Forum de la mairie de Sancerre RR



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 une peinture noire

Aller en bas 
AuteurMessage
Elenchild
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 34
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: une peinture noire   Ven 4 Juil 2008 - 15:31

Elenchild décida aujourd'hui d'aller se promener avec son matériel de peinture. cela faisait bien des mois qu'il n'avait pas touché à un pinceau. Il se demandait même s'il serait toujours capable de peindre. Encombré comme dieu pas possible, il se dirigeait vers la place publique de Sancerre. Il avait décidé d'aller y peindre en observant le mouvement de la foule en plein travail.

Il n'avait pas encore réfléchit à ce qu'il pourrait peindre, et comme à son habitude il verrait juste après son premier coups de peinture. Il s'installa tranquillement observant les Sancerrois fort occupés.Prenant son pinceau le trempa dans une peinture aussi noir qu'une nuit sans lune. Il avait été attiré par cette couleur qui lui semblait refléter son état d'esprit depuis quelque semaine.

Il commença étaler sa peinture sur la toile et l'idée lui arriva comme par miracle. Pendant plus de trois heures il inventa une toile. Sa peinture était entouré de noire et en son centre trois visages. Un visage centrale placé en premier plan, signifiant son importance par rapport aux autre. Un visage de femme aux cheveux noirs et à la peau jeune et douce. Ses yeux semblait vouloir scruter ceux de l'observateur qui regardait la toile. Ce visage ressemblait étrangement à Omi la compagne d'Elen. Le deuxième visage qui se trouvait au troisième plan était blond aux teint triste et au sourire forcé. En regardant de plus prêt des larmes s'écoulaient de ses yeux, ce visage n'était pas méconnaissable non plus, étarngement il ressemblait à Maelyss.

Enfin, le troisième visage au second plan, était un enfant. Sans douté imaginé de toute pièce, il représentait le bébé que Maelyss attendait. l'enfant d'Elen qu'il ne pourrait jamais voir c'est trois visage étaient entouré d'une aura de vie intense encerclé par un néant froid et étouffant.

Il avait enafin terminé et contempla son chef d'oeuvre. Il était assez fier de sa production, il resta assis à regarder son oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terwagne
Adjoint au Maire
Adjoint au Maire
avatar

Nombre de messages : 554
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: une peinture noire   Ven 4 Juil 2008 - 18:00

Il faisait un grand soleil ce jour-là, et pourtant dans le coeur de Terwagne, le temps était un peu à l'orage, sans trop qu'elle comprenne elle-même pourquoi au juste. Il est des jours ainsi où la tristesse s'empare de vous sans aucune raison précise, et étrangement elle vous semble encore bien plus lourde que toutes les autres fois.

Quittant son bureau où elle venait de négocier deux contrats commerciaux, elle se dirigea d'un pas lent vers la sortie de la ville, comme si elle avait besoin quelques minutes à peine de respirer en toute liberté. Une sensation d'oppression ne la quittait pas depuis la veille, et rien ne semblait vouloir l'enrayer.

Ses pas la menèrent d'abord vers la place, où se promenaient quelques badauds qui n'attirèrent pas spécialement son attention.

Quand soudain, elle aperçut une silhouette penchée sur un chevalet. Elle qui était passionnée de peinture presqu'autant que de poésie et de musique ne put résister fort longtemps à sa curiosité. S'approchant de celui qu'elle n'avait pas encore reconnu, trop occupée qu'elle était à fixer la toile dont les détails se précisaient au fur et à mesure qu'elle avançait, elle se contenta de murmurer quelques mots.


Vous avez de la chance, d'être inspiré...
Moi je ne le suis plus depuis quelques temps, ni par le bonheur, ni par le chagrin.
Il est loin le temps où je parvenais à laisser sortir mes émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenchild
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 34
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: une peinture noire   Sam 5 Juil 2008 - 11:51

Elen releva la tête sur la personne qui l'observait. Il reconnu immédiatement le maire Dame Terwagne. Elen se leva promptement pour la saluer. La maire était une demoiselle d'une beauté incalculable, mais Elen n'avait jamais fait attention à ce détail. S'inclinant et lui déposant un baiser sur le dos de sa main, il lui dit.

Madame le Maire,

heureux de vous voir. Je ne vous savais pas amatrice des beaux arts, quoique cette toile mériterait plus le titre de chou fleur que d'œuvre d'art. L'inspiration était là, mais le talent manque un peu, malgré tout j'ai réussit à faire ressortir des sentiments profonds et souvent malheureux..

J'ai une deuxième toiles que j'ai adossé sur le mur, souhaité vous essayé ? L'inspiration ne vient certes plus à vous, mais si on ne tente pas de le faire revenir, comment pourrait-il réapparaitre ? Ne vous fermer surtout pas sur vous, c'est un conseil...

Tranquillement il retira sa toile qu'il déposa au sol et y plaça une seconde toile. Il invita Terwagne à s'installer devant le chevalet et à tenter de peindre. Elen souriait pour lui donner confiance et la rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terwagne
Adjoint au Maire
Adjoint au Maire
avatar

Nombre de messages : 554
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: une peinture noire   Sam 5 Juil 2008 - 15:07

Reconnaissant le visage qui se tournait vers elle, le Maire lui adressa un sourire un peu timide, gênée de l'avoir interpellé de la sorte sans même dire bonjour. Son malaise s'accentua encore un peu lorsque celui-ci se leva pour déposer ses lèvres sur sa main, comme il l'avait fait la veille dans la taverne du Tribun, Dame Whoopie.

Non, mais restez assis, je vous en prie, je ne voulais pas vous déranger...
J'ai juste été un peu curieuse, et je vais faire fuir votre inspiration.


S'interrompant le temps d'une respiration, elle reprit, l'air un rien rêveur.

Il parait que de la même façon qu'il ne faut jamais réveiller quelqu'un en plein rêve, il ne faut pas interrompre un artiste en pleine création. J'ai donc été bien maladroite, comme souvent.

Mais déjà Elenchild, relâchant sa main, vidait le chevalet pour y déposer une nouvelle toile, vierge cette fois, en l'invitant à prendre place. Un peu perplexe, ne sachant comment refuser, celle que l'on avait si longtemps surnommée la Tempête resta un instant immobile, levant vers lui ses yeux sombres comme une nuit sans lune, mais dans lesquels brillaient faiblement quelques minuscules étoiles.

Je... Cela fait si longtemps que je n'ai pas tenu un pinceau en main...

Lui répondait-elle à lui, ou bien se parlait-elle à elle-même? Cela aurait été difficile à dire, au fond.

Tout en prononçant ces mots, dans le même geste de réflexe qu'un enfant tendant les doigts vers un bonbon sans pouvoir s'en empêcher, Terwagne prit le pinceau en main, et se mit à en caresser les poils avec le bout de son autre index, songeuse...

La peinture, la musique, le chant... Il en est de toutes ces choses comme de l'amour. On se souvient de l'avoir fait, d'y avoir pris du plaisir, de s'être sentie plus vivante que jamais, tout en se disant que c'était avant, une époque aujourd'hui révolue, qu'on ne pourra plus jamais le faire. Et pourtant, comme quelqu'un s'étant cassé la jambe craint de poser à nouveau le pied au sol et d'essayer de marcher après avoir guéri, une fois le premier pas fait, on oublie la peur, on se laisse aller, et la mélodie prend le dessus sur tout le reste... Les premiers temps sont saccadés, hésitants, mais bientôt tout devient tellement enivrant, entrainant.

Elle en était là de ses réflexions quand le visage de Hugo apparut dans ses pensées, à l'instant précis où sa main trempait le pinceau dans la couleur avant de venir caresser la toile vierge, avec la même douceur que des doigts découvrant la peau de l'être aimé.

Le temps s'écoula, sans qu'elle en aie conscience, oubliant l'endroit où elle se trouvait, les badauds qui défilaient dans son dos, et lorsqu'enfin elle déposa l'instrument, devant elle se trouvait ceci...


(Oui, je sais, c'est pas terrible, mais j'y ai pris du plaisir, c'est le principal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenchild
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 34
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: une peinture noire   Mar 8 Juil 2008 - 9:23

Elen était restait un peu plus loin l'observant. Lui n'aimait pas quand on restait derrière lui à le regarder peindre, il se disait que ce devait être tout pareil pour elle.

Les minutes, les heures s'écoulèrent. Une forme coloré apparue sur cette toile blanche. Terwagne avait un vrai don, magnificence du doigté dans l'art de la peinture. Elle semblait si rêveuse et enjouée tenant ce pinceau du bout de ses doigts. Ses gestes étaient parfait, pas une imperfection. Lorsqu'enfin elle avait finit. Elen s'approcha contemplant la peinture. Elle avait dessiné un vase remplit de fleurs.


Très jolie tableau Dame Terwagne. Il mériterait de se retrouver dans un musée.Dit-il en souriant. Vous devriez peindre plus souvent, vous avez un vrai talent. Peut-être faire une peinture pour le retour de votre aimé ? Il ne devrait plus tarder à revenir de souvenir je crois.

En ce qui conerne ma propre toile, je crois qu'il est temps que j'aille la bruler.

Il avait prononcé ces derniers mots avec beaucoup de sérieux. Pourquoi peindre pour bruler... C'était un tableau très réussie, s'aurait été gachis... De plus, cela montrait bien que son âme d'artiste n'avait pas de vie. Il ne peignait que pour peindre rien de plus...

Quel désastre de détruire une toile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terwagne
Adjoint au Maire
Adjoint au Maire
avatar

Nombre de messages : 554
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: une peinture noire   Mar 8 Juil 2008 - 12:30

La quoi? Brûler? M'enfin! Etes-vous... fou?

Les mots lui avaient échappés, allant plus vite que ses pensées, tout comme son corps s'était levé d'un bond, faisant à présent face à son interlocuteur. Se rendant compte du volume qu'elle avait mis dans sa voix, elle resta un instant hésitante, ne sachant comment poursuivre plus doucement.

Pardon! Je n'ai pas voulu...

Quoi qu'il en soit, je refuse de vous laisser jeter votre tableau au feu.


Faisant quelques pas, elle s'approcha du mur contre lequel il l'avait posé et lentement le prit en main, tout en baladant son regard sur chaque détail.

Hum... Comment dire?

Combien en voulez-vous? Je l'achète! Il est grand temps que je me mette à décorer l'intérieur du numéro 1 du Rempart des Aristotéliciens.

Par ailleurs, il ira très bien en face de mon mur à poésies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenchild
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 34
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: une peinture noire   Mar 8 Juil 2008 - 13:51

Elenchild fut surprit lorsque Terwagne se mit à réagir au mot "bruler la toile". Elle, elle avait bien cette âme d'artiste qui lui empêche de faire du mal à une œuvre qu'elle soit d'art ou pas.

Prit au dépourvut, il ne put répondre quoique se soit. Elle se mit à s'excuser de sa réaction qui pour elle était excessive mais pour Elen tout à fait compréhensible. Elle arriva même à lui proposer de l'argent pour ce tableau qui n'en valait pas un moindre sous. Il se mit à sourire amicalement, amusé par cette offre inconcevable.


Madame le Maire, je ne pourrai vous demander de payer cette peinture, elle n'a aucune valeur si ce n'est sentimentale. La bruler n'était qu'un moyen pour moi de me protéger de diverses questions qui pourraient m'embarrasser. Si vous souhaitez tellement la garder, je vous l'offre avec un plaisir dont vous ignorez la force, plaisir qui n'est dû qu'à votre personne.

Remarquez qu'aucune signature n'est apposée à cette "oeuvre", ceci pour garder un anonyma qui m'est cher. J'espère que vous comprendrez ce geste et que vous garderez tout ceci secret. Si vous le souhaitez, je peux vous aider à vous les porter jusqu'à votre demeure.

Elen se sentait flaté qu'on apporte un petit intérêt à sa peinture, il ne la voyait que comme une croute mais ce ne semblait pas être le cas de tout le monde. De plus, Terwagne semblait-être la meilleur personne à qui confier cette toile aux sens si fort. Il observait la jeune femme toujours aussi charmante attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terwagne
Adjoint au Maire
Adjoint au Maire
avatar

Nombre de messages : 554
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: une peinture noire   Mar 8 Juil 2008 - 22:52

Depuis qu'elle avait entendu le mot "bruler", elle avait beaucoup de mal à rester concentrée sur la conversation.

"Bruler"... A la simple entente de ce verbe, toute une foule de souvenirs avait ressurgi.

Zeltraveller... L'accusation de sorcellerie... Le bûcher sur lequel il avait péri sans qu'elle puisse le revoir avant... Leur vie sur les routes... Leur amour... Leur projet de mariage... Une vie tellement différente de celle qu'elle vivait à présent...

Etait-ce de la nostalgie? Peut-être un peu, oui...

Pourtant, elle savait que ce qui l'avait uni à Zeltraveller n'était en rien comparable à ce qu'elle partageait avec HIM quand tout allait bien entre eux. HIM... Comme il lui manquait en ce moment!

Retombant enfin les deux pieds sur terre, elle répondit à Elenchild, d'une voix teintée de tristesse à peine audible.


J'accepte votre aide, si vous acceptez mon invitation à dîner.
Vous accrocherez votre toile au mur pendant que je préparerai, si vous voulez bien.

La mienne par contre, nous allons la déposer dans l'entrée, je la livrerai moi-même demain matin à celui qui m'inspire.

Ponctuant sa phrase d'un petit clin d'oeil, elle prit le tableau pas encore sec avec précaution et s'engagea vers la sortie de la place, direction le numéro 1. Chemin faisant, elle retrouva son sourire rêveur, celui qui illuminait son visage à chaque fois qu'elle pensait à leur prochain moment ensemble, Hugoruth et elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenchild
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 34
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: une peinture noire   Mer 9 Juil 2008 - 10:31

Elen la suivait portant les deux tableaux à ses bras. Il réfléchissait... S'il allait manger chez elle que tout les deux Omi lui en voudrait... ça il ne le pouvait pas. Prenant son courage à deux mains, il demanda à Terwagne.

Madame le Maire, pourrais-je vous demander une requête ? J'apprécie beaucoup votre invitation à diner, mais j'ai peur que ma douce amour ne soit pas du même avis... Serais-je impolie de vous demander si elle peut nous rejoindre ?

Il la regardait avec un regard de merlan frit... De grand yeux qui disaient.. acceptez siouplait acceptez... Comment réagirait-elle ^^?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terwagne
Adjoint au Maire
Adjoint au Maire
avatar

Nombre de messages : 554
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: une peinture noire   Mer 9 Juil 2008 - 21:49

Affichant un large sourire, Terwagne lui répondit sans hésiter une seule seconde.

Bien sûr, excellente idée! Plus on est de fous et plus on s'amuse, dit-on. Et puis ce sera l'occasion de faire connaissance.

Vous m'aidez d'abord à porter cette toile jusque chez moi? J'ai peur de ne pas y arriver seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenchild
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 34
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: une peinture noire   Jeu 10 Juil 2008 - 9:35

Elen était en joie. Tout sourire, il inclina la tête pour la remercier.

Je vous remercie d'accepter, je m'aurai sentit obligé de refuser votre invitation sinon... J'ai hâte également de rencontrer votre chère Hugoruth.

Elen et Terwagne marchaient côte à côte discutant de choses et d'autre avant d'enfin arriver devant chez elle.

Oh c'est donc ici que vous vivez, je n'étais même pas au courant... Pourtant, il ne m'est pas rare de me promener dans les environs. C'est une maison tout à fait charmante Dame Terwagne.

Allons déposer ces fameuses œuvres et faites moi donc visiter votre demeure. Ensuite j'irai chercher mon amie qui doit m'attendre avec une impatience de tigresse.

Il se mit à rire de sa comparaison. Puis laissa Terwagne aller ouvrir sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une peinture noire   

Revenir en haut Aller en bas
 
une peinture noire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Détachement ork en cours de peinture :)
» [SMC - peinture]l'armée du chaos d'herbert
» matos de base en peinture !!!!
» [Tuto] Glossaire des techniques de peinture
» custom et peinture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la mairie de Sancerre RR :: Village de Sancerre :: La place publique-
Sauter vers: