ses aventures pendant mon absence. Si je reviens je te previens.. tu vas etre envahie d'un flot de paroles venant de ma fille//Quand aux petits.. ils sont si beaux et ont grandis si vite;. 6 mois.. j'ai tellement raté de leur debut de vie. Enfin voilà..
Je te demande encore quelques jours avant de te donner une réponse definitive. Mais si je reviens j'aurai besoin de ton aide.. Si tu pouvais me trouver une belle maison, avec 3 chambres.. ce serait merveilleux.

Je te tiens au courant,

Je t'embrasse ma belle amie, a très vite

Mel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Jeu 8 Avr 2010 - 9:22

Alors qu'elle préparait son baluchon pour Bourges, puis Chateauroux (plus qu'un baluchon d'ailleurs, car elle emportait une impressionnante pile de vestures destinées à Over, et surtout à Oxytan), Ysabeau entendit un discret toc-toc à la fenêtre. Elle l'ouvrit, un petit pigeon affairé et visiblement affamé entra.
Baastet, les yeux brillants, se posta en position de guet... Mais Ysabeau l'éloigna prudemment, lui donnant quelques petites pelotes de laine, ses jouets favoris.
Elle attrapa l'oiseau, détacha le message qu'elle portait à sa patte, le nourrit et l'abreuva, puis lut.
Un sourire éclaira son visage. Mel... Mel, peut-être, allait revenir... Peut-être. Elle hésitait, en tous cas.
Vite, elle prit une plume, de l'encre, un parchemin tout neuf, et écrivit une réponse.

Citation :
Ma chère, très chère Mel,

Ta missive me remplit de joie. J'avais reçu une lettre de Franz, m'indiquant qu'en effet tu te demandais si... si tu ne pourrais pas revenir à Sancerre, mais je j'osais y croire, à dire vrai...
Et là... mon coeur a battu quand j'ai lu "j'avoue avoir une forte envie de revenir a
Sancerre
"... Oui, Mel, reviens, reviens, tu as ta place parmi nous, et oui, je te trouverai une belle maison où tu pourras t'installer, être heureuse, avec tes amis, et ceux qui deviendront vite tes amis.
Tes enfants ? Hé bien, ils viendront me voir, ils viendront voir Baastet, ma petit chatte, je serai ravie de les accueillir et de leur confectionner mon gâteau à la cannelle, tu te souviens ?
Profite d'eux, Mel... Je suis sûre qu'ils feront ta joie.
J'attends avec impatience de tes nouvelles.
Je pars à Chateauroux, pour une livraison de vestures... Mais serai très vite de retour à Sancerre, défense du village oblige.
Prends soin de toi, de tes enfants, et adresse mon amical souvenir à Franz, s'il est toujours avec toi.
Je t'embrasse de tout coeur, un coeur en fête, un coeur rempli d'espoir.
Ysabeau

Elle lut, relut... puis sécha l'encre, roula le parchemin, l'attacha à la patte du petit pigeon qui s'en retourna vers Limoges.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Jeu 15 Avr 2010 - 9:11

Quelques jours plus tard

On sentait comme un frémissement dans l'air. Les jours se faisaient plus longs, le soleil plus doux, les feuilles des arbres pointaient. Un parfum de printemps.
Ysabeau ouvrit largement ses fenêtres pour faire entrer la brise printanière.
Tout à coup, elle vit Baastet, les oreilles en pointe, en position de guet... puis la petite chatte se mit à sauter ça et là, comme attirée par...

Citation :
Il jouait à chat perché avec Baastet qui, le
malin, venait toujours s'accrocher à son ombre.

par une ombre, par un souffle, par un ... un fantôme ? elle sentit comme une présence discrète, mais bienveillante. D'ailleurs, Baastet avait l'air fort contente de la visite... Ah, les chats avaient une vue plus perçante que celle des humains.
Mais ce frôlement, cette présence, Ysabeau les avait déjà ressentis. A l'haie colle, et parfois, au-dessus du 163...
Elle en était sûre. Jelu, son ami, son cher ami, était descendu un instant de son étoile, pour voleter autour des maisons de Sancerre. Jelu, qui n'oubliait ni ses amis, ni sa dame Courant d'Air...
Ah, Jelu...
Elle sourit, puis s'en fut à l'atelier chercher de belles peaux pour terminer, enfin, la commande d'Aimeric. Le jeune méritait bien d'être récompensé de sa patience.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Georgette
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 766
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Dim 18 Avr 2010 - 15:20

Saya marchait d'un pas tranquille, profitant des rayons du soleil qui illuminaient la ville. Elle saluait ça et là quelques personnes qu'elle connaissait prenant des nouvelles du père, de la fille ou de l'enfant qu'elle avait vu grandir. Avant de se rendre chez Ysa elle se rendit à son bureau de Tribun récupérer quelque dossier dont elle avait besoin. Ensuite, elle alla frapper à la porte du 17 place de la Halle. Elle espérait fortement que son amie était là, elle n'aurait plus qu'à repasser plus tard dans le cas contraire.

Toc, Bonjour, Toc, Ysa, Toc, C'est, Toc, Saya!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Jeu 24 Juin 2010 - 9:05

Quelques semaines plus tard

En ce matin ensoleillé, Ysabeau ouvrit grand les fenêtres de sa maison. Elle resta un instant là, yeux fermés, goutant la douceur de ce matin d'été.
Baastet en profita pour filer dans le jardin, espérant... on ne sait quoi, la petite chatte aimait passer ses journées au dehors, guettant oiseaux (la vilaine !) et mulots, se gavant de valériane, une plante qui la rendait folle...
Elle était maire, pour encore quelques jours. Maire de Sancerre. Elle avait retrouvé le bureau avec plaisir, cette tâche lui plaisait, elle se sentait utile. Utile.
Et puis, le duc Renlie l'avait nommée rectrice de l'université. Le resterait-elle après les prochaines élections ? Elle ne le savait, mais s'acquittait du mieux qu'elle le pouvait de sa tâche. Et puis, bientôt, elle prendrait le chemin de Noirlac, pour un long séjour, un long repos. L'été, ma foi... incitait à se reposer, à méditer.

Elle pensait à ses amis, à ceux qui avaient choisi de partir vers d'autres villages, Bertrude, Fred, à ceux qui étaient en long, très long voyage, Jimmy... reviendrait-il un jour ?
Elle appréciait ses nouveaux amis, nouveaux-venus, Jacques, Anne, Lil... Et Claire, qui était revenue la veille.

Elle s'en fut dans son atelier, choisir de belles laines pour fabriquer des braies bien solides. Elle n'avait pas de commande particulière, mais elle avait remarqué qu'il n'y en n'avait plus sur le marché. Alors, pourquoi pas ?
Et puis... sans l'avouer, sans se le dire, elle espérait quelques visites, une, surtout... Mais il était si occupé... Elle sourit doucement et se mit au travail.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Sam 28 Aoû 2010 - 11:40

Quelque temps plus tard

Le retour... l'escapade chez les nonnes avait été reposante, et l'avait reposée. C'est donc en pleine forme que, ce matin-là, Ysabeau poussa la porte de sa maison, et ouvrit grand les fenêtres.
Un peu de poussière, Baastet, en pleine forme, se prélassait dans le jardin mitoyen de la maison qui était maintenant celle d'Oxytan... Elle sourit et admira le travail de son cher et tendre, espérant qu'il viendrait la voir.
Elle posa son baluchon, vérifia ses stocks de peaux et de laines, attendant d'éventuelles commandes, et sans plus attendre se rendit au marché acheter des agnelets, puis chez le percepteur payer ses impôts, y compris ceux en retard... Norf, les retraites n'étaient pas bonnes pour la bourse...
Puis, direction la Sancerroise !
Avec joie elle retrouva Anne, partagea ses soucis et son inquiétude quand à la disparition de Jacques, Lilya, heureuse avec Perrin, soucieuse pour Sancerre.
Norf... elle partageait son inquiétude. Des menaces pesaient sur le village, une volonté de certains de s'imposer... Il faudrait se battre.
Clealan était là ! en visite ! quel plaisir !
et... cerise sur le gâteau, et non des moindres... son frérot, son cher très cher Gigi revenait s'abreuvager en taverne...
Pensons aux amis, se dit-elle, goûtons ces moments de joie, de bonne humeur, d'entente...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Mar 19 Oct 2010 - 9:05

Hé oui, le temps passe...

Le temps passait, les jours se suivaient, Ysabeau travaillait. A la douane, tous les matins, à l'université, tous les jours... Faire les rapports, ouvrir matin et soir les salles de cours, vérifier que les professeurs étaient assidus ainsi que les étudiants, mettre les plannings à jour ainsi que la liste des étudiants et des professeurs... Et puis, assister le maire, rendre des services... le travail ne manquait pas, et elle n'avait guère le temps de s'ennuyer.
Ces derniers temps, quelque chose la souciait. La date des futures élections municipales se rapprochait, le temps filait trop vite. Taiwen lui avait dit qu'il ne se représenterait pas. Mais alors... qui ? Elle était inquiète, soucieuse.
Si soucieuse, que ce jour là... norf de norf, étourdie !
Elle entra dans la salle du cours de marine... et s'aperçut en suivant le cours, fort intéressant d'ailleurs, d'Ysandre... qu'elle savait déjà tout dans cette matière. Norf de norf, études hautement improductives, 15 écus dépensés pour rien, mais plus grave, elle avait pris une place que convoitait son ami Taiwen.
Et puis... Quand elle ouvrit la porte de la bergerie, en ce matin frisquet, de faibles bêlements l'accueillirent, des yeux suppliants, des pauvres bêtes amaigries, langue pendante, souffle court.
Elle avait oublié de leur donner leur ration d'herbes et de foin la veille !
Décidément, quelle journée...
Elle les caressa, vit qu'ils avaient besoin d'être tondus, vérifia leur état de santé... Heureusement, aucun mort à déplorer. Elle leur donna double ration.
Puis écrivit à Taiwen pour s'excuser, et à son aimé, son amour, Oxytan, pour lui parler de la tonte...
Et puis... s'en retourna à l'auberge retrouver sa soeurette chérie, épuisée, qui y dormait...

Et toujours ce souci dans sa tête...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oxytan
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Jeu 21 Oct 2010 - 7:50

Et ben non, le temps ne passait pas vite.

Ayant un jardin mitoyen avec ma douce Ysabeau, je la voyai assez souvent, et justement le temps était mon ennemi. Que celà était long pour accéder au bonheur suprême !. D'abbord, il me falait un peu plus de classe et accéder a un niveau supérieur dans la hiérarchie pour oser y demander épousaille. Donc, écus oblige. Il me falait aussi attendre un titre de noblesse pour avoir droit légitime a cette union.
Tout celà prenait du temps, et j'étais terriblement impatient de former une famille et d'avoir une descendence.

(HRP- On va essayer de faire ça dans l'ordre pour respecter la logique du jeu)

En attendant, je façonnai avec mon couteau des petits personnages de bois, comme des nains, et j'en mettai partout dans notre si beau jardin mitoyen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.billetscollection.com
Piercy
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 533
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Lun 29 Nov 2010 - 0:29

Alors que le soleil sancerrois se levait, aguichant ses premières lueurs sur les toits des chaumières, Baastet avait les yeux rivés sur un petit volatile. Un pigeon attendait gentiment de remettre sa missive à Ysabeau, Dame de Sury près Léré...

Citation :
Madame,

Mon nom est Leandrio. Je suis un jeune homme installé à Murat, village du Bourbonnais-Auvergne, et j'aurai souhaité obtenir quelques renseignements sur une connaissance que nous avons en commun.
Je suis un ami d'enfance d'Armadeus, une jeune et jolie femme sancerroise. Nous nous sommes connu dans les tavernes de jeu où j'aimais alors flâner avec mes camarades Patrick et Stuey, deux personnes qui, si je me souviens bien, l'ont suivi à Sancerre, peut-être en avez-vous déjà entendu parlé.
Cela fait maintenant plus d'un an que moi et mes comparses n'avons plus aucune nouvelle d'elle. Toutes nos missives sont restées lettres mortes. Je savais qu'elle était partie en guerre contre mon Alliance, mais cela n'importait pas et j'ai cru qu'elle avait péri sur le champ de bataille. Il n'y a aucune autre solution pour expliquer un tel silence. Pour en avoir le coeur net, Stuey est revenu dans votre village récemment, afin de constater la non-présence d'Armadeus et de consulter les archives des annonces d'Etat civil. Comme il s'y attendait, Armadeus avait disparu de Sancerre depuis un moment. Mais à sa grande surprise et avec un certain soulagement, il ne constata aucune nouvelle d'Etat sur sa mort.
Avant sa disparition, il arrivait à notre amie de nous parler de ses connaissances. Je sais ainsi que vous êtiez la seule personne à qui elle accordait une certaine confiance, déçue qu'elle avait pu être par de nombreux berrichons. Ainsi vient le fondement de cette présente missive: sauriez-vous ce qu'il est advenu de notre amie? Vous nous seriez d'une grande aide si vous pouviez, si ce n'est nous donner une réponse que vous ne connaissez pas, au moins nous aiguiller sur une éventuelle personne qui la connaissait et qui saurait ce qui serait arrivé.

En vous remerciant par avance de considérer ma requête,

Cordialement,

Leandrio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Lun 29 Nov 2010 - 8:44

Réveillée à l'aube, comme à l'accoutumée, Ysabeau remarqua le manège de Baastet, observant la fenêtre, les oreilles dressées, la queue agitée d'un discret frémissement, émettant un léger rugissement. Norf de norf, elle guettait un petit pigeon qui attendait dans la froidure, les plumes hérissées, l'oeil un peu effrayé.


Baastet ! cet oiseau n'est point nourriture mais messager ! Allez, file, tu as à manger dans la cuisine !

Elle éloigna la petite chatte... Bah, c'était son instinct après tout... Ouvrit la fenêtre, laissa entrer l'oiseau, détacha le message qu'il portait à sa patte. Une écriture inconnue... Elle lut.
Norf, Arma... elle n'avait eu aucune nouvelle de la jeune femme depuis son départ de Sancerre, et, prise par ses occupations, avait hélas oublié d'en prendre. Souvenirs... Arma... combien de conversations, de confidences, tant en politique qu'amicalement. Et puis, le silence.
Elle prit la plume pour répondre au jeune homme


Citation :
Mon cher Leandrio,

Votre missive a ranimé des souvenirs... Arma était en effet une amie très chère, nous avions de nombreux points communs, la volonté de faire de Sancerre un village agréable à vivre, le souci du service, le désir de faire évoluer la politique en Berry... Nous n'y sommes point parvenues, mais nous avons essayé. Elle m'avait appris les finesses du ramponneau, je pense que vous n'ignorez pas, si vous êtes un ami d'enfance, à quel point elle était férue de ce jeu de hasard (non, elle disait jeu de stratégie... )
Elle a été déçue en effet, et a décidé de quitter Sancerre, voici plus d'une année.
J'avoue à ma grande honte que je n'ai pas pris de nouvelles d'elle, prise par mes occupations à la douane, à l'université (je suis rectrice), prise par les jaspinades... Je me suis un peu éloignée de la politique.
Et j'ai laissé Arma s'éloigner.
Je vous promets de tout faire pour tenter de savoir ce qui lui est arrivé. Par le bureau de la douane, j'ai des informations un peu partout dans le Royaume, je demanderai aussi à mon amie Ary, à Claire, qui sont sur les routes en ce moment, si par hasard ils ne l'auraient point croisée.
Mais... si elle n'a répondu à aucune de vos lettres, j'avoue que je crains le pire... Le pire...
Merci de m'avoir écrit, cher Leandrio, restons en contact si vous voulez bien.
Bonne journée à vous
Ysabeau

Le petit pigeon réchauffé, nourri et abreuvé, plumes lissées, était prêt pour un retour à Murat. Elle roula le message, le lui attacha à la patte, et le laissa s'envoler vers son maître.
Elle s'en voulait de n'avoir point pris de nouvelles de son amie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galeallan
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Mar 30 Nov 2010 - 14:27

Galeallan n'était pas sorti de chez lui depuis longtemps, il était morose ces derniers temps. Il ne se tenait même plus vraiment au courant de ce qui se passait dans le duché. S'occuper de sa ferme lui prenait tout son temps... Et ses pensées n'était pas à la joie.

Cet après midi, Gal fut pris d'un sentiment de révolte. Il n'allait pas finir ses jours en glandouillant dans sa ferme !
Il sortit donc de chez lui, et marcha d'un pas décidé vers une adresse bien connue...

Ne voyant personne, il choisit de laisser un mot,

Bonjour Ysa, ça fait un moment que je ne t'ai pas vu, j'ai peu de temps en ce moment, j'espère que tout va bien de ton coté,
grosses bises,
Gal

Et il s'en fut chercher quelqu'un d'autre.

_________________
"Seuls le Diable et moi savons où j'ai caché mon magôt, le dernier survivant de nous deux aura le tout !"
Capitaine Teach.

"Le baiser est le meilleur moyen de se taire tout en disant tout."
Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Sam 1 Jan 2011 - 10:21

Quelques semaines plus tard

Elle avait retrouvé son poste au rectorat. Le duc avait cédé aux nombreuses pressions, elle s'était expliquée... Bien des témoignages de soutien, d'amitié, lui étaient parvenus, émanant des professeurs et des étudiants. Cela lui avait fait chaud au cœur que l'université reconnaisse la qualité de son travail, de son service.
Servir... oui, servir...
Mais la maladie l'avait frappée. Elle gisait dans son lit, en proie à la fièvre et aux bubons, délirant.
La peste... La peste noire était revenue en Berry, frappant aveuglément, cruellement. Ce rat qu'elle avait trouvé mort devant sa porte voilà quelques jours, ce rat était atteint, la puce qu'il portait l'avait piquée...
Elle n'avait donc pu se rendre au Castel pour l'allégeance obligatoire au duc. Dire que cela la ravissait de le faire, elle ne le pouvait, non. Mais c'était son devoir.
Elle fit écrire une missive, l'envoya...
Et ce jour, elle n'avait pu se lever. Elle était là, gisant au fond de son lit.
Elle avait prévenu Asterie, médicastre renommée dans tout le Berry, et celle-ci lui avait indiqué un remède, le "vinaigre des quatre voleurs". Hélas elle n'en n'avait point, fit répondre à Asterie qu'il lui en faudrait...
La tête lui tournait, elle avait la nausée, son cou et son bras étaient infectés de bubons noirs prêts à éclater.
S'en sortirait-elle ? rien de moins sûr...


(hrp tout est en gargote... )

_________________


Dernière édition par Ysabeau le Sam 1 Jan 2011 - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Sam 1 Jan 2011 - 10:27

quelques jours plus tard

Ysabeau, qui allait mieux, hé oui elle est résistante la dame, Ysabeau donc avait rapporté du dispensaire St Roch les ingrédients qui lui manquaient pour fabriquer le fameux vinaigre des quatre voleurs.
Elle avait déposé sur la grande table de la salle de vie
la recette fournie par Asterie de ce liquide qui lui avait fait tant de bien


Citation :
Met à macérer, dans 1 litre de vinaigre de pommes, 20 g de chaque plante séchée suivante : absinthe, lavande, menthe, romarin, rue, sauge et 3 g de cannelle en poudre, 3 g de poudre de clous de girofle, 3 g de muscade râpée, 3 gousses d'ail, 20 g d'acide citrique, 5 g de camphre ; on attend 2 semaines, on filtre et on met en bouteille.

... et les ingrédients donc à savoir
- une grosse bouteille de vinaigre de pommes
- absinthe, lavande, menthe, romarin, rue, sauge... 20 onces chacun
- cannelle en poudre, clous de girofle, muscade râpée, 3 onces
- gousses d'ail, 3
- acide citrique, 20 onces
- camphre, 5 onces.
Elle se demandait si elle n'allait pas doubler les doses, voire les tripler, pour faire au moins 2 ou trois litres du vinaigre bienfaisant. Oui, sans nul doute Sancerre aurait besoin de ce vinaigre. Elle pensait à ses amis, Saya, Aryan et ses lardons... Elle avait appris que les petits étaient atteints.
Elle fit de petits tas des épices et herbes, un par bouteille.
S'en fut chercher des bouteilles vides et propres, y introduisit précautionneusement épices et herbes, ajouta le vinaigre de pommes.
Boucha les bouteilles. Deux semaines à attendre. Elle espérait que la petite réserve qu'Asterie lui avait envoyée suffirait.
Puis elle écrivit à la médicastre, car elle avait appris par Ary, effondrée, que deux de ses enfants n'allaient guère mieux, malgré les frictions.


Citation :
Ma chère Asterie,

Aristote et saint Roch en soient loués, je vais mieux. Tes frictions au vinaigre des quatre voleurs, les clous de girofle dans la cheminée, ont été souverains et je t'en remercie infiniment. La fièvre est tombée, les bubons ont presque disparus.
J'imagine que tu dois être débordée, et je m'en veux de t'importuner à nouveau.
Je t'écris cette fois pour mon amie Ary, qui, ainsi que ses enfants, a été atteinte par ce mal. Elle va mieux, la petite Gabrielle aussi... Mais hélas, hélas, Tristan et Eolia ne voient point leur état s'améliorer. Elle m'a dit qu'ils étaient toujours brûlants de fièvre, en proie aux délires, inconscients. Pourtant ils ont été eux aussi frictionnés.
Connaîtrais-tu un autre remède ? Que peut-on faire ?
J'attends avec angoisse ta réponse.
Je t'embrasse, hé oui je ne suis plus contagieuse.
Ysabeau

Elle roula le parchemin, l'attacha d'un rouge ruban, s'en fut au pigeonnier et attacha à la patte de son pigeon le plus robuste la missive.

Puis elle sortit de chez elle pour une petite promenade dans les ruelles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothar de la Mornaye
Citoyen actif
Citoyen actif
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Ven 14 Jan 2011 - 17:13

Un pigeon parcourait le ciel berrichon a la recherche de la maison ou il devait se rendre. Son Maitre avait été clair, soit tu delivre le message , soit je te mange aux petits oignons. Il n'avait pas demandé son reste et filait a pleine allure . Il finit par trouver on ne sait toujours comment d'ailleurs, la maison en question. Il atterrit et fit tomber le parchemin qui se deroula sur le sol.

Citation :
De Lothar de la Mornaye
a Dame Ysabeau

Le Bonjour Gente Dame,

Je me permet de vous ecrire ce jour pour un objectif précis, mais permettez moi en premier lieu de me presenter, Lothar de la Mornaye, voyageur de son etat.
Je vous ecris donc, comme je l'ai dis pour une raison precise. J'ai en ma possession un parchemin de Dame Amelyana de l'Arandie, que j'ai eu le plaisir de rencontrer dans un lieu appellé le Refuge, dans les montagnes non loin de la Confédération Helvétique. Elle souhaitait que ce message vous parvienne bien et me le donc confié.

Si vous me permettez je passerais en votre demeure d'ici quelques jours. Cela vous laissera le temps si vous avez besoin de prevenir nombres d'amis afin de me recevoir sans crainte, je sais qu'il est parfois étonnant de se retrouver avec un inconnu en sa demeure

Dans l'attente de vous lire ou de vous voir, je vous place sous le regard bienveillant d'Aristote.

Rédigé de nostre main dans l'enceinte de l'auberge des Grands Chemins,
En ce vendredi XIVème jour de Janvier de l'an de grasce MCDLVIX,

Votre Obligé,

Lothar de la Mornaye


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Sam 15 Jan 2011 - 8:08

Ysabeau qui s'apprêtait à sortir de sa maison entendit un léger frôlement à la porte, comme si une feuille morte, doucement, tombait là.
Elle ouvrit.
Un parchemin déroulé gisait là, comme la dicte feuille. Au ciel, un pigeon s'envolait. Tiens, étrange oiseau qui ne réclamait point pitance et boisson. Sans doute la peur de Baastet.
Elle ramassa le parchemin, rentra dans la salle, prit une bougie et l'alluma, lut.
Sourit.
Elle ne connaissait point le jeune homme, mais l'écriture était assurée, agréable à lire. Et puis... il apportait des nouvelles de Mel ! Elle s'en réjouit. Elle l'accueillerait comme il se doit.
Elle prit une plume, un parchemin, de l'encre et répondit illico


Citation :
Messire Lothar de la Mornaye,

C'est avec plaisir que j'ai lu vostre missive. Vostre pigeon est parti bien vite... Je serai ravie de vous accueillir en mon logis 17 place de la Halle, et encore plus ravie d'avoir des nouvelles de ma chère Amelyana, j'espère vivement qu'elles seront bonnes.
L'Helvétie est terre bien lointaine, mais je n'ignore pas que Mel avait besoin de voyager.
Je vous attends, je vous espère, et serai ravie de partager avec vous un verre de notre poire.
A bientôt
Ysabeau

Elle cacheta la missive, l'entoura d'un ruban, l'attacha à la patte d'un de ses plus astucieux pigeons, il saurait certainement retrouver le voyageur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothar de la Mornaye
Citoyen actif
Citoyen actif
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Lun 17 Jan 2011 - 10:08

Auberge des Grands Chemins, le soir meme :

Assis devant la cheminée, le regard perdu dans l'âtre rougeoyant, Lothar n'avait bougé d'un pouce depuis le départ de son pigeon pour Sancerre. Grande carcasse fatiguée, les jambes allongées devant lui, il ne soufflait mot, restant dans un monde qui est souvent sien, ou il retrouve une certaine tranquillité d'esprit , meme Daya son Irish Wolfhound, savait qu'en ces moments, glapir pour avoir une caresse n'etait pas une bonne idée.

Un bruit a la fenetre.. Se levant mu, par une nouvelle energie, il alla ouvrir la dite fenetre et prit son pigeon entre les mains, hochant la tete voyant qu'il n'y avait pas de reponse. Regardant le volatil qui semblait se dire, "j'ai oublié quelque chose"


Stupide volatil, il me fallait une reponse

Pret a le remettre dans sa cage, un autre bruit le fit se retourner, joli pigeon avec un parchemin, esquissant un leger sourire il alla le chercher et lut le parchemin. Bien c'etait decidé ils iraient a Sancerre.


Daya


Sans hesiter la chienne se leva d'un bond, et lui sauta quasiment dessus posant ses pattes sur ses épaules, lui offrant douce caresse

Nous partons ma belle

Il ne fallut guère de temps a Lothar pour rassembler le peu d'affaire qu'il avait en cette auberge. Reprendre son cheval qui ne l'avait quitté durant ces longues années d'errance, Et de se mettre en route vers le Berry.


Quelques jours plus tard


Le voyage fut tranquille, peu de personnes s'aventuraient sur les chemins encore bien enneigés. Enfin devant lui : Sancerre, but ultime de son voyage. Passant sans ennui la herse lui permettant d'entrer dans le village lui meme, il demande son chemin a quelques villageois. Il alla se rafraichir un peu prenant un long bain afin d'etre presentable, puis Se laissa guider, il arrive devant le 17..

Arretant la marche nonchalante de Noireaud, et le pied posé à terre, faisant crisser les cailloux sous le poids du propriétaire. Le corps est étiré dans toute sa hauteur, pour délasser les muscles endormis après de longues journées a chevaucher. Machinalement, Il epoussière ses vêtements tout en regardant les alentours de son regard fier malgré condition qui semble etre sienne.

L'on dit souvent qu'il ne faut se fier a l'allure des gens, l'exemple que degage Lothar en est la preuve. Bien que defraichi par le voyage qui est sien, depuis bien des années, ce ne sont la vêtements de vagabonds, de Grandes bottes d'un cuir solide, Long manteau, bordé de fourrure pour se proteger des frimats d'hivers trop souvent rigoureux

Il jette un regard alentour, calme village que celui ci, peut-etre serais ce la un havre dans lequel il pourrait trouver un peu de repos. Jetant un coup d'oeil a Daya qui attend sagement a ses cotés.

Toi tu restera la

Il lui octroya une caresse, puis se retourna, et frappa doucement a la porte du 17 .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Lun 17 Jan 2011 - 18:29

Toc toc toc... un discret coup à la porte... Ysabeau quitta son atelier où elle terminait des braies pour un client, et ouvrit.
Un jeune homme était là. Visiblement il avait fait un long voyage. Mais il était chaudement vestu d'un mantel dont la tisserande apprécia la qualité.
Elle lui sourit et lui dit :


Bonjour messire, entrez donc je vous en prie. Je suis Ysabeau, vous devez vous en douter... A qui ai-je l'honneur ?
Venez vous réchauffer au coin du feu... Vous venez de loin ?


puis elle remarqua la chienne sagement assise à quelques pas

Elle est à vous cette jolie bête ? Je lui dirais bien d'entrer mais... j'ai une petite chatte, Baastet... j'ai peur qu'elle ne se mette à cracher ....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothar de la Mornaye
Citoyen actif
Citoyen actif
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Mar 18 Jan 2011 - 17:07

La porte s'ouvrit laissant apparaitre une noble Dame pour sur, au visage avenant, qui sembla tout autant l'obseerver qu'il ne ne le faisait lui meme

Bonjour messire, entrez donc je vous en prie. Je suis Ysabeau, vous devez vous en douter... A qui ai-je l'honneur ?
Venez vous réchauffer au coin du feu... Vous venez de loin ?Elle est à vous cette jolie bête ? Je lui dirais bien d'entrer mais... j'ai une petite chatte, Baastet... j'ai peur qu'elle ne se mette à cracher ....


Enlevant l'excedent de neige de ses bottes en les tapant légèrement contre le mur, afin de salir le moins possible la demeure d'Ysabeau, il entra en la remerciant d'un leger sourire

N'ayez crainte Dame, Daya restera dehors sans souci, elle en a l'habitude. Je suis Lothar De La Mornaye, c'est moi qui ais ecris il y a quelques jours pour un parchemin que j'ai en ma possession.

Lui prenant doucement la main, il l'effleura des lèvres, puis la relâcha

Honoré de vous rencontrer, Dame Ysabeau, J'aurai du me faire annoncer, j'espère ne pas vous déranger en plein ouvrage?

Sans le vouloir il se rapprocha peu a peu du feu qui crepitait, douce chaleur en ces periodes de durs frimats. Meme si habitué a voyager par ces temps un bon feu crépitant n'etait pas a refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Mer 19 Jan 2011 - 8:24

Ysabeau sourit. Le jeune homme avait des manières. Certainement un noble coeur. Elle le vit s'approcher du feu qui crépitait joyeusement dans l'âtre.

Vous ne me dérangez nullement. J'ai presque terminé mon ouvrage. Mais asseyez-vous je vous en prie et donnez-moi votre manteau, je vais le pendre près de la cheminée pour qu'il sèche.
Bienvenue à Sancerre mon cher Lothar... Je peux vous appeler ainsi ? J'avais bien reçu votre missive, en effet.
Comment va mon amie Amelyana ? Vous avez donc quelque chose à me remettre de sa part ? Je vous avouerais que vous avez excité ma curiosité...


Elle lui montra le fauteuil près de la cheminée, et prit une chaise pour elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothar de la Mornaye
Citoyen actif
Citoyen actif
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Jeu 20 Jan 2011 - 13:20

Retirant son mantel qu'il lui confia, il s'assit dans le fauteuil moelleux et attendit qu'elle soit elle meme assise afin de repondre a ses questions.

Bienvenue à Sancerre mon cher Lothar... Je peux vous appeler ainsi ? J'avais bien reçu votre missive, en effet.
Comment va mon amie Amelyana ? Vous avez donc quelque chose à me remettre de sa part ? Je vous avouerais que vous avez excité ma curiosité...


Inclinant la tete amusé de tant de questions auxquelles il n'avait l'habitude de repondre etant plutot solitaire, meme dans des endroits peu recommandable

Je vous remercie de l'accueil Dame Ysabeau, et bien évidemment que vous pouvez m'appeler Lothar, je n'ai aucune autre prétention, après tout ne suis je pas un simple Vagabond?

Petit sourire a son encontre;

Bien, pour en revenir à Amelyana, il y a deux mois, Elle allait ma foi fort bien lorsque je l'ai quitté , elle semblait bien plus sereine que lors de mon arrivée, peut-etre le fait d'avoir pu parler a une personne qui a subit la meme peine lui a fait du bien. Comme je vous l'ai dis dans mon courrier, notre rencontre fut un hasard total, j'étais soldat en Savoie et je fus blessé . Amelyana etant infirmière la bas, elle m'a soigné et nous sommes devenus amis. Sachant que mon intention etait de repartir vers le Nord des royaumes; elle m'a confié son parchemin, après moults histoires entendues sur des pigeons qui n'arrivaient a leurs destinataires. POur tout vous dire j'avais oublié son parchemin, jusqu'a ce que je doive retrouver un laissez Passer dans ma besace, et etant en Bourgogne je me suis decidé a vous ecrire.


Reprenant sa besace qu'il avait posé ses pieds, il fouilla dedans pour en sortir un parchemin lié par un ruban blanc. Et le tendit a Ysabeau

Si vous souhaitez etre seule pour lire ce parchemin je peux vous laisser Dame.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Ven 21 Jan 2011 - 8:55

Ysabeau prit le parchemin avec émotion. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait eu des nouvelles de son amie... Si longtemps... Elle défit le ruban, le dénoua... et dit en souriant à Lothar

Vous pouvez rester Lothar, je ne pense pas que cette missive soit confidentielle. Sauf bien entendu si vous avez d'autres occupations...Merci de m'avoir apporté ces nouvelles.

Elle lut, sourit, heureuse que son amie ait retrouvé la joie de vivre, même si pour cela il lui avait fallu quitter Sancerre pour de bon. Heureuse pour elle de sa nouvelle vie. Et d'apprendre que ses enfants grandissaient. Elle se promit de lui répondre, espérant que son pigeon pourrait traverser les frontières sans souci, sans accident. Puis elle releva la tête, émue

Amelyana est une amie très chère, elle est partie suite à de grands malheurs, elle a perdu celui qu'elle aimait... Je pense qu'elle a dû vous le raconter. Savez-vous que c'est elle qui a ouvert notre auberge ? Je lui ai promis de la garder, de l'entretenir... Je suis heureuse qu'elle ait retrouvé joie de vivre, heureuse de savoir que ses enfants grandissent.
Et vous cher Lothar ? Je suis ravie que vous ayez choisi Sancerre pour vous y installer.
D'ailleurs... n'hésitez pas à passer au bureau du cadastre si vous souhaitez avoir une maison bien à vous. Il se trouve que c'est moi qui tiens le cadastre.
J'aurais une question à vous poser, n'y voyez point indiscrétion mais seulement curiosité (oui, je suis curieuse...) et intérêt. Pourquoi avez-vous choisi Sancerre ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothar de la Mornaye
Citoyen actif
Citoyen actif
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   Ven 28 Jan 2011 - 10:42

Hochant la tete amusé a l'évocation de sa curiosité.. qui aurait pu croire qu'une Dame etait curieuse, nouveauté que cela , il lui sourit un instant avant de repondre.

Pourquoi Sancerre? Et bien Dame.. comme je l'ai dis je ne pensais pas venir ici, mais continuer mon vagabondage encore quelques mois, et lorsque j'ai trouvé ce parchemin j'ai voulu tenir parole. Mais..


Se levant, il partit regarder a travers le vitrage


Ca me semble etre un joli village, qui sait, peut-etre vais je y rester quelques temps..


Il se retourna vers elle, s'adossant contre le mur

Pensez vous qu'il y aurait une place pour un vagabond en ces lieux? que je puisse me rendre utile? Vous savez l'inactivité est le pire des maux pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises   

Revenir en haut Aller en bas
 
17 Place de la Halle, Ysabeau, élégances sancerroises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 34 sur 35Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halle de Macon: Respirez! L' Hydre est là
» Pas de place ! faites place à Lunacade ^^
» 2009-10: Match 3em place de la ligue : Amazon VS Skaven
» [RESOLUE] Agrandir la place du thermomètre
» Habbor, toujours sur place !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la mairie de Sancerre RR :: Village de Sancerre :: Habitations de Sancerre-
Sauter vers: