Forum de la mairie de Sancerre RR



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maison du charbon, chez Claire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Tenma
Citoyen acharné
Citoyen acharné
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Sam 17 Avr 2010 - 20:43

(HRP ON: me revoilà enfin ^^ prêt pour la suite HRP OFF)

Tenma était occupé avec la petite Ilona, celle-ci avait même percé une dent, petite pointe blanche qui était sortie de sa bouche de bébé.
Jusqu'à présent, il n'avait jamais eu de soucis avec la tiote, juste quelques nuits parfois difficile du fait de la poussée des quenottes.

Puis, par ce bien beau matin, un petit bruit se fit entendre à la porte de Claire.


Tiens, qui peut donc nous offrir sa visite de si bonne heure?

Il se leva et alla vers la porte, laissant la petite seule un instant dans son couffin.

Je reviens petite Ilona, ne bouges pas.

Quel idiot, où la petite fille pouvait-elle bien aller, elle ne savait pas encore marcher à quatre pattes.
Un moment de doute le parcourut puis il se décida à la prendre dans ses bras, au moins, il n'aurait pas de remords si un accident arrivait.

Il entendit une voix familière derrière la porte:


Il y a quelqu'un?

Il reconnu cette voix, ce ne pouvait être que celle de son père, celle d'Astaroth.
Il hésita un temps pour répondre, ne sachant si Claire aurait fait de même. Et puis zut, c'était tout de même son géniteur, enfin c'est ce qui se disait.
Il ouvrit donc et répondit:

Bien sûr qu'il y a quelqu'un, nous sommes mêmes deux.

Il lui offrit un sourire.

Mais ne reste pas dehors, vas-y, entre.


Dernière édition par Tenma le Sam 17 Avr 2010 - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astaroth
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1670
Age : 31
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Sam 17 Avr 2010 - 21:16

Tenma ne tarda pas à ouvrir, suite à l'invitation et au chaleureux sourire, il entra et s'arreta dans l'entrée, laissant la place à Tenma pour fermer la porte.

Je ne derange pas j'espere? je viens voir la petite fée.

Tout en disant cela, il se penchant vers la dite merveille et lui carressa delicatement la joue alors qu'elle lui offrit un joli sourire.

Ooooh mais dis donc, c'est ti pas une pitite quenotte que je peux voir?

Un large sourire apparut sur le visage d'Asta heureux de voir que sa fille grandissait, il aura put assister à la premiere dent de sa fille. Il se redressa et regarda Tenma.

Pas trop difficile à vivre cette poussée de dent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenma
Citoyen acharné
Citoyen acharné
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Sam 17 Avr 2010 - 21:31

Astaroth n'avait pas fait des cents et des milles, il entra et caressa la tête de sa fille.

Pas trop difficile à vivre cette poussée de dent?

Oh ben ça fait des passes, parfois elle est très calme, je me demande même si elle est vraiment là et parfois, au contraire, c'est un vrai enfer, dit-il en riant.

Il regarda Ilona.

Une chose est sûre, elle a de la voix, je ne sais pas de qui elle tient le plus pour ce point.


Puis, il désigna une chaise à Astaroth, le priant de s'assoir.

Je te laisse ta petite, je vais nous chercher quelques poires, qu'en dis-tu?


Dernière édition par Tenma le Sam 17 Avr 2010 - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astaroth
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1670
Age : 31
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Sam 17 Avr 2010 - 22:24

Il ne put s'empecher de rire à la reflexion de Tenma sur de qui pouvait tenir Ilona pour la voix.

Je ne dis pas que j'ai la reponse, mais vois tu, Claire et moi sommes d'eternels raleurs. Alors evite de nous enfermer dans la même piece, les murs de pierres de tiendraient pas le coup avec nous... quoi que, on a bien reussit à faire cette merveille...
mais c'etait une passe difficile pour elle et pour moi à cette époque la... disons que j'ai eut la chance de voir l'ange qui se cache en elle...

Il sentait qu'il s'egarait un peu

Euuuuh, oublie ce que je viens de te dire, tu n'as rien entendut... elle me tuerait si elle savait que je t'ai raconté ça...

Un petit silence avant de prendre place sur la chaise Ilona dans ses bras pour decharger Tenma qui alla chercher de quoi servir une bonne poire. Pendant que Tenma les servait, Astaroth en profita pour prendre quelques renseignements.

As tu des nouvelles de Claire au fait? quand rentre t elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenma
Citoyen acharné
Citoyen acharné
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Sam 17 Avr 2010 - 23:13

Son discours le troubla quelque peu. Il paraissait presque nostalgique à l'évocation de cette histoire, était-ce si loin que ça, Claire cachait-elle autant sa vrai personne? Il ne savait pas, il n'avait pas à savoir, il n'était que la nounou pour un temps.

Il esquissa un petit sourire gêné, ne sachant trop que dire.
Il partit donc dans la pièce à côté et ramena deux chopes ainsi qu'une bouteille de poire.


As tu des nouvelles de Claire au fait? quand
rentre t elle?


Des nouvelles de Claire? Euhh ... je sais qu'elle est à Bourges mais je t'avoue que je ne l'ai pas contacter depuis un certain temps.
Il faudrait que je lui écrive mais j'ai si peur que la lettre se perde, s'ils sont en patrouille.


Il servit les deux récipients.

Santé! Remercions Aristote pour ce délicieux breuvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astaroth
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1670
Age : 31
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 18 Avr 2010 - 12:05

La situation était donc la même que pendant sa grossesse. Elle part faire la gueguerre sans donner aucunes indications pour ceux qui ont ou auront besoin d'elle...
top secret de m... C'est il mit à penser aussitot.

Bon, ba si elle donne pas de nouvelle c'est que tout va bien Dit il d'un ton hypocrite pour masquer ses pensées. Il n'était pas l'heure de parler de ces histoires.
Il leva a son tour sa choppe

Je vois pas ce que viens faire Aristote la dedans, si ce n'est pas les bras des hommes pour preparer cette bonne poire, nous pourrons toujours attendre de decouvrir cette douceur...
je prefere lever ma chope à Ilona, trinquons pour des choses concretes non?

Et voila le rabajoi qui reviens au galop, non sans le faire sourire, mais il prefera se calmer et presenter ses ecuses à Tenma, l'heure n'était pas non plus à polémiquer sur la Création et autres prophètes.
Ilona dans ses bras, la choppe bien empoignée dans sa main gauche, la encore valide, il ne se fit pas prier pour s'en descnedre une bonne gorgée. Ilona, intriguée par tout ça, tentait veinement d'attraper la choppe que tenait Asta.

Hop hop hop, c'est pas pour toi ça. Tu es peut etre berrichonne mais tu laisses cette douceur aux grands qui savent la savourer.

Il ne disais pas qu'elle etait trop jeune pour boire, pour lui, il n'y a pas d'age pour commencer et puis un berrichon qui ne bois pas n'est pas un berrichon, mais bon quand même, la poire est tellement savoureuse que ce serait du gachis de donner ça à un bébé... Il fixa alors Tenma, d'un air severe, mais ironique à la fois

Bon alors Tenma, j'aurai une question à te poser.
C'est quoi cette histoire de promise que j'ai entendut l'autre jour?

Il devait savoir quand meme? Il devait savoir si Claire avait deja promise en mariage Ilona sans le concentement du papa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenma
Citoyen acharné
Citoyen acharné
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 18 Avr 2010 - 12:46

Astaroth semblait pensif encore une fois.
Sa réponse était ironique c'était certain, cela s'entendait au timbre de sa voix.

Il leva sa chope, il répondit en trinquant avec lui.


Oui tu as raison, c'est le travail de l'homme qui fait tout, dit-il en souriant.
Il but à son tour, regardant Ilona qui tentait, de ses petites mains, d'attraper le récipient au précieux liquide. Il ne put que sourire amusé à la réaction d'Astaroth.

Oh, même pas une petite goutte?

Non, c'était encore une enfant, un grand bébé plutôt, c'était encore un peu tôt. Lui, il avait attendu quinze années avant de connaitre cette saveur, il se demandait encore comment avait-il pu vivre autant de temps sans ça.

Puis, il sentit un regard plus sérieux, celui d'Astaroth, qui le fixait.


Bon alors Tenma, j'aurai une question à te poser.
C'est quoi cette histoire de promise que j'ai entendu
l'autre jour?

Il rit à cette question, Asta avait-il peur pour son enfant? Il se rappela de la situation en taverne ce qui rendit sa question encore plus comique.

Ce n'était en rien sérieux Asta.
Tu ne le penses pas, hein?
Je ne sais plus vraiment comment c'est venu en fait, peut être parce que ta fille n'arrêtait pas de me sourire. Claire m'a dit que j'étais le premier, je crois que c'est parti de là en fait.

Mais comme je te l'ai dit, ce n'est pas sérieux, je ne saurai accepter d'être promis à quelqu'un qui peut être ne m'aimerait pas par la suite.


Il répondit cela d'un ton amusé. Et puis, il avait déjà son coeur pris mais ça, personne ne le savait ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astaroth
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1670
Age : 31
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 18 Avr 2010 - 15:54

La reponce de Tenma semblait le satisfaire.

Mouais... je prefere ça, et surtout n'oublie pas, je t'ai à l'oeil... Dit il d'un ton ironique.

Il deposa la chope vide et regarda sa merveille qui baillait et commençait à se frotter les yeux

Elle est fatigué la peutiote on dirait, on ferait mieux de lui changer son lange et de la coucher pour la sieste tu crois pas.
Apres je vous laisserai tranquile, tu dois surement avoir besoin de te reposer toi aussi. Tes nuits ne doivent pas souvent etre completes, je me trompe?

Il se leva, tenant toujours Ilona dans ses bras et l'allongea sur la table. Elle regardait Asta, en ouvrant grand la bouche mimant le baillement à s'en decrocher la machoire.

Tenma, tu pourrai m'ammener un lange, s'il te plait, celui la est plein de pipi. Il faudrait qu'elle est le cucul au sec pour bien dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenma
Citoyen acharné
Citoyen acharné
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 18 Avr 2010 - 17:02

Il sourit à la remarque d'Astaroth.

Norf, en plus de faire attention à la mère, faut aussi que je fasse attention au père maintenant; dit-il en riant.

Il finit également sa chope, le goût de la poire palpitant dans ses papilles.


Tes nuits ne doivent pas souvent etre completes,
je me trompe?


Ho, ben ça va ça vient, hein. Des fois je suis crevé, d'autres je suis en pleine forme. C'est un dur métier que d'être nounou, j'imagine celui de parent.

Puis, Astaroth prit Ilona et la posa sur la table pour la changer.
En effet, le fumet qui s'échappait de la petite commençait à se répandre dans la pièce.


Oui, je crois que c'est l'heure, répondit-il amusé.

Tenma, tu pourrai m'ammener un lange, s'il te
plait, celui la est plein de pipi. Il faudrait qu'elle est le cucul au
sec pour bien dormir.

Mais bien sûr, je t'amène ça tout de suite Asta.

Il s'exécuta et ouvrit un tiroir ou quelques langes propres étaient pliés impeccablement.
Il en sortit un et l'amena au papa.


Cela devrait faire l'affaire, non? demanda t-il en tendant le tissu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astaroth
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1670
Age : 31
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 9 Mai 2010 - 23:14

[HRP on] Veuillez m'excuser pour ce "léger".... *tousse*... retard.
Je rappelle que ce petit Rp n'est qu'une visite de courtoisie effectué par Asta pour voir sa fille et n'a donc pas de lein direct avec le RP de l'enlevement sur la halle.
Veuillez m'excuser à nouveau pour le retard, et sur la longueur du texte qui va suivre, je suis actuellement débordé, sauf ce soir ou j'ai quelques minutes. [HRP off]


Cela devrait faire l'affaire, non?

Il se saisit du lange, et se chargea, maloidroitement, de rendre propre Ilona.
Apres cela, il resta quelques minutes, tenant toujours Ilona dans ses bras et discutant avec Tenma. Mais la fatigue avait saisie Ilona et celle ci, somnolait dans ses bras, mais ne s'endormait toujours pas. Il se leva alors et redonna Ilona à Tenma, bien que l'envie fut grande de l'emmener chez lui.
Tenma s'occupa d'elle et Asta prefera s'eclipser en silence, afin de ne pas deranger le sommeil de bébé.

Renma, je vais filer. Je repasserai la voir frequement

Cette visite faisait parti d'une multitude de visite qu'il effectua entre ses études, aussi rare soient elles et son travail à la mine ou en foret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Ven 14 Mai 2010 - 8:48

[ Un mois et demi plus tôt...ou pas loin ]

Les jours se suivaient...et se ressemblaient... David était arrivé, et à Sancerre, la brunette avait fait un emménagement express à Bourges... Le Duc Thomas lui avait confié l'Auberge du Vieux Duc pendant qu'il partait vadrouiller, ses jours de ban étant accomplis.
Les latrines furent aussitôt repeintes en rose. Claire avait eu un moment de folie et ... c'était pas mal n'empêche, beaucoup moins austère, pis surtout, son pôp...patron s'en moquait, du moment qu'elle lui ramenait chaque soir une caisse bien pleine. Et c'était fait. Thomas l'avait payée en fonction des bénéfices et la brune se refaisait une santé financière... Enfin, c'était sans compter sur les ducales qui allaient encore lui coûter 200 écus, mais 200 écus pour ses convictions, c'était peu de choses, et elle avait onze colistiers formidables, en plus des sympathisants du parti... Bonne idée qu'elle avait eu là de pas baisser les bras...
Les jours de défense s'enchainaient... Ses gars étaient exemplaires, tout
dévoués à leur duché... La prise de la mairie de Bourges, sa mise en procès des plus utopiques, comme quatre autres, sa plainte, contre Barbatruc...
La vie n'était pas un long fleuve tranquille non... Tant de gens lui manquaient...
David, Ilona, sa filleule Lyll, son filleul Vik, Adji, Sala, Jimmy, Zaï...son Zaïnounet tonton d'Ilona, et Nounou, qui jouait les gardes bébé... Nounou... c'est en lisant une de ses missives que la brunettes, devint livide... Il... Asta... venait d'enlever ce qu'elle avait de plus cher en ce bas monde...sa princesse, son Ilo trésor.
Tout autour d'elle s'écroulait... Le ciel de ses yeux se changea brutalement en ciel orageux. Il avait osé frapper un jeune homme adorable et...il avait enlevait cette enfant qu'il connaissait à peine.. Ah mais Asta était un grand sauveur...c'était bien connu... Une innocente victime... Lui qui osait se prétendre "père" alors qu'il avait fait le mort pendant plus d'une année... Lui qui avait une fois de plus interprété les paroles de la brune comme il voulait...à son avantage donc....
Et cette femme avec qui il était ...cette femme qui ne manquerait sûrement pas de se représenter une charmante famille, avec son traitre de compagnon et ce ptit bout de gazoute qui ne serait en aucun cas et jamais sa fille... Comment une femme pouvait-elle faire ça ? Comment pouvait-on se regarder dans un miroir après avoir arraché un enfant à sa mère ?

[ Souffrance, douleur, larmes et manque d'un autre... ]

Nounou ne recevrait pas de réponse, pas maintenant, pas là... Non pas que la brune lui en voulait non...jamais elle ne lui en voudrait... pas de cet enlèvement... Mais il avait révélé avoir laissé Asta se familiariser avec Ilona... Bon sang comment avait-elle pu être aussi stupide... Elle n'avait pas voulu paraitre médisante, songeant que ce traitre serait respectueux du point d'honneur que la jeune Capitaine s'était fixé : tout mettre en oeuvre pour garder un Duché sécurisé, avec ses gars, par l'Ost...Et ça marchait bien.
Heureusement, Barbatruc, alors défenseur civil engagé officiellement dans la branche, à la garnison, n'en avait pas glandé une pour sa défense.


Mais non…comment un homme si imbus de lui-même pouvait connaître le respect et l’humilité… Sa chair venait de lui être arrachée, pourtant il savait ce que représentait Ilona pour elle… N’avait-elle pas été conçue un soir de confidences baignant dans d’audacieux effluves alcoolisés ? Fallait-il être si avide de gloriole pour que des mots « le fruit d’une erreur » concernant sa fille, deviennent « une erreur » ? Fallait-il être si peu intelligent pour ne pas comprendre une phrase…au passé ?

Et oui la brunette n’était pas spécialement faite pour être mère. Sa vie, elle la vouait à l’Ost depuis longtemps. Et à son duché. Au duché de sa fille. Pour contribuer à offrir un duché serein à la prunelle de ses yeux. Mais ça, ils s’en tamponnaient ces deux marauds… La brune avait déjà perdu des être chers à cause de ses désirs d'aider le Berry... D'abord Jimmy, son jeune loup, puis Adji, avec qui tout avait toujours été compliqué...mais qu'elle avait aussi aimé sincèrement même s'il n'y avait jamais cru. Est-ce que le fait d’avoir le sentiment de pas être faite pour être mère donnait-il le droit, à deux opportunistes, de décider de la vie d’une enfant…et de sa mère ?
Et toujours cette solitude... ce manque d'elle, de ses amis, et le besoin d'une épaule, à ce moment précis, une épaule précise... Le temps avait passé depuis leur dernière rencontre, mais à aucun moment il ne l'avait laissée sombrer. Il avait été l'ami, l'amant, l'ennemi, mais toujours protecteur. Le seul à n'avoir jamais remis en cause son investissement...à la mairie, au duché..à l'Ost...



[ HRP ON : Suite à venir. L'enlèvement d'Ilona a été RPisé sur un forum privé. Je l'ai appris par hasard, quand c'était fait. L'enlèvement étant la seule chose qui était convenue entre ljd Asta et moi, je pensais qu'en toute logique, ça se ferait ici puisque ljd Asta savait qu'à l'époque je n'avais pas accès à la Halle de Sancerre. Et pas forcément le temps de faire 50 fofo privés.
C'est donc sincèrement dég' de ce RP qui aurait pu être sympa que je fais reprendre à ma brune sa vie avec "tout ça". HRP OFF ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Ven 5 Nov 2010 - 16:25

[C'est une maison bleue adossée à la colline...]

Des semaines, des mois que la brune n'était plus revenue dans sa toute première maison. C'est qu'elle lui tenait à coeur celle-ci, bien qu'elle eut été témoin d'évènements... sordides comme joyeux, mais c'était chez elle, et elle s'y sentait bien, malgré tout ça.
Aujourd'hui, la vie de la pestouille locale était si différente...

Le temps avait passé, la brune s'était fixée... La stabilité, elle l'avait trouvée à nouveau. Avec son méchant, elle avait signé un contrat...enfin rien d'écrit mais elle l'avait dit, et elle avait déjà imaginé les ptits bronds et bluns courant autour d'eux, durant leurs vieux jours, si Aristote les laissait vivre jusque là.
Cette relation...la seule qui n'avait pas été précipitée finalement.
Un début d'histoire qu'ils avaient réussi à préserver quelques temps, et bien sûr... qui avait vu ce qui se tramait en tout premier ? Bah sa patatounette pardi ! Ange avait le nez...au delà de la péninsule quand même.
Une seule personne savait depuis le premier jour, c'était Jacques, son frérot, pour qui elle aurait et ferait encore, l'inimaginable...
Bien sûr la brune n'existait plus à ses yeux... pour quelles raisons ? Certainement des raisons arrangées... Mais l'essentiel était perdu. La brune espérait au fond d'elle qu'il serait plus heureux ainsi...
A présent, elle se consacrerait à ce qu'elle voulait faire, et à son méchant "Duc je fais ce que je veux" norf !
Le château de la Clavière...bin tiens ! Rien que ça ! La route fut faite de tours et autres détours, mais elle avait fini par trouver. Impressionnée ? c'était peu dire. Mais elle tachait de prendre ses marques, petit à petit.

C'est pourquoi ce jour, la brunette empila ses derniers effets, les indispensables seulement, car elle voulait garder un endroit à elle... Tant pour leurs escapades à Sancerre qu'en cas d'engueulades... ça faisait un point de chute non négligeable, encore que le château était assez grand pour s'engueuler tranquille, mais nan, la pestouille préférait avoir son petit refuge.

Quand elle referma la porte du 46 ruelle des Trois Barbeaux, elle avait un léger sourire aux lèvres. Pas qu'elle exultait de quitter l'endroit non...mais une page se tournait. C'est à ce qui viendrait qu'elle souriait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Jeu 3 Fév 2011 - 15:17

Fraichement revenue à Sancerre, quelques jours, la brune s'était promis une chose. C'est donc tout naturellement qu'elle se pointa, après une soirée riches en sourires et autres gentillesses, devant la ptite allée du 46, ruelle des trois Barbeaux, et non des trois Marmots...

Elle avança à la porte puis posa une main froide sur le bois... Cette porte avait l'âge de son Ilo trésor... plus neuf mois. Léger rictus en pensant aux conditions de l'arrivée de la porte. Puis les bons moments revinrent en sa mémoire, parce qu'il y en avait eu plein... Les mauvais surgirent aussi, mais tout ce mélange avait fait de la brune Déolesque ce qu'elle était. Détestable et adorable, capable du meilleur comme du pire...
La vie ailleurs l'attendait, Sarlat, le Périgord en tout cas. Si son p'tit protégé n'avait pas hésité à faire parti du convoi, vlà notre brune à mettre au point un excomtnapping. Elle s'moquait bien de c'qu'on disait, qu'elle devait pas essayer de l'emmener et tout l'reste. Si y'avait un truc qui faisait doucement marrer la pestouille Sancerroise, c'était la faculté à dire qu'on était ami avec quelqu'un au bout de trois jours.
Mais ici, c'était comme ça...

La vie n'était pas belle, la vie n'était pas rose, en temps normal elle n'aimait pas ça, mais là, ça en manquait un peu.
Aujourd'hui, elle n'ouvrirait pas la porte. Dans sa main libre, une torche, empruntée sur la place, au sortir de la taverne.
Elle laissa ses prunelles assombries par la pénombres, trainer sur le panorama qui s'offrait à elle... Elle planta la torche dans le sol, durci par le froid, mais à force de persévérance, elle y parvint. Ses pensées, elles se dirigeaient vers Lothar, ptêt' qu'il le sentirait, ptêt' pas.

D'une main tremblotante d'émotion, elle attrapa une bouteille d'eau de vie de prune, ramenée de Bourga. Cela devrait être suffisant pour faire flamber l'antre des souvenirs de la brune Déolesque. Elle finit par entrouvrir la porte et traversa la pièce à vivre après avoir récupéré la torche.
Au fond de la pièce, elle versa la prune, sur les fauteuils, puis la table et vida le reste à même le sol...
C'est là qu'elle sentit une larme courir sur sa joue pâlote. Parce que tout avait commencé ici. Elle leva le nez au ciel et sourit, un sourire de reconnaissance pour les bons moments ici.
C'est juste l'instant suivant que la Déols posa la torche qui ne manqua pas de communiquer illico sa chaleur au tissu un peu limé, les flammes naissaient, dansaient... Et la brune souriait... Comme s'il était là, elle lâcha calmement un " J'ai gagné cher So Britsh ... " Elle regarda les flammes et leur danse insatiable se propager dans l'espace de vie. Elle ne manquait rien de la scène, tout en reculant lentement vers la sortie... Sourire presque vide aux lèvres...

Une fois dehors, le vent se levait doucement ramenant sa tignasse indisciplinée sur ses yeux. Cheveux qu'elle dégagea aussitôt d'un geste fluide. Cinglée, la brune ? Non... Perdue entre deux vies, paumée entre l'avant et l'après, quelque part, dans le présent.
C'est au milieu de l'allée qu'elle se planta pour admirer son passé tomber en ruine, lentement ...


Edit car j'avais oublié des mots en route ...


Dernière édition par claire-g le Ven 4 Fév 2011 - 8:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Ven 4 Fév 2011 - 8:38

Elle sortait du bureau de la douane où elle avait laissé les renseignements qui permettraient à Gregorias de faire son rapport. Le jeune homme était sur les routes, il avait besoin de la liste des habitants et des groupes...
Elle ouvrit la porte du 80, place de la Halle, et vit une fumée noire montant dans le ciel... Une fumée ? Comme si quelqu'un faisait un feu de joie... De joie ? La fumée semblait venir de quelques ruelles plus loin.
Elle enfila la rue du premier maire Morpheus, juste en face du bureau, n'y vit rien de suspect... La fumée venait de la gauche... elle ne pouvait rien voir, les maisons cachaient l'origine de ce feu... elle prit la rue saint Roch, à gauche justement... elle se rapprochait, jeu de cache-cache
En courant, elle se disait que ce n'était peut-être rien, un paysan qui faisait bruler des feuilles mortes... Elle longea le dispensaire, se disant qu'il faudrait un jour penser à y faire un tour, puis tourna à nouveau à gauche, dans la ruelle étroite des trois Barbeaux... Et là...


Nooooooon ! elle l'a fait ! elle l'a fait !

Claire avait annoncé qu'elle allait mettre le feu à sa maison. Et elle avait tenu parole. Les flammes s'élançaient dans le ciel, une fumée noire sortait de la porte entrouverte. Pas de trace de la brune, elle devait observer le spectacle d'un peu plus loin.
Aller chercher de l'eau, aller chercher de l'aide... Il ne serait pas dit que le 46 flamberait... et puis la ruelle était étroite, et si le feu se propageait aux maisons voisines... la maison de Steffy était juste à côté, la jeune femme y vivait recluse depuis de longs mois... Noooon !
Elle courut, courut...


A l'aide ! la maison de Claire brûle ! A l'aide ! venez m'aider à éteindre le feu !


Puis, sans plus attendre, elle fila chez elle prendre des seaux, une berrouette, remplit les seaux au puits, les chargea dans la berrouette et reprit le chemin du 46, trébuchant sur les pavés, pressée... Norf seule, ça serait difficile... Mais Ysabeau était têtue, tenace.
Elle jeta les seaux...
Et repartit...






Edit by moua :
Citation :
(hrp pfff sais pas où est la taille)
=> MP envoyé Wink
Edit par ma tite pomme boulette : merciiiii ! ça maaaaarche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothar de la Mornaye
Citoyen actif
Citoyen actif
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Ven 4 Fév 2011 - 11:53

Fraichement emménager dans sa nouvelle demeure, Lothar etait sortit de chez lui afin de se rendre en mairie, il lui faudrait absolument ouvrir son nouveau bureau aujourd"hui, il avait dejà deux jours de retard, et pour lui c'etait pire que tout. Trop perfectionniste, il aurait tout donné pour faire ce que l'on attendait de lui. Il vagabondait donc entre les divers ruelles du village, quand une fumée lui parvint aux narines.. MMMm quelqu'un qui faisait une fristillade par ce temps et a cette heure? Boaf après tout les gens font ce qu'ils veulent.. Un hurlement lointain lui fit cependant comprendre que c'etait bien pire que cela..

A l'aide ! la maison de Claire brûle ! A l'aide ! venez m'aider à éteindre le feu !..

Stoppant net sa marche.. il mit un temps a reagir.. non elle n'aurait pas fait ca.. Son regard s'assombrit , la mâchoire serrée, vraiment en colère contre elle, il reprit vivement sa marche se dirigeant vers la source de la fumée qui commençait a envahir la ville. Par le Très Haut il ne laisserait pas faire cela, Claire etait tetue, mais c'etait sans compter sur lui, sur la parole qu'il avait donné.. Si Claire osait mettre le feu, il ferait tout pour sauver sa maison, se jeter dans les flammes, vider un lac, ou autre , qu'importe, mais cette maison ne serait pas de cendre.

Il arriva dans une étroite ruelle, et aperçut cette maison brulant comme un feu de joie.. Toujours en colère, il s'en approcha mais.. Ou etait-elle?.. D'un coup son coeur stoppa, et si elle n'avait pu sortir de la maison??.. "Non pitié pas elle".. Jetant la sa besace au milieu de la rue, il courut et entra derechef dans la maison enfumée et brulante,
Lourde fumée noire, qui l'empêchait de voir plus haut que le bout de son nez, qui lui piquait les yeux et la gorge, de sa main il tenta de se diriger en frôlant le mur,


CLAAAAIRE

Toussant durement au vu de la fumée avalée bien involontairement, il continuait sa marche dans la demeure, les meubles n'étaient que flammes , les poutres commençaient à s'enflammer, mais rien ne le ferait reculer tant qu'il n'aurait pas retrouvé Claire, il sacrifierait tout, même sa vie pour la sauver. L'air chaud et vicié lui brulait les poumons, tentant de se protéger tant bien que mal il ramena sa cape sur son visage

Un escalier.. elle devait etre la haut, ratant la première marche, il s'écrasa assez pitoyablement sur le dit escalier,la tete lui tournait.. Il toussa encore plus, ne trouvant plus sa respiration, mais il ne la laisserait pas.. a moitié relevé, s'appuyant sur tout ce qu'il pouvait trouver, il monta les marches, ouvrit la porte de la chambrée heureusement ou pas, elle n'y était pas, mais ou avait-elle pu passer?.


CLAAAAIRE


Le feu se propageait maintenant le long des escaliers, Il n'etait plus possible de rester ici.. Le jeune homme tenta un repli dans cette direction, mais flammes dansantes, aimant la destruction, le prirent en proie, jetant un dévolu sur sa cape qui commença à bruler. Ses muscles comme engourdis ralentir sa descente, la fumée plus noire et plus étouffante que l'enfer, rendait sa marche de plus en plus difficile, et ce fut tâtonnant qu'il sortit de la maisonnette , tombant sur le pavé en crachant ses poumons, ses yeux emplit de larmes dus a cette fumée , par la colère et la tristesse aussi.. l'avait-il raté.. non ce n'etait pas possible.. pas elle.. Tapant du poing sur le pavé

BON SANG !!!

Soudain une douleur lancinante a son épaule Droite lui tira un cri.. la cape finissant de bruler attaquait maintenant sa chemise, puis sa peau le brulant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Sam 5 Fév 2011 - 8:30

Ysabeau était de retour, seaux pleins d'eau posés sur la berrouette, lançant ça et là des regards pour voir si personne ne venait à la rescousse. Mais les ruelles étaient désertes... Le puits n'était pas loin, mais chaque seconde comptait. La fumée montait toujours dans le ciel, les flammes...
Devant la maison qui brûlait toujours, un corps, étendu, cape fumante... Norf... Elle approcha. Pas possible ! Lothar ! Lothar était là, sa cape en flammes, criant de douleur... Vite, un seau.
Elle jeta le seau sur le jeune homme, les flammes s'éteignirent... Ouf...
Puis elle se pencha sur lui.


Lothar, Lothar... mais qu'avez-vous fait Lothar ? Vous êtes entré dans la fournaise c'est cela ? J'aurais dû le faire tout à l'heure... Oui, peut-être que Claire... Non, je ne crois pas que Claire... Elle n'en voulait qu'à sa maison, pas à elle-même... Je...

Les mots se pressaient, sans suite, elle réfléchissait tout haut. Doucement, elle détacha la cape noircie, puis tenta de soulever la chemise. Celle-ci collait à la peau. Il faudrait de l'huile...

Lothar... vous êtes sérieusement brûlé à l'épaule. Je vais chercher de l'huile pour apaiser votre douleur, et pour détacher la chemise. Ne bougez pas surtout, ne bougez pas...

Avant de partir, elle jeta les seaux qui restaient sur la maison, arriverait-elle à éteindre ce feu, seule ? Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Les flammes touchaient maintenant le toit...
Vite, repartir, vite, rapporter de l'huile ou un onguent, viiiiiiite....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 6 Fév 2011 - 8:28

Sa place était idéalement sise pour admirer ses années ici.les flammes s'élevaient, crépitaient de joie de pouvoir accomplir leur oeuvre, et la brune avait retrouvé un léger sourire satisfait. Les souvenirs étaient gravés en elle, nul besoin d'en garder le cimetière.

Une voix semblant venir de pas très loin interféra avec sa satisfaction... Ysa...qui appelait à l'aide


Non !!! Mais non !!! murmura-t-elle pour elle-même. Fallait laisser flamber, ça réchauffait l'atmosphère en plus. Puis Ysa repartit, laissant à nouveau sa satisfaction se dessiner. Un court instant. Très bref instant.

Quand elle vit une silhouette familière s'inviter dans le ballet flamboyant, son minois jusque là détendu se crispa. Pourquoi entrer ? Le spectacle était si beau de dehors... Et si jamais tout s'écroulait, lui dedans ? Non, pas lui, ça elle s'y refusait... Allez savoir pourquoi certaines personnes se font une place dans votre vie, rapidement, à force de temps passé à discuter, à rire, à se moquer... Il fallait qu'il sorte ! La Déols s'approcha, côté jardin, de la porte menant au fond de la maison. Certains bruits laissaient deviner la chutes de poutres...
Mais qu'avait-elle fait ? A cette heure si tardive, qui n'l'avait finalement pas tant été...

Sa main blême commença à pousser l'huis, mais forcément bouillante de par sa proximité avec le départ du feu. Demi-tour... c'est du coin de la maison qu'elle vit Lothar au sol, Ysa le quittait juste pour prendre une direction...peu importe, la brune s'approcha de lui, et vit de suite qu'il avait été victime des flammes le marquant rudement à l'épaule. Lourdement elle laissa ses genoux venir percuter la terre froide, près de lui, et jeta sa besace à quelques mètres. C'est là que les larmes forcèrent le passage


Alors vous !!! ... Mais qu'avez-v... Pourquoi être entré ? Vous êtes... vous êtes complètement fou ! et là...cette vilaine brûlure ! Je...j'ai rien moi pour soigner ça...

Devinant qu'Ysa était justement partie chercher le nécessaire, la brune ne le quittait pas des yeux, cherchant des réponses.... Bien sûr qu'elle savait qu'elle était une torture ambulante, mais si physiquement elle le poussait aussi à être blessé ... non, pas d'accord, du tout... Comme elle l'aurait fait avec un enfant, elle posa sa main sur sa joue, voulant juste le rassurer en lui apportant la douceur d'un geste, oui parce que parfois elle savait être moins butor...que d'autres fois... bin oui... La nuit dissimulait son inquiétude, mais peut-être que sa voix la trahirait... Elle se pencha pour lui déposer un baiser sur le front puis attrapa la main côté sain. Doucement, elle murmura

ça va aller.... on va soigner cette brûlure, j'vous ferais moi-même le pansement s'il le faut, mais on va soigner ça... j'ai...eu si peur qu'il n'arrive pire... Faut plus faire ça... Ce n'est que l'antre du passé...

Ses mirettes azurées regardèrent la maison, une dernière fois, puis se rivèrent sur lui.

vous... êtes bien là ? Installez vous bien... vous voulez de l'aide ?

Les seuls mots que pouvait produire une brune inquiète, angoissée... source de tout ça... Elle se foutait bien de la maison, pourvu qu'il aille bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Dim 6 Fév 2011 - 8:50

Retour, toujours poussant la berrouette, attention à ne pas renverser les seaux pleins, elle avait trouvé une petite fiole chez elle, de l'huile de lavande. Elle savait que cette plante parfumée était souveraine pour soigner les brûlures.
Arriver.
Une brune silhouette, à côté de Lothar.
Tiens... de l'aide ?
Elle approcha, c'était Claire. Elle était revenue. Pfff elle n'en ferait jamais d'autres... Elle fronça les sourcils et...


Hé bien Claire, tu en as fait de belles... Tu pensais vraiment qu'on regarderait ta maison brûler sans rien faire ? C'est malin, vraiment... Regarde l'état de ce pauvre Lothar, il a dû croire que tu étais à l'intérieur, il a voulu te sauver... Tu as des amis à Sancerre Claire elle appuya sur le mot amis ne l'oublie pas, ne l'oublie jamais. Je ne sais pas pourquoi tu en veux autant à notre village, à ton village... Peu importe...
Maintenant, il faut soigner Lothar. J'ai là de l'huile de lavande, c'est souverain contre les brûlures. C'est Mentaïg, qu'Aristote l'ait accueillie en son Paradis solaire, qui me l'avait enseigné. Mais avant...


D'un geste sûr, elle lança le contenu des seaux contre les murs de la maison. Il lui semblait que les flammes diminuaient un peu... Oh, si peu... Mais...
Puis elle sortit la fiole de sa besace, ainsi qu'un chiffon et que des bandes de tissu qui serviraient à envelopper la plaie.
Tamponna doucement le chiffon imbibé d'huile à l'endroit où la chemise collait à la peau, la détacha doucement, la déchira pour mettre à jour la brûlure.
Se dit in petto que Lothar avait un buste fort... fort agréable à regarder ma foi... Tamponna doucement la brûlure, l'imbiba de l'huile parfumée, puis banda l'épaule sans trop serrer.


Voilà... Il faudra changer le pansement régulièrement, voir comment ça évolue. Lothar... ça va ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lothar de la Mornaye
Citoyen actif
Citoyen actif
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mar 8 Fév 2011 - 19:48

Alors que le feu attaquait sa peau, il tentait tant bien que mal de retirer sa cape.. Mourir brulé vif.. il y avait mieux, fallait l'avouer. Heureusement un seau d'eau froide je précise, lui fut balancé éteignant ce feu ravageur. Trempé jusqu'aux os, il releva la tete , s'asseyant sur le sol.. Ysabeau était la

Ysab.. Claire elle .. elle est la bas.. elle

Mais d'une voix rassurante, elle reussit a le calmer.. c'est vrai qu'en réfléchissant Claire voulait juste bruler son passé, après tout ne serait-elle pas future duchesse? future épousée.. et qui sait future mère bientot, elle avait tout pour etre heureuse.. Une vive douleur interrompit ce petit moment de réflexion.. ysa l'examinait, et par le Très Haut ca faisait mal tout ca.

Lothar... vous êtes sérieusement brûlé à l'épaule. Je vais chercher de l'huile pour apaiser votre douleur, et pour détacher la chemise. Ne bougez pas surtout, ne bougez pas...

Meme pas le temps de lui dire que ca n'en valait pas la peine, qu'il fallait s'occuper de la maison que la voilà trotinant avec sa brouette dans les rues pour lui trouver un onguent. C'est alors qu'il la vit.. Un long soupire de soulagement , vivante qu'elle etait, son coeur retrouva un tant soit peu de serenité , alors qu'il s'attendait a tout, style petit discours mais au lieu de cela, la voilà qui crise

Citation :

Alors vous !!! ... Mais qu'avez-v... Pourquoi être entré ? Vous êtes... vous êtes complètement fou !

La sang lui montant aux oreilles, Le Lothar qui restait généralement très calme, très réfléchis dans ses paroles, pesant chaque mot, eclata la dans une colère noire, colère venant de cette peur qu'il avait ressenti et aussi de se faire engueuler comme un enfant


POURQUOI JE SUIS ENTRE ?? MAIS JE VOUS CROYAIS A L'INTÉRIEUR !!! J'VOUS PENSAIS BLESSEE,.. VOUS ...VOUS ÊTES INCONSCIENTE !!

Une quinte de toux venant finir son discours, il tenta tant bien que mal de se reprendre, tandis qu'une main vient lui caresser la joue, un peu interdit sur le coup, il posa sa propre main sur celle de Claire, se moquant bien a ce moment de la douleur lancinante venant de son epaule, un moment qui lui paru bien trop court, ou chaque minute passa comme des secondes. Elle etait touchante, vraiment inquiète pour lui... Si le Très Haut lui avait permi..

Quand un leger grincement caractéristique de la brouette de Ysa se fit entendre non loin, elle arrivait visiblement un peu plus satisfaite d'avoir trouvé son bonheur en agitant un flacon d'huile. Très délicatement elle le soigna, meme si il dut ravaler plus d'une fois l'envie d'hurler a mort, serrant les dents


Citation :
Lothar... ça va ?

Oui.. Oui Ysa ca ira, il faut éteindre ce feu rapidement

Se relevant aider de ces demoiselles, il regardait la maison dont une partie semblait vouloir résister aux flammes. Il se sentait si impuissant, mais foi de Lothar ca ne se passerait pas comme ca, Posant sa main sur l'épaule de Claire la serrant un peu, vraiment en colère.. , elle voulait gagner a tout prix mais la elle avait été trop loin.. Misère que les femmes ne réfléchissent pas a toutes les conséquences... La regardant droit dans les yeux

Maintenant vous allez m'écouter , vous allez aider Ysa et les autres villageois a éteindre ce feu vous m'entendez bien Claire, avant que ca n'atteigne d'autres maisons, Vous allez le faire sinon je vous.. j'vous balance dans un puits que votre futur soit Duc ou Roi rien a faire, vous allez éteindre ce feu ! ET depechez vous !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mer 9 Fév 2011 - 8:47

il faut éteindre ce feu rapidement


Oui, maintenant que Lothar était soigné, avait l'air de reprendre du poil de la bête comme on dit, il fallait éteindre le feu. Faire une chaîne de seaux du puits à la maison, appeler d'autre villageois... mais ils dormaient donc tous ? Ils n'avaient pas vu les flammes ?
Elle eut un regard amusé vers Claire quand elle entendit Lothar l'admonester. La brunette l'entendrait-elle ? C'est qu'elle avait son caractère, Claire... C'est même pour ça que, malgré leurs différences, elle l'aimait.


Allez, on est trois... Pas beaucoup pour l'instant mais sait-on jamais, et regarder les flammes ont l'air de céder... Vite, des seaux, des seaux, faudrait en trouver d'autres, faire une chaîne...

Sans plus attendre, elle courut à nouveau au puits avec sa fidèle berrouette, remplit les seaux, revint, en tendit un à Lothar, un à Claire et lança le troisième...

Laaaaaaa ! tu vas céder maudit feu ? tu vas céder ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oxytan
Sage du village
Sage du village
avatar

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 16/06/2010

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mer 9 Fév 2011 - 9:29

Je fut réveillé par l'odeur acre de la fumée qui me piquait les narines. Un coup d'oeil par la fenêtre, et je compris d'un seul coup la situation. La maison de Claire était en feu. Je m'habillais en toute hate et dévalant les escaliers, je me rendis sur le lieu du sinistre.

Je tombai nez-à-nez avec Lothar et Ysabeau en pleine action avec des seaux. En deux mots Lothar me résuma la situation, et j'en restais bouche bée.

Les épices me montèrent au nez, je me plantais devant Claire l'index pointé sur le brasier et lui dit dans un language qui n'était pas le mien mais celui de Claire afin qu'elle comprenne que ça n'allais pas du tout.


"Bon, fini avec tes aneries, y en a marre maintenant, tu te remue l'popotin, tu va chercher des seaux et tu aide a éteindre le merdier que t'a foutu, allez, allez, on se bouge, on se bouge".

Rare était les fois que je m'exprimais de la sorte, mais j'étais sorti de mes gongs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.billetscollection.com
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mer 9 Fév 2011 - 18:26

La main tenue jusque là fut vite lâchée, la brune pigeant vite, une fois n'était pas coutume, qu'elle gênait pour les soins. Sermon premier, Ysa ... Oui d'accord c'était entièrement la faute de la brune. Mais qu'est-c'qu'elle en avait à foutre de cette maison en cet instant ? Pourquoi on avait jamais le droit de faire c'qu'on voulait d'sa vie ? A la remarque d'Ysa concernant le fait que la brune en voulait "à Sancerre" la brune releva les yeux sur elle.

Ce que j'ai fait ? brûler MES souvenirs, rien ne l'interdit je crois... Et comment prévoir qu'à cette heure fort avancée de la nuit des yeux n'étaient pas encore clos ? J'suis pas folle ! c'est réfléchi. les autres habitations ne craignent rien. Pas d'vent, pas de mitoyenneté, alors quoi ? est c'que j'dirige la vie d'autrui moi ?

Pourquoi son regard s'envenimait ? Elle n'en avait aucune idée, à bout, elle l'était, ses noces ne tarderaient plus, d'ici quelques jours, elle serait mariée... elle qui avait été tout, sauf stable ...la majeure partie de sa vie. A cran ... ils n'en avaient aucune espèce d'idée... ni les uns ni les autres. Puis, ce fut au tour de Lothar de l'engueuler, pis pas qu'un peu, norf ! Elle voyait sa plaie pansée, et lui lui comprimait l'épaule, si fort dans sa colère que la brune avait la sensation de sentir son pouce transpercer sa peau. Malgré l'obscurité, elle perçut une lueur de courroux au fond de ses yeux.

POURQUOI JE SUIS ENTRE ?? MAIS JE VOUS CROYAIS A L'INTÉRIEUR !!! J'VOUS PENSAIS BLESSEE,.. VOUS ...VOUS ÊTES INCONSCIENTE !!


Norf ! Ni une ni deux, la Déols, l'index menaçant, elle se préparait à hausser le ton, p'tite effrontée arrogante qu'elle était. Oh ça avait beau être Lothar, ça changeait rien du tout.

Vous m'gueulez pas dessus ! Si j'voulais claquer j'm'y prendrais mieux qu'ça ! z'aviez qu'a pas croire que j'étais d'dans d'abord ! Pis d'abord vous m'faites mal ! lachez-moi !

Joignant la parole au geste, elle attrapa l'avant bras de la main qui lui faisait mal... A peine eut-elle fini qu'Ysa les alpaguait pour que tous se chargent du feu... Mais non, non la brune voulait ça ! Etait-il possible qu'on la laisse faire ce qu'elle voulait ? La brune Déolesque rongeait son frein. En cet instant elle aurait bien envoyé bouler tout c'monde là. Elle laissa tomber le seau qu'on venait de lui confier. Cette décision était la sienne.

Quelques secondes plus tard, serment troisième... Rien à foutre de ce langage utilisé d'un coup par Oxy, tout ça pour se donner un genre ? Fantaisie pure ? D'ordre, elle n'en avait aucun à recevoir. Surtout pas de lui. S'remuer le popotin ... tu parles ! Elle allait leur montrer c'que c'était d'se remuer l'cul ! Ils comprenaient rien... rien du tout... Elle balança sa besace à terre et couru vers la p'tite remise du fond du jardin. Elle attrapa une couverture puis revint au même rythme avec. A hauteur de Lothar, elle la déplia pour lui mettre sur le dos. Sans rien dire.
Elle saisit rapidement la bandoulière de sa besace au sol et les regarda tour à tour. Là où il croyaient qu'elle en voulait à la terre entière, aucun n'était capable de voir qu'elle était à bout. Car non... tout n'avait pas de solution ... Elle voulait pas que le blessé prenne froid et s'en était assurée...

Posément, ou presque, elle lâcha un
Laissez ça flamber ... c'est ce que MOI j'ai décidé...
Elle tourna les talons puis remonta l'allée jusqu'au p'tit portail ... A vives enjambées, elle se rendait vers le seul endroit où elle trouvait le bienêtre ces derniers temps... Plus rien à dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
Conseiller municipal
avatar

Nombre de messages : 8487
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Jeu 10 Fév 2011 - 11:13

Laissez ça flamber ... c'est ce que MOI j'ai décidé...

Et elle tourna les talons. Avant qu'elle ne passe le coin de la rue, Ysabeau lui cria

Toi, toi, toi... il n'y a que toi sur la terre ? et nous, qu'en fais-tu ? Et Sancerre ? Tu fais partie de Sancerre, ta maison c'est une partie de Sancerre, il ne sera pas dit que nous laisserons brûler une partie de Sancerren, de nos souvenirs à tous ! Pas dit ! Nous, nous existons, aussi ! nous avons nos sentiments, aussi !

Elle se retourna et...

Allez, les amis, qu'elle parte si elle le veut, si c'est sa volonté, sa promesse de vie heureuse... Mais sa maison ne sera pas détruite !

Et elle lança un seau, suivie de Lothar et d'Oxytan... puis un autre, et encore un autre, sans s'arrêter, essoufflée, à bout mais volontaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jimmycasas
Venerable citoyen
Venerable citoyen
avatar

Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Mar 20 Sep 2011 - 13:36

Jimmy vint... et vit les dégâts, les murs noircis, les tuiles roussies... Claire lui avait donné rendez-vous icelieu... mais y habitait-elle encore ?

La porte était fermée..

Il toqua et attendit , interdit , se demandant ce qu'il s'était passé.... La foudre ? Un feu trop nourri ? Il espérait en apprendre plus... Il reprit le heurtoir et le cogna à nouveau...


TOC ! TOC ! TOC !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claire-g
Citoyen d'Honneur
Citoyen d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   Jeu 22 Sep 2011 - 15:49

Très prise par les élections et par son annulation de mariage, elle arriva un peu en retard ruelle des Trois Barbeaux. Bien qu'elle redoutait le moment, elle était heureuse de revoir Jimmy, dont elle n'avait eu aucune nouvelle tout ce temps...

Le temps avait été trop court pour qu'elle se coiffe et s'habille dignement. Elle se présenta donc au bout de l'allée avec sa robe légèrement salie par l'encre des courriers de la nuit, son front et une joue en portaient encore la trace, et ses cheveux bataillaient ferme par endroit...

De loin, elle sourit, entre inquiétude et soulagement qu'il soit déjà là. Elle s'avança lentement jusque derrière lui...

Bonjour Jimmy.... la proprio te répondra pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maison du charbon, chez Claire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maison du charbon, chez Claire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les PNJ des sims 3 ne passent plus chez moi.
» Soirée du Vendredi 27 aout 2010 chez Blutch
» Logiciel dessin maison
» Baliste faite maison
» Guide d'achat Maison Martell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la mairie de Sancerre RR :: Village de Sancerre :: Habitations de Sancerre-
Sauter vers: